tigrou-sait-tout.fr
Maladie de Lyme
Sante et Beaute

Maladie de Lyme chronique (persistante) : définition, cause, symptômes, traitement

La maladie de Lyme chronique ou persistante survient si un patient qui est traité avec des antibiotiques pour la maladie continue à présenter des symptômes. Cette pathologie est également appelée maladie de Lyme post-traitement ;

Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis, approximativement 10 à 20 pour cent des patients qui sont traités avec les antibiotiques recommandés auront des symptômes de la maladie qui persistent après la fin de leur traitement. (CDC, 2012) Ces symptômes peuvent inclure de la fatigue, des douleurs articulaires ou musculaires et un dysfonctionnement cognitif, et ils peuvent durer jusqu’à six mois, ou même parfois plus. Ces symptômes peuvent interférer avec les activités normales d’une personne et causer des troubles émotionnels.

On ne sait pas pourquoi certains patients développent une maladie de Lyme chronique. On ne connaît pas non plus la cause exacte des symptômes chroniques. Selon Columbia University, le médecin doit traiter chaque cas séparément, en fonction des symptômes spécifiques du patients, de ses antécédents médicaux et des études les plus récentes pour guider sa décision de traitement. (Columbia University)

Causes

La maladie de Lyme est une infection bactérienne causée par une bactérie appelée Borrelia burgdorferi. Vous pouvez être infecté(e) si une tique porteuse de la bactérie vous pique. Généralement, les tiques aux pattes noires et les tiques Ixodes dammini sont porteuses de la bactérie. Ces tiques attrapent la bactérie quand elles piquent des souris ou des cerfs infectés. La maladie de Lyme est également appelée borréliose ou maladie de Bannwarth.

La plupart des patients ayant la maladie de Lyme sont traités avec succès par des antibiotiques en 14 à 21 jours. En général, les patients récupèrent rapidement et complètement de la maladie.

Les experts ne savent pas pourquoi certains patients ne récupèrent pas complètement des symptômes après le traitement. Certains pensent que la maladie endommage votre système immunitaire et vos tissus, et que votre système immunitaire continue à réagir contre l’infection même après la destruction des bactéries, ce qui cause les symptômes. D’autres estiment que les symptômes résultent de bactéries persistantes qui n’ont pas été détruites par les antibiotiques.

Risques

Vous êtes plus vulnérable à la maladie de Lyme chronique si vous êtes infecté(e) par la piqûre d’une tique malade. Si la maladie atteint le stade chronique, vos symptômes continueront peut-être pendant plusieurs semaines, mois ou même années après la piqûre initiale de la tique.

Par ailleurs, vous pouvez être plus susceptible d’avoir ces symptômes à long terme si vous n’êtes pas traité(e) avec les antibiotiques recommandés ; cependant, même les patients qui reçoivent un traitement avec des antibiotiques sont exposés à ce risque. Comme la cause de la maladie de Lyme chronique est inconnue, il n’est pas possible de déterminer si elle progressera jusqu’au stade chronique.

Symptômes

En général, les symptômes de la maladie de Lyme chronique ressemblent à ceux qui se présentent au stade précoce. Les patients ayant des symptômes persistants subissent souvent des épisodes prolongés de

  • fatigue
  • sommeil agité
  • douleurs
  • articulations ou muscles douloureux
  • douleurs ou gonflements dans les genoux, les épaules, les coudes et autres grandes articulations
  • perte de mémoire à court terme ou de la capacité de concentration
  • problèmes d’élocution

Complications

Vivre avec des symptômes persistants de la maladie de Lyme peut affecter votre mobilité et vos aptitudes cognitives. Ceci peut également causer des changements extrêmes dans le mode de vie et du stress.

Pour certains patients, la frustration de symptômes débilitants à long terme peut les inciter à rechercher des traitements non conventionnels n’ayant pas fait leurs preuves mais qui promettent une guérison. Parlez à votre médecin avant de prendre de nouveaux médicaments ou de suivre de nouveaux traitements – l’utilisation de ces remèdes potentiellement toxiques pourrait causer d’autres problèmes de santé.

Diagnostic

Votre médecin diagnostiquera la maladie de Lyme en utilisant un examen du sang indiquant votre niveau d’anticorps produits contre la bactérie qui cause la maladie Le test ELISA (Enzyme-Linked Immunosorbent Assay) est le test le plus utilisé pour établir le diagnostic de la maladie de Lyme. Le test de transfert Western (un autre test d’anticorps) peut être utilisé pour confirmer les résultats du test ELISA. Ces tests peuvent être conduits simultanément.

Bien que ces tests puissent confirmer l’infection, ils ne peuvent pas déterminer ce qui cause la continuation de vos symptômes.

En fonction de vos symptômes, votre médecin pourra recommander de tester des endroits spécifiques affectés pour déterminer le niveau de dommage. Il peut notamment s’agir des tests suivants :

  • un électrocrdiogramme (ECG) ou un échocardiogramme pour examiner la fonction cardiaque
  • une ponction lombaire pour examiner le liquide céphalorachidien
  • une IRM du cerveau pour observer l’état neurologique

Traitement

Si la maladie de Lyme est diagnostiquée à un stade précoce, son traitement standard consiste en l’administration orale d’antibiotiques pendant deux à trois semaines. Les médicaments les plus souvent prescrits sont : doxycycline, amoxicilline et céfuroxime axétil D’autres antibiotiques ou un traitement intraveineux peuvent être nécessaires en fonction de votre état et d’autres symptômes éventuels.

Comme la cause exacte de la maladie de Lyme chronique n’est pas connue, tous les spécialistes ne sont pas d’accord quant au traitement approprié. Certains suggèrent de continuer le traitement avec des antibiotiques. Cependant, il semblerait qu’un traitement à long terme avec des antibiotiques n’améliore pas forcément vos chances de récupération. Selon le National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID) des États-Unis, l’utilisation prolongée de ces médicaments pourrait aussi causer d’autres problèmes de santé. (NIAID, 2009)

Le traitement pour la maladie de Lyme chronique vise souvent à réduire la douleur et l’inconfort causés par les symptômes. Des analgésiques sur ordonnance ou en vente libre peuvent être utilisés pour traiter les douleurs articulaires. Des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et des stéroïdes intra-articulaires peuvent être utilisés pour traiter des problèmes tels que le gonflement des articulations.

Pronostic

La plupart des patients ayant la maladie de Lyme chronique récupèrent de leurs symptômes persistants avec le temps. Cependant, il faudra peut-être des mois, ou même des années, avant que vous ne récupériez complètement. Selon la clinique Mayo, un nombre limité de patients continuent à avoir des symptômes, y compris de la fatigue et des douleurs musculaires, en dépit du traitement. On ne sait pas pourquoi certaines personnes ne récupèrent pas complètement. (Clinique Mayo, 2011)

Prévention

Bien qu’il ne soit pas possible de prévenir dans tous les cas la maladie de Lyme chronique, vous pouvez prendre des précautions pour réduire les risques d’entrer directement en contact avec des tiques infectées. Les pratiques suivantes peuvent réduire votre risque de contracter la maladie de Lyme et de développer des symptômes persistants :

  • utilisez un insectifuge sur vos vêtements et toutes les parties exposées de votre peau lorsque vous vous promenez dans les bois ou dans des zones à hautes herbes où les tiques vivent
  • lorsque vous faites une randonnée pédestre, marchez au milieu de la piste pour ne pas être en contact avec les herbes hautes
  • changez de vêtements après avoir fait de la marche ou une randonnée pédestre
  • inspectez soigneusement votre peau et votre cuir chevelu lorsque vous cherchez des tiques
  • inspectez vos animaux de compagnie pour vous assurer qu’ils n’ont pas de tiques
  • traitez vos vêtements et vos chaussures avec de la perméthrine, un insectifuge qui continuera de produire des effets même après plusieurs lavages

Contactez votre médecin si vous avez été piqué(e) par une tique. Vous devrez être sous observation pendant 30 jours pour détecter des symptômes possibles de la maladie de Lyme. Apprenez aussi quels sont les symptômes du stade primaire de la maladie de Lyme et faites-vous traiter rapidement si vous pensez être infecté(e). Une intervention précoce avec des antibiotiques peut réduire votre risque de développer des symptômes chroniques.

Les symptômes du stade primaire de la maladie de Lyme peuvent se présenter de trois à 30 jours après une piqûre par une tique infectée. Symptômes possibles :

  • éruption cutanée en forme de cible concentrique rouge et se développant sur le site de la piqûre de la tique
  • fatigue, frissons et sentiment général de mauvaise santé
  • démangeaisons généralisées
  • maux de tête
  • étourdissements ou évanouissement
  • douleur musculaire ou articulaire
  • raideur du cou
  • ganglions lymphatiques enflés

D'autres articles

Fibrillation ventriculaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Œsophagite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Guide nutritionnel et alimentaire pour le reflux acide : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Hémorragie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitements du lymphome : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Crises : définition, cause, symptômes, traitement

Irene