tigrou-sait-tout.fr
Neuropathie fémorale
Sante et Beaute

Neuropathie fémorale : définition, cause, symptômes, traitement

La neuropathie fémorale (qui est un dysfonctionnement du nerf fémoral) intervient en cas de perte de sensibilité ou de mobilité de la jambe du fait de dommages aux nerfs. Cet état peut résulter d’une lésion, d’une pression prolongée exercée sur le nerf, ou bien de lésions nerveuses dues à une maladie. Dans la plupart des cas, cette condition disparaît sans aucun traitement. Cependant, en l’absence d’amélioration des symptômes, un traitement médicamenteux ou une physiothérapie pourront être prescrits.

Causes

Le nerf fémoral est l’un des nerfs les plus importants de la jambe. Situé à proximité de l’aine, il contrôle les muscles qui permettent d’allonger la jambe et de déplacer les hanches. Il fournit également la sensation de la partie inférieure de la jambe et de l’avant de la cuisse. En cas de lésion, l’aptitude à marcher en est affectée, et le patient peut également constater des problèmes de sensibilité dans la jambe et le pied.

Les lésions au nerf fémoral peuvent être dues à :

  • une blessure directe ;
  • une tumeur ou autre excroissance qui bloque ou entrave une partie du nerf ;
  • une pression prolongée exercée sur le nerf ;
  • des fractures du bassin ;
  • une irradiation pelvienne ;
  • une hémorragie ou un saignement dans l’espace postérieur à l’abdomen (espace rétropéritonéal) ;
  • un cathéter est placé dans l’artère fémorale, comme pour certaines interventions chirurgicales.

Le diabète est une cause courante de neuropathie fémorale. Le diabète peut provoquer des lésions nerveuses du fait des fluctuations de glycémie et de tension artérielle. Les lésions nerveuses affectant les jambes, les pieds, les orteils, les mains et les bras sont désignées par le terme de névropathie (ou neuropathie) périphérique. La névropathie fémorale s’inscrit dans cette catégorie.

Selon l’Institut national américain du diabète et des pathologies digestives et rénales (National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases), le diabète est la cause la plus courante de neuropathie périphérique, en particulier chez les personnes atteintes de cette maladie depuis au moins 25 ans. La névropathie périphérique liée au diabète affecte fréquemment le nerf fémoral (NIDDK, 2012).

Symptômes

Cette pathologie nerveuse peut conduire à des problèmes de motricité. Votre jambe ou votre genou vous sembleront éventuellement faibles, et il est possible que vous ne puissiez pas vous appuyer sur la jambe affectée.

Vous éprouverez éventuellement des sensations anormales dans les jambes. Ces sensations peuvent s’étendre du genou aux orteils. Il peut notamment s’agir :

  • d’une sensation d’engourdissement sur le dessus et à l’intérieur de la jambe (à savoir le côté qui fait face à l’autre jambe) ;
  • de picotements sur le dessus de la cuisse, ainsi qu’à l’intérieur de la jambe (voire dans la partie inférieure de la jambe et le pied) ;
  • d’une sensation d’engourdissement et de picotements sur toute partie de la jambe ;
  • d’une douleur sourde dans la zone génitale ;
  • d’une sensation de faiblesse dans les extrémités inférieures ;
  • d’une difficulté à étendre le genou ;
  • de la sensation que la jambe ou le genou vont céder sous votre poids.

Complications

Si une pression est exercée de manière prolongée sur le nerf fémoral, le sang ne va pas parvenir à irriguer la zone affectée. Le flux sanguin étant réduit, les tissus peuvent subir des lésions.

Si les lésions nerveuses sont dues à une blessure, il est possible que l’artère ou la veine fémorale aient également été endommagées. Il peut en résulter une hémorragie interne grave. L’artère fémorale est une très grosse artère très proche du nerf fémoral. En cas de traumatisme, il est fréquent que les deux soient affectés. En cas de lésion ou de saignement affectant l’artère, le nerf peut être comprimé.

En outre, le nerf fémoral transmettant les sensations à l’essentiel de la jambe, les blessures peuvent intervenir du fait d’une perte de sensation. Si les muscles des jambes sont affaiblis, vous courrez un risque de chute plus important. Les chutes constituent un risque spécifique chez les seniors, parce qu’elles peuvent provoquer des fractures de la hanche, une cause de décès importante chez les plus âgés, les hommes en particulier.

Diagnostic

Pour diagnostiquer une neuropathie fémorale et sa cause, le médecin va effectuer un examen physique complet et poser des questions sur les lésions et interventions chirurgicales récentes. Il (ou elle) va également vous interroger sur vos antécédents médicaux.

Pour rechercher le point faible, il ou elle va examiner certains muscles dont les sensations sont transmises via le nerf fémoral. Les réflexes du genou vont être vérifiés, et le médecin va vous interroger sur les changements de sensations intervenus sur la partie avant de la cuisse et la partie intermédiaire de la jambe. L’objectif de cette évaluation est de déterminer si seul le nerf fémoral est impliqué, ou si plusieurs nerfs sont affectés.

Autres examens potentiellement utiles :

Conduction nerveuse

Examens relatifs à la conduction nerveuse destinés à vérifier la vitesse des impulsions électriques dans les nerfs. Une réponse anormale (par exemple un délai de transmission prolongé des signaux électriques dans les nerfs) signale généralement la présence de lésions ;

Électromyogramme

Un électromyogramme (autrement désigné électromyographie ) doit être effectué après l’examen de conduction nerveuse afin de vérifier le bon fonctionnement des muscles et des nerfs. Cet examen consiste à enregistrer l’activité électrique présente dans les muscles lorsque les nerfs qui y conduisent sont actifs. L’électromyogramme va déterminer si les muscles répondent de manière appropriée à la stimulation. Certaines pathologies font que les muscles s’activent par eux-mêmes, ce qui signale une anomalie que l’électromyogramme va permettre de faire apparaître. Les nerfs étant chargés de stimuler (et de contrôler) vos muscles, l’examen va permettre d’identifier les problèmes affectant à la fois les muscles et les nerfs.

IRM et tomodensitogramme

L’IRM (imagerie à résonnance magnétique) peut servir à effectuer une recherche de tumeurs, d’excroissances ou de toute autre masse dans la zone du nerf fémoral qui serait susceptible de comprimer ce nerf. Les IRM font appel à des ondes radio et à des aimants pour produire une image détaillée de la partie du corps examinée.

Les tomodensitogrammes (qui font appel à des radiographies transversales) peuvent également être utilisés pour effectuer une recherche d’excroissance vasculaire ou osseuse.

Traitement

La première étape du traitement de la neuropathie fémorale consiste à traiter la cause ou condition sous-jacente. Si la compression du nerf en est responsable, l’objectif sera de soulager cette compression. Il arrive qu’en cas de lésions légères (compression légère ou blessure par étirement), le problème puisse se résoudre spontanément. Pour les diabétiques, le dysfonctionnement nerveux sera éventuellement atténué en ramenant le taux de glycémie à la normale. Si votre nerf ne se répare pas de lui-même, vous devrez suivre un traitement. En règle générale, il s’agit notamment de médicaments et de physiothérapie.

Traitements médicamenteux

Vous recevrez éventuellement des injections de corticostéroïdes dans la jambe afin de réduire les inflammations et d’éliminer toute tuméfaction. Des antalgiques pourront éventuellement contribuer à réduire toute douleur ou sensation d’inconfort.

Thérapie

La physiothérapie pourra contribuer à renforcer les muscles de la jambe. Le physiothérapeute va vous faire effectuer divers exercices visant à renforcer et étirer vos muscles. La physiothérapie permet d’atténuer la douleur et vous aide à retrouver votre mobilité.

Vous aurez éventuellement besoin d’un appareil orthopédique (corset ou appareil de soutien) qui vous aidera à marcher. En règle générale, l’attelle du genou sert à empêcher un faux mouvement.

En fonction de la gravité de la lésion nerveuse et des problèmes de mobilité, vous aurez éventuellement besoin d’effectuer de la rééducation. Ce type de thérapie vous aide à l’apprentissage d’activités quotidiennes telles que la toilette et autres gestes de routine. Il s’agit de tâches de la vie quotidienne . Votre médecin pourra également vous renvoyer vers un consultant professionnel si votre condition vous force à vous réorienter vers un autre secteur d’activité.

Chirurgie

Votre médecin pourra éventuellement vous conseiller une intervention chirurgicale si une tumeur bloque votre nerf fémoral. L’ablation de cette grosseur (ou tumeur) va permettre de soulager la pression exercée sur le nerf.

Pronostic

Une fois la condition sous-jacente traitée, une guérison complète est éventuellement possible dans certains cas. Si la condition sous-jacente n’est pas traitée de manière satisfaisante, ou si les lésions au nerf fémoral sont graves, vous risquez de perdre la sensibilité de cette partie de la jambe, voire l’aptitude à la déplacer.

Prévention

Vous allez pouvoir réduire vos risques de neuropathie fémorale due au diabète en maintenant votre taux de glycémie à un niveau normal. Cette précaution va contribuer à protéger vos nerfs de lésions dues à cette maladie. Les mesures de prévention doivent être adaptées en fonction de chaque cas individuel.

D'autres articles

Urines sanglantes : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Syndrome du bébé secoué : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Sténose œsophagienne bénigne : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cerebral Palsy : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Chimiothérapie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Morsure de tique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene