tigrou-sait-tout.fr
Analyse de l'hormone lutéinisante
Sante et Beaute

Analyse de l’hormone lutéinisante (LH) dans le sang : définition, cause, symptômes, traitement

L’hormone lutéinisante (LH) est une hormone importante qui est produite par les hommes et les femmes. Elle joue un rôle important pendant la puberté et les règles, et elle affecte la fécondité. Il se peut que votre médecin vous demande de contrôler votre taux de LH si vous avez l’un quelconque des symptômes suivants :

  • incapacité à tomber enceinte
  • règles irrégulières ou absentes
  • signes de puberté précoce
  • puberté tardive

En connaissant votre taux de LH, vous pourrez identifier plus facilement les problèmes sous-jacents associés à une variété de problèmes liés à la santé de la reproduction.

Hormone lutéinisante

Hormone lutéinisante

La LH est une hormone qui est produite dans l’hypophyse chez les hommes comme chez les femmes. Chez les femmes, la LH joue un rôle important pendant le cycle menstruel. Elle travaille en conjonction avec l’hormone folliculostimulante (FSH), qui est également produite dans l’hypophyse. La FSH stimule le follicule ovarien qui entraîne le développement de l’ovule. Elle déclenche aussi la production d’œstrogène dans le follicule.

La poussée d’œstrogène indique à l’hypophyse qu’il faut qu’elle arrête de produire de la FSH, et qu’elle doit produire à la place plus de LH. Ce changement provoque l’expulsion de l’ovule de l’ovaire ; on appelle ce phénomène l’ovulation. Une fois le follicule vide, les cellules prolifèrent et forment un corps jaune. Ce processus libère de la progestérone, une hormone qui est nécessaire pour la grossesse. Si l’ovule n’est pas fécondé, le taux de progestérone chute et le cycle recommence.

Chez les hommes, la LH est également produite dans l’hypophyse. La LH s’attache aux récepteurs dans certaines cellules des testicules appelées les cellules interstitielles du testicule (ou de Leydig). Ceci entraîne la libération de testostérone, une hormone qui est nécessaire pour produire les cellules spermatiques.

Dosage sanguin de la LH

Dosage sanguin de la LH

Une analyse de LH permet de mesurer votre taux d’hormone LH dans le sang. La quantité de LH chez les femmes varie tout au long du cycle menstruel, et elle change pendant la grossesse. Le taux de LH peut également être mesuré en analysant des échantillons d’urine.

Motifs

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles votre médecin pourrait vous demander de faire une analyse de l’hormone lutéinisante. Le taux de LH est étroitement lié à des troubles menstruels, à la fécondité et à la puberté.

Cycle menstruel et ménopause

Si vos règles sont absentes ou irrégulières, votre médecin pourrait vous demander de contrôler votre taux de LH dans le sang afin d’identifier une cause sous-jacente. Un changement dans votre taux de LH peut indiquer l’arrivée de la ménopause.

Fécondité

Votre médecin pourra prescrire une analyse de l’hormone LH si vous avez des difficultés à concevoir. Le taux de LH peut indiquer le nombre d’ovules produits par les ovaires d’une femme et la quantité de sperme produite chez les hommes, ces deux données pouvant influencer leur capacité à concevoir.

Puberté

Pour les patients plus jeunes, le médecin pourra prescrire une analyse de l’hormone LH afin d’identifier les causes sous-jacentes éventuelles qui pourraient expliquer un retard de puberté ou une puberté précoce.

Grossesse

Une analyse de l’hormone LH dans l’urine peut être utilisée pour déterminé si une femme ovule. Ces types de tests peuvent être effectués à la maison et sont souvent utilisés pour augmenter les chances de conception.

Administration

Administration

Pour effectuer une analyse de l’hormone LH, un professionnel effectuera une prise de sang, la plupart du temps dans votre bras. Ce prélèvement sera effectué au cabinet de votre médecin ou dans un laboratoire d’analyses de proximité. Les échantillons de sang seront ensuite analysés en vue de contrôler le taux de LH.

Pour prélever du sang, un/une infirmier/ère ou un phlébotomiste entourera la partie supérieure de votre bras d’une bande élastique pour que vos veines soient plus visibles. Il ou elle désinfectera la peau et insérera une aiguille dans votre veine à l’intérieur de votre bras. Une petite quantité de sang sera recueillie dans un tube monté sur l’aiguille. Cette procédure est rapide et indolore (dans la plupart des cas).

Votre médecin pourra vous demander de faire des prises de sang chaque jour pendant plusieurs jours. Comme le taux de LH dans le sang varie en fonction de votre cycle menstruel, plusieurs échantillons peuvent être nécessaires pour obtenir un chiffre précis.

Risques

Les risques associés à cette analyses sont peu nombreux. Il se peut qu’un bleu se forme à l’endroit où l’aiguille a été insérée, mais si vous exercez une pression avec un pansement, cette probabilité est largement réduite. Bien qu’elle soit rare, une phlébite peut se produire lors du prélèvement. Ceci se produit lorsque la veine est enflammée après le prélèvement. Si c’est le cas, votre médecin pourra vous conseiller d’appliquer une compresse chaude sur la veine toute la journée. Si vous avez un quelconque trouble de saignement, prévenez votre médecin afin d’éviter toute complication après une prise de sang.

Préparation

Votre médecin vous donnera des consignes précises pour vous préparer en vue de cette analyse. Il se peut que vous deviez arrêter de prendre certains médicaments qui fausseraient les résultats ; par conséquent, informez votre médecin de tous les médicaments et compléments alimentaires que vous prenez. Il se peut aussi que vous deviez arrêter de prendrevotre contraceptif ou d’autres pilules contenant des hormones jusqu’à quatre semaines avant l’analyse. Votre médecin pourra également vous demander la date de vos dernières règles.

Comme pour la plupart des autres prises de sang, il se peut qu’on vous demande de ne pas manger ou boire jusqu’à huit heures avant l’analyse.

Si vous avez dû passer un test ou une autre procédure qui impliquait l’injection d’une substance radioactive sept jours avant votre analyse de LH, il faut le dire à votre médecin car ces substances peuvent influencer les résultats de votre analyse.

Résultats

Votre médecin pourra vous dire lorsque les résultats de votre analyse seront prêts et vous expliquera leur signification. Vous trouverez ci-dessous les taux jugés normaux par le Department of Pathology and Laboratory Medicine de l’University of California, à San Francisco. Les unités sont les unités internationales par litre (ui/l) :

  • femmes pendant la phase folliculaire du cycle menstruel : entre 1,9 et 12,5 ui/l
  • femmes pendant le pic du cycle menstruel : entre 8,7 et 76,3 ui/l
  • femmes pendant la phase lutéale du cycle menstruel : entre 0,5 et 16,9 ui/l
  • femmes enceintes : moins de 1,5 ui/l
  • femmes après la ménopause : entre 15,9 et 54,0 ui/l
  • femmes utilisant des contraceptifs : entre 0,7 et 5,6 ui/l
  • hommes ayant entre 20 et 70 ans : entre 0,7 et 7,9 IU/L
  • hommes de plus de 70 ans : entre 3,1 et 34 ui/l

Votre médecin pourra vous aider à mieux comprendre vos résultats, ce qu’ils signifient et les mesures que vous devrez prendre ensuite. En général, les résultats qui sont plus élevés que la normale chez les femmes signifient que les ovaires sont absents ou qu’ils ne fonctionnent pas. Chez les jeunes filles, un taux élevé peut signifier que la puberté est précoce. Chez les hommes, un taux élevé peut signifier que les testicules ne fonctionnent pas ou qu’ils ont été retirés, ou il peut indiquer la présence du syndrome de Klinefelter (une maladie génétique affectant le développement sexuel des hommes).

Un faible taux de LH dans le sang peut indiquer une anorexie, un problème au niveau de l’hypophyse, du stress ou un problème au niveau de l’hypothalamus chez les hommes et chez les femmes.

D'autres articles

Bronchopneumonie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Plantes et compléments alimentaires pour le diabète : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Sténose œsophagienne bénigne : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment se comporter en cas d’urgence médicale ?

Journal

Crises : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Neuroblastome : définition, cause, symptômes, traitement

Irene