tigrou-sait-tout.fr
reflux acide
Sante et Beaute

Guide nutritionnel et alimentaire pour le reflux acide : définition, cause, symptômes, traitement

Il est essentiel pour les personnes souffrant du reflux acide ou d’une forme chronique de cette pathologie (appelée reflux gastro-œsophagien ou RGO) d’avoir un régime alimentaire sain et une bonne nutrition. Le RGO est lié non seulement à la manière dont les aliments sont ingérés, mais également aux types de nourriture que vous mangez.

Lorsque vous avalez, un muscle appelé le sphincter inférieur œsophagien (SIO) se ferme pour assurer que la nourriture ne remonte pas dans l’œsophage après être entrée dans l’estomac. Si le SIO se relâche au mauvais moment, de l’acide gastrique et du suc digestif peuvent remonter dans l’œsophage. Cette action de reflux peut entraîner des symptômes gênants ou douloureux du RGO, notamment : brûlures d’estomac, régurgitations, toux et étranglements.

Un régime alimentaire sur mesure

La Harvard Medical School a mis le doigt sur ce qui semble être le problème : le mauvais fonctionnement du SIO pourrait être responsable de la plupart des cas de RGO. Bien que certains aliments et certaines boissons ne soient pas problématiques, d’autres peuvent entraîner le mauvais fonctionnement du SIO ou irriter l’œsophage et exacerber le reflux. Aucun régime alimentaire ne peut éviter totalement tous les symptômes du RGO. Cependant, en préparant une série de menus appropriés pour atténuer les symptômes du RGO, vous pourrez découvrir les aliments que vous tolérez bien et ceux qui font empirer vos symptômes (que l’on appellera des déclencheurs ).

Tenez à jour un journal alimentaire personnel pendant une semaine pour voir clairement quels aliments vous mangez et à quelle heure, et pour identifier les symptômes éventuels que vous constatez ensuite. Lorsque vous aurez identifié les aliments et boissons spécifiques qui vous font du tort ou du bien, vous pourrez modifier votre alimentation en conséquence.

Le guide nutritionnel et alimentaire suivant est un point de départ pour vous aider à planifier vos repas efficacement. Utilisez ce guide en plus de votre journal et des instructions que vous a données votre médecin pour minimiser le reflux acide et autres symptômes du RGO et les contrôler.

Aliments pouvant faire mal

Bien que les avis soient toujours partagés au sein de la communauté médicale concernant les aliments qui causent réellement les symptômes du reflux, de nombreux chercheurs sont tout de même d’accord pour dire qu’éviter certains types d’aliments et de boissons peut aider à empêcher les indigestions, aigreurs et autres symptômes du reflux acide. Les experts recommandent d’éviter les aliments ci-dessous.

Aliments riches en graisses

Les aliments frits et gras peuvent diminuer la pression exercée sur le SIO et retarder la vidange gastrique. Ceci augmente les risques de subir des symptômes du reflux. Pour réduire au maximum l’apparition des symptômes, diminuez l’apport quotidien total en graisses autant que possible. Les aliments suivants sont très riches en graisses et doivent être évités ou limités à des occasions exceptionnelles :

  • frites et oignons frits
  • produits laitiers riches en matières grasses (p. ex., beurre, lait entier, fromage et crème fraîche)
  • morceaux de bœuf, de porc ou d’agneau gras ou frits
  • partie grasse du bacon, ou couenne de jambon ou de lard
  • desserts riches en matières grasses ou snacks (p. ex., glace ou chips)
  • sauces crémeuses, jus de viande et assaisonnements crémeux pour salades

Tomates et agrumes

Bien que les fruits et les légumes soient des composantes clés d’un régime alimentaire sain, il a été prouvé que chez de nombreuses personnes, certains de ces aliments sont en fait des causes courantes de l’apparition de symptômes du RGO, voire qu’ils les font empirer. Parmi ces aliments potentiellement nuisibles, les Instituts nationaux de la santé (NIH) ont identifié essentiellement les tomates, les dérivés de la tomate et les jus d’agrumes. Exemples :

  • oranges
  • pamplemousses
  • citrons
  • citrons verts
  • ananas
  • tomates
  • sauce tomate
  • sauce pour pâtes
  • piments
  • pizzas

Le chocolat

La Harvard Medical School a identifié le chocolat comme figurant sur sa liste de déclencheurs de symptômes du RGO. Le chocolat contient un ingrédient appelé méthylxanthine, qui, d’après les recherches réalisées, relâcherait le muscle lisse du SIO, ceci pouvant entraîner des problèmes liés au reflux.

