tigrou-sait-tout.fr
Syndrome du bébé secoué
Sante et Beaute

Syndrome du bébé secoué : définition, cause, symptômes, traitement

Le syndrome du bébé secoué est causé par le fait d’avoir secoué violemment un bébé avec une grande force. Il existe d’autres dénominations pour ce problème, notamment traumatisme crânien causé par un abus, syndrome de l’impact de secouement, syndrome du coup de fouet et blessure infligée à la tête. Le syndrome du bébé secoué est une forme de violence envers les enfants qui cause une lésion cérébrale grave. Il peut être causé à la suite de seulement cinq secondes de secouement.

Les bébés ont le cerveau mou et des muscles du cou faibles. Ils ont également des vaisseaux sanguins délicats. Quand un bébé ou un petit enfant est secoué, son cerveau heurte de façon répétée l’intérieur de son crâne. Cet impact peut causer des ecchymoses, des saignements et des gonflements dans le cerveau. Les autres blessures possibles sont des dommages aux yeux, à la colonne vertébrale ou au cou du bébé, ainsi que des os cassés.

Le syndrome du bébé secoué est surtout observé chez les enfants de moins de deux ans, mais il peut également être constaté chez des enfants jusqu’à cinq ans. Il arrive que des nouveau-nés et des bébés tombent d’un lit ou dans l’escalier, mais ces incidents causent rarement le syndrome du bébé secoué. Ce trouble ne résulte pas non plus du balancement d’un bébé sur les genoux ou de son lancement dans l’air pour jouer. Il s’agit d’une forme grave et délibérée d’abus.

Si vous pensez que votre bébé ou un autre bébé est la victime du syndrome du bébé secoué, appelez immédiatement les urgences. Cette pathologie peut être mortelle et exige une attention médicale immédiate.

Symptômes

Des signes physiques d’abus ne sont pas toujours visibles en liaison avec le syndrome du bébé secoué. Cependant, un examen de l’œil par un médecin ou une radiographie peut révéler des signes de traumatisme. Un médecin peut détecter une fracture des côtes ou observer un saignement derrière l’œil du bébé.

Si des symptômes se manifestent en liaison avec le syndrome du bébé secoué, ils peuvent inclure :

  • des difficultés pour demeurer éveillé(e)
  • des tremblements
  • des troubles respiratoires
  • de mauvaises habitudes alimentaires
  • des vomissements
  • une décoloration de la peau
  • des crises de type épileptique
  • le coma
  • la paralysie
  • une perte de vision

Diagnostic

Pour diagnostiquer le syndrome du bébé secoué, un médecin cherchera à identifier trois effets indiquant souvent ce syndrome. Ce sont :

  • œdème cérébral (encéphalopathie)
  • hémorragie cérébrale (sous-durale)
  • saignement dans la partie de l’œil appelée rétine (hémorragie rétinienne)

Pour établir le diagnostic et identifier des signes de lésions cérébrales, le médecin prescrira des examens variés, notamment :

  • tomographie par ordinateur (produit une image transversale du cerveau de votre bébé)
  • imagerie par résonance magnétique (IRM) (utilise de puissantes ondes radio pour produire une image du cerveau de votre bébé)
  • examen du squelette (pour localiser de possibles fractures de la colonne vertébrale, des côtes et du crâne par radiographie)
  • examen ophtalmologique (pour localiser de possibles hémorragies et blessures aux yeux)

Certains autres troubles médicaux peuvent imiter les symptômes du syndrome du bébé secoué, notamment certains troubles génétiques (comme osteogenesis imperfecta, qui rend les os d’un bébé extrêmement fragiles) et des troubles de saignement. Avant de confirmer le syndrome du bébé secoué, un médecin prescrira une prise de sang pour écarter d’autres problèmes possibles.

Traitement

Si vous soupçonnez le syndrome du bébé secoué, appelez immédiatement les urgences. Certains bébés et enfants peuvent cesser de respirer après avoir été secoués. Dans un tel cas, le bouche-à-bouche peut aider l’enfant à respirer pendant que vous attendez l’arrivée des secours.

Les National Institutes of Health recommandent la procédure suivante pour effectuer le bouche-à-bouche.

  • Placez délicatement le bébé sur son dos. Si vous soupçonnez une lésion rachidienne, il est préférable que deux personnes déplacent le bébé ensemble de manière à maintenir l’alignement de la tête et du cou.
  • Mettez-vous dans la position appropriée. Placez deux doigts sur le milieu du sternum (juste au-dessous des tétons) et votre autre main sur le front du bébé afin que sa tête soit inclinée vers l’arrière. Si vous soupçonnez une lésion rachidienne, tirez la mâchoire vers l’avant au lieu d’incliner la tête, et ne laissez pas le bébé fermer la bouche.
  • Effectuez des compressions thoraciques. Appuyez sur le sternum et poussez vers la cage thoracique en vous arrêtant à peu près à mi-chemin. Administrez 30 compressions thoraciques en les comptant à voix haute sans interruption. Ces compressions doivent être fermes et rapides.
  • Pratiquez le bouche-à-bouche. Contrôlez la respiration après les compressions. Si le bébé ne respire pas, couvrez totalement sa bouche et son nez avec votre bouche. Assurez-vous que les voies respiratoires ne sont pas obstruées et expirez deux fois pendant environ une seconde à chaque fois. La poitrine devrait se soulever.
  • Continuez le bouche-à-bouche. Poursuivez ce cycle de 30 compressions et de deux expirations jusqu’à ce que les secours arrivent. N’oubliez pas de continuer à contrôler pour vous assurer que le bébé respire.

Des vomissements peuvent également se produire après que le bébé a été secoué. Pour empêcher qu’il ne s’étouffe sur ses vomissements, tournez délicatement le bébé sur le côté. Déplacez tout son corps en même temps. En cas de blessure de la colonne vertébrale, cette méthode réduit le risque d’aggravation de la blessure. Il est important de ne pas prendre le bébé dans vos bras et de ne pas le faire boire ou manger.

Il n’existe pas de médicament pour traiter le syndrome du bébé secoué. Dans les cas graves, une opération chirurgicale peut être nécessaire pour traiter une hémorragie cérébrale. Ceci peut nécessiter le placement d’un shunt (un tube mince) pour drainer l’excédent de sang et de liquide et pour soulager la pression. Une opération de l’œil peut également être nécessaire pour enlever du sang avant qu’il n’affecte la vision de manière permanente.

Pronostic

Une lésion cérébrale irréversible peut être causée en quelques secondes par le syndrome du bébé secoué. Complications associées au syndrome du bébé secoué :

  • perte de vision permanente (partielle ou totale)
  • surdité
  • troubles de type épileptique
  • paralysie cérébrale, un trouble incapacitant qui affecte la parole et la coordination musculaire
  • des retards d’apprentissage

Selon la Mayo Clinic, le taux de mortalité pour le syndrome du bébé secoué est de 50 pour cent (Mayo Clinic).

Prévention

Le syndrome du bébé secoué peut être évité. Vous pouvez éviter de faire du mal à votre bébé en ne le secouant pas. Si vous êtes en colère ou si vous vous disputez avec une autre personne, ne tenez pas votre bébé ; vous risqueriez de le secouer sans vous en rendre compte pendant un éclat de colère. Si vous pensez que vous êtes en train de perdre le contrôle, couchez votre bébé dans son berceau et appelez un ami ou un membre de la famille pour obtenir de l’assistance. Vous pouvez également recevoir des conseils et de l’aide en téléphonant à une association spécialisée ou en consultant un professionnel.

Si des membres de votre famille ou d’autres personnes soignantes s’occupent de votre bébé, veillez à ce qu’ils soient conscients des risques du syndrome du bébé secoué.

Si vous pensez qu’un enfant est victime d’abus, n’ignorez pas le problème. Appelez la police de votre localité ou le centre national d’aide à l’enfance.

D'autres articles

Biopsie testiculaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Urgences ophtalmiques : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Endocardite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Scoliose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Fasciite plantaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Hypothyroïdie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene