tigrou-sait-tout.fr
La papule
Sante et Beaute

Sécheresse oculaire : définition, cause, symptômes, traitement

On parle de sécheresse oculaire quand les yeux ne produisent pas assez de larmes ou produisent des larmes incapables de garder les yeux suffisamment humides. Les larmes sont nécessaires pour maintenir une bonne humidification des yeux. Elles lubrifient la surface des yeux, éliminent les corps étrangers et aident à protéger les yeux contre l’infection.

La sécheresse oculaire peut piquer ou brûler et être très inconfortable. Il est possible de souffrir de sécheresse oculaire tout le temps ou seulement dans certaines situations. Par exemple, on peut avoir les yeux secs après avoir travaillé à l’ordinateur pendant longtemps, ou quand il fait beaucoup de vent. Les deux yeux sont généralement touchés en même temps.

Nous sommes tous, à un moment ou un autre, affectés par la sécheresse oculaire. Ce problème est rarement grave et peut habituellement être résolu par de simples médicaments en vente libre.

Causes

Une personne peut souffrir de sécheresse oculaire pour de nombreuses raisons. Les sections ci-dessous décrivent quelques causes sous-jacentes fréquentes.

Production insuffisante de larmes

Pour la plupart des gens, la sécheresse des yeux est provoquée par une faible production de larmes, que l’on appelle également kératoconjonctivite sèche, ou syndrome de l’œil sec. Quelques raisons pour lesquelles la production de larmes peut être insuffisante :

  • vieillesse (particulièrement chez les femmes : après la ménopause, le risque de syndrome de l’œil sec augmente considérablement)
  • carence en vitamine A (rare aux États-Unis)
  • autres maladies comme le diabète, le lupus, le syndrome de Gougerot-Sjögren, l’arthrite rhumatoïde, les allergies, les infections ou un trouble de la thyroïde
  • endommagement des glandes lacrymales causé par une blessure, une inflammation, des brûlures chimiques, la chaleur ou des radiations
  • chirurgie au laser, telle que la technique LASIK (généralement temporaire)

Larmes de mauvaise qualité

Les larmes sont un mélange d’eau, d’huiles et de mucus. Chez certaines personnes, la sécheresse oculaire est provoquée par un déséquilibre entre les composants de ce mélange. Par exemple, elle peut se déclarer quand les glandes qui produisent l’huile pour les yeux sont bouchées. La partie huileuse des larmes ralentit l’évaporation. Ces glandes s’appellent les glandes de Meibomius.

On pourrait décrire ce problème comme la production de larmes de mauvaise qualité .

Traitements médicamenteux

Certains médicaments peuvent provoquer la sécheresse oculaire, notamment :

  • médicaments antihypertenseurs
  • décongestifs
  • médicaments antiallergiques, comme les antihistaminiques
  • antidépresseurs
  • pilules contraceptives
  • hormonothérapies substitutives
  • certains traitements contre l’acné

Facteurs environnementaux

Parfois des éléments de l’environnement ou de la vie quotidienne peuvent entraîner la sécheresse oculaire, notamment :

  • vent
  • air sec
  • exposition à la fumée
  • travail à l’ordinateur
  • conduite
  • lecture
  • ballade à bicyclette
  • vol en avion

Autres facteurs

Autres facteurs pouvant contribuer à la sécheresse oculaire :

  • difficulté à cligner des yeux
  • inflammation des paupières (blépharite)
  • retournement intérieur ou extérieur des paupières
  • usage à long terme de verres de contact

Quand faut-il appeler le médecin ?

Si vos yeux sont rouges, vous démangent et sont irrités pendant longtemps, consultez un médecin. Faites de même si vous avez la vue trouble, une baisse de vision ou si vous avez mal aux yeux.

Le médecin pourra vous orienter vers un spécialiste, un optométriste ou un ophtalmologue par exemple, pour déterminer ce qui dérange vos yeux. Le spécialiste fera habituellement un examen complet de vos yeux. Il mesurera le volume de larmes et, éventuellement, la vitesse à laquelle les larmes s’évaporent de la surface de vos yeux.

Traitement

Le traitement consiste à restaurer une quantité normale de larmes dans les yeux. Il est généralement possible de soigner la sécheresse oculaire chez soi au moyen de traitements en vente libre.

Collyre

La forme de traitement la plus courante est le collyre ou les larmes artificielles en vente libre. Elles sont abordables, efficaces et faciles à appliquer. Il existe de nombreux types de collyres. Certains contiennent des électrolytes, tels que le potassium et le bicarbonate, auxquels on attribue des propriétés thérapeutiques pour la surface des yeux. D’autres contiennent des agents épaississants, qui retiennent plus longtemps la solution lubrifiante sur la surface des yeux.

Il existe deux groupes principaux de larmes artificielles : avec ou sans agents de conservation. Les collyres contenant des agents de conservation sont plus nombreux. Souvent vendus dans des flacons multidoses, ils contiennent des produits chimiques pour empêcher la croissance de bactéries une fois le flacon ouvert. Cependant, certains trouvent que les agents de conservation ont un effet irritant sur les yeux. Le collyre sans agents de conservation est vendu dans de petits flacons à dose unique, et il risque moins d’irriter les yeux. Cependant, il peut être plus cher.

Il est difficile de déterminer lequel sera le plus efficace pour vous. Vous devrez peut-être essayer quelques marques différentes avant de trouver laquelle vous convient le mieux.

Quelques noms de marques connus aux États-Unis :

  • CIBA
  • Alcon
  • Visine
  • Systane
  • Allergan
  • Clear Eyes

Votre pharmacie ou magasin local offre peut-être aussi une version maison.

Traitement à domicile

On peut prendre plusieurs mesures pour aider à prévenir et/ou à éliminer la sécheresse oculaire, notamment en :

  • se souvenant de cligner des yeux quand on regarde un écran d’ordinateur ou les pages d’un livre pendant de longues périodes
  • augmentant l’humidité ambiante
  • évitant que l’air soufflé par un climatiseur ou un ventilateur ne pénètre dans nos yeux
  • portant des lunettes de soleil quand on sort
  • évitant les fumeurs
  • arrêtant de fumer

D’autres moyens pour combattre la sécheresse oculaire comprennent l’utilisation de pommades lubrifiantes ou l’application d’une compresse chaude sur les yeux.

Soins médicaux

Il ne sera probablement pas nécessaire de consulter un médecin en cas de sécheresse oculaire. Mais si vous le faites, il pourra faire une ordonnance pour des médicaments, tels que du collyre comme la cyclosporine ophtalmique (Restasis) ou des corticostéroïdes topiques.

Un médecin pourra également recommander des compléments alimentaires contenant des acides gras oméga-3, ou des sources diététiques de ces acides gras (le thon, par exemple). Il est connu que ces acides gras diminuent les symptômes de la sécheresse oculaire chez certains patients. Demandez à votre médecin quel est le dosage correct pour vous.

Dans certains cas il est recommandé de subir une opération pour boucher les orifices des canaux de drainage aux coins des paupières. Ces orifices sont à l’endroit où les larmes se drainent dans le nez. Les bouchons, appelés bouchons lacrymaux, sont insérés par un ophtalmologue. Les bouchons ne sont ni douloureux ni permanents, et le patient n’est généralement pas conscient de leur présence.

Complications

Sans traitement, la sécheresse oculaire peut être douloureuse, provoquer des infections et des ulcères ou des cicatrices sur la cornée, qui est la partie avant de l’œil. Il est aussi possible de perdre la vue. Cependant, il est rare qu’une cécité permanente résulte de la sécheresse oculaire.

Cette pathologie peut réduire la qualité de la vie et rendre les tâches quotidiennes difficiles.

Prévention

Il n’est pas toujours possible de prévenir la sécheresse oculaire. Quand les symptômes sont causés par des conditions environnementales, il est possible de prévenir cette pathologie en faisant des pauses quand on travaille à l’ordinateur, en utilisant un humidificateur, en portant des lunettes de soleil et en évitant la fumée. Vous pouvez prévenir les complications de la sécheresse oculaire en utilisant des gouttes ou des pommades pour les yeux.

D'autres articles

Œsophagite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Douleurs abdominales : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Rééducation après un AVC : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Infection fongique (champignons) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Prise en charge à domicile de la démence : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dépression de fontanelles : définition, cause, symptômes, traitement

Irene