Ail et oignons

La clinique Mayo classe l’ail et les oignons sur sa liste d’aliments qui sont souvent déclencheurs d’aigreurs chez un grand nombre de personnes. Le Medical Center de la University of Maryland précise que l’ail peut déranger l’estomac et faire gonfler le ventre. Dans une étude publiée dans la revue American Journal of Gastroenterology, il a été indiqué que les oignons crus augmentaient la fréquence d’apparition des symptômes de reflux et d’aigreurs chez les patients qui souffraient déjà de brûlures d’estomac. Cependant, ces symptômes ne semblent pas avoir augmenté chez les personnes qui n’avaient pas particulièrement d’aigreurs auparavant.

Aliments pouvant faire du bien

Bien qu’aucun régime alimentaire n’ait prouvé une efficacité absolue pour éviter le RGO, certaines recherches ont suggéré qu’une sélection d’aliments pourraient aider à atténuer les symptômes.

Yaourt et probiotiques

Les probiotiques sont un type de bonnes bactéries qu’on trouve communément dans le yaourt. Selon la clinique Mayo, manger des yaourts aux probiotiques ou d’autres aliments qui contiennent ces micro-organismes peut aider la digestion et offrir une certaine protection contre les mauvaises bactéries. Des études préliminaires ont montré que les probiotiques peuvent aider à traiter des problèmes digestifs spécifiques comme la diarrhée, le syndrome du côlon irritable et certaines infections intestinales. Cependant, il est nécessaire de conduire davantage de recherches en la matière afin de déterminer dans quelle mesure les probiotiques dans le yaourt ou dans d’autres aliments peuvent avec un effet sur les symptômes du RGO.

Beurre de cacahuètes

Les sources de protéines riches en matières grasses, comme les morceaux de viande rouge gras, les œufs frits et les viandes industrielles, peuvent déclencher les symptômes du RGO. Bien qu’il soit conseillé de limiter la consommation de fruits à coque comme les noix et les amandes, le beurre de cacahuètes est une solution de rechange moins grasse, mais riche en protéines. Cependant, certaines personnes souffrant du RGO peuvent avoir des difficultés à tolérer le beurre de cacahuètes. Votre niveau de tolérance déterminera si vous devez l’inclure dans votre régime alimentaire ou non.

Autres éléments à prendre en compte : l’asthme et les allergies. La Cleveland Clinic estime que plus de 75 pour cent des patients ayant de l’asthme souffrent également du RGO. L’asthme allergique est la forme d’asthme la plus courante, d’après l’Asthma and Allergy Foundation of America. Si vous êtes allergique aux cacahuètes, manger du beurre de cacahuètes peut entraîner des symptômes similaires à ceux du RGO, comme une respiration sifflante, un gonflement de la gorge et des difficultés à respirer.

Fibres

La recherche a montré que les fibres peuvent aider à se protéger contre un certain nombre de problèmes digestifs, y compris les symptômes du RGO. Une étude publiée dans la revue Gut a établi que les personnes ayant un régime alimentaire riche en fibres couraient un risque inférieur de 20 pour cent par rapport aux autres de souffrir du RGO, quel que soit leur poids. Johns Hopkins Medicine indique que même si les chercheurs ne peuvent pas affirmer avec certitude si les fibres empêchent réellement les symptômes du RGO de se manifester, un régime alimentaire riche en fibres peut aider à les éviter.

Beaucoup de personnes sont prêtes à proposer d’autres aliments qui selon elles pourront aider à mieux gérer les symptômes du RGO. Si différentes personnes ont pu trouver un certain soulagement en adoptant des régimes spécifiques, aucune preuve scientifique ne permet pour autant de conclure que la consommation de certains aliments (comme le miel ou les pommes) peut aider à gérer le RGO.

N’hésitez pas à poser la question à votre médecin si vous n’êtes pas sûr de pouvoir inclure tel ou tel aliment dans votre régime alimentaire dans le cadre du RGO. Ce qui soulage une personne risque de poser problème à une autre ; c’est pourquoi il est essentiel d’échanger des idées avec votre médecin pour mettre en place un régime adapté pour vous aider à lutter contre le reflux acide.

D'autres articles

Syndrome de Wernicke-Korsakoff : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Urines sanglantes : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Neuropathie fémorale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Œsophagite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Défibrillateur cardioverteur implantable (DCI) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Trouble de l’hyperhidrose (transpiration excessive) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene