tigrou-sait-tout.fr
Démence vasculaire infarctus cérébral
Sante et Beaute

Démence vasculaire/infarctus cérébral : définition, cause, symptômes, traitement

La démence vasculaire est la perte de la fonction cérébrale causée par une série de petits accidents vasculaires cérébraux. Un accident vasculaire (également appelé infarctus cérébral) survient lorsque la circulation sanguine dans n’importe quelle partie du cerveau est interrompue ou bloquée. Le sang transporte de l’oxygène au cerveau, et sans oxygène les tissus cérébraux meurent rapidement.

Le site de la lésion vasculaire détermine le type de symptômes qui surviennent. Les accidents vasculaires cérébraux augmentent le risque de démence de quatre à 12 fois. Le mécanisme à l’origine de cela est mal compris.

La démence vasculaire peut provoquer la perte de mémoire et de la fonction cognitive, et entraîner des problèmes psychologiques. Le traitement est axé sur le contrôle des symptômes et la réduction du risque d’autres accidents vasculaires.

Causes

Selon les Instituts nationaux de santé des États-Unis (National Institutes of Health), la démence vasculaire est la deuxième cause de démence la plus répandue chez les personnes de plus de 65 ans (NIH, 2012). La maladie d’Alzheimer est la cause la plus courante.

La démence vasculaire est provoquée par une série de petits accidents vasculaires. Un accident vasculaire (infarctus) est l’interruption ou le blocage de la circulation sanguine dans n’importe quelle partie du cerveau. Le terme vasculaire implique que les accidents touchent les vaisseaux sanguins dans des zones diverses du cerveau. Lorsque la circulation sanguine est arrêtée pendant plus de quelques secondes, les cellules cérébrales peuvent mourir du manque d’oxygène. Cette lésion est généralement permanente.

Un accident vasculaire peut être silencieux . Cela signifie qu’il peut toucher une petite partie du cerveau et ne pas être remarqué. Avec le temps, un grand nombre d’accidents vasculaires silencieux peuvent entraîner la démence vasculaire. Les accidents vasculaires majeurs qui provoquent des symptômes physiques et neurologiques notoires peuvent également entraîner la démence vasculaire.

Risques

La démence vasculaire survient généralement chez les personnes de 55 à 75 ans et elle est plus courante chez les hommes que chez les femmes.

Les pathologies médicales qui augmentent le risque de démence vasculaire incluent :

  • fibrillation auriculaire (fréquence cardiaque irrégulière et rapide qui provoque une stagnation, ce qui peut entraîner des caillots sanguins) ;
  • antécédents d’accident vasculaire cérébral ;
  • insuffisance cardiaque ;
  • perte cognitive avant l’accident vasculaire ;
  • hypertension artérielle ;
  • diabète ;
  • athérosclérose (durcissement des artères).

Les facteurs de risque liés au mode de vie incluent :

  • tabagisme ;
  • abus d’alcool ;
  • faible niveau d’éducation ;
  • mauvaise alimentation et très peu d’activité physique ou aucune activité physique.

Symptômes

Les symptômes de démence vasculaire peuvent apparaître progressivement au fil du temps, ou bien se manifester soudainement après un accident vasculaire. Certains patients sembleront se rétablir puis décliner à nouveau après de nouveaux petits accidents vasculaires.

Les symptômes précoces de démence incluent :

  • se perdre dans des endroits familiers ;
  • difficulté à effectuer des tâches de routine, telles que payer les factures ;
  • difficulté à se souvenir des mots ;
  • égarer des objets ;
  • perte d’intérêt pour des choses qui plaisaient avant ;
  • altération de la personnalité.

Au fur et à mesure que la démence progresse, des symptômes plus évidents apparaissent :

  • changements dans les habitudes de sommeil ;
  • hallucinations ;
  • difficultés à effectuer des tâches de base telle que s’habiller ou préparer un repas ;
  • idées délirantes ;
  • dépression ;
  • manque de bon sens ;
  • repli social ;
  • perte de mémoire ;

Diagnostic

Les médecins diagnostiquent la démence vasculaire au moyen d’imagerie radiologique et de tests biochimiques et cognitifs. Chaque cas de démence vasculaire est différent. La mémoire peut être sérieusement atteinte dans un cas et seulement légèrement dans un autre. Pour comprendre l’étendue du dommage, les médecins font appel à des tests multiples.

Tests d’imagerie

Les tests d’imagerie radiologique peuvent inclure :

  • tomodensitométrie du cerveau : une radiographie transversale détaillée du cerveau ;
  • imagerie par résonance magnétique (IRM) du cerveau : une imagerie détaillée du cerveau obtenue au moyen d’un champ magnétique et des pulsations d’ondes radio ;
  • électroencéphalogramme (EEG) : il mesure l’activité électrique du cerveau ;
  • Doppler transcrânien : il mesure la rapidité de la circulation sanguine à travers les vaisseaux sanguins du cerveau ;

Tests biochimiques

Les tests biochimiques cherchent à identifier des changements dans :

  • la superoxyde dismutase (SOD) : une enzyme qui répare les cellules et réduit les lésions causées par les radicaux libres ;
  • le malondialdéhyde (MDA) : un marqueur du stress oxydant ;
  • l’homocystéine (Hcy) : un acide aminé qui est un sous-produit de la consommation de viande. Des taux élevés peuvent être associés à un risque accru d’athérosclérose, de crise cardiaque, de caillots sanguins, de maladie d’Alzheimer, et d’accident vasculaire.
  • la testostérone : une hormone stéroïde ;
  • 17 bêta œstradiol (E2) : une hormone œstrogène.

Tests de la fonction mentale

Les tests de la fonction mentale incluent :

  • l’indice Barthel : qui évalue le statut fonctionnel ;
  • l’évaluation de la mémoire avec des objets : elle examine la mémoire à court terme ;
  • le test de l’horloge : il évalue votre capacité à reconnaître et à positionner l’heure ;
  • le test cognitif (IQ-CODE) : questionnaire qui évalue le déclin cognitif de la personne et fait appel à un proche pour obtenir des informations à ce propos ;

Écarter les autres causes possibles de démence

Votre médecin pourra également vous faire faire des tests pour écarter toute autre pathologie qui pourrait causer ou contribuer à la démence, telles que :

  • anémie ;
  • tumeur cérébrale ;
  • infection chronique ;
  • dépression ;
  • maladie thyroïdienne ;
  • carence en vitamines ;
  • intoxication médicamenteuse.

Traitement

Le traitement est adapté à la personne individuelle. Des traitements médicamenteux et non pharmacologiques sont utilisés.

Traitements médicamenteux

Il existe deux types principaux de médicaments utilisés pour la démence vasculaire :

Les inhibiteurs de la cholinestérase traitent la perte de mémoire, la confusion, et les problèmes de réflexion et de raisonnement. Il s’agit notamment de :

  • donépézil ;
  • rivastigmine ;
  • galantamine.

Les médicaments non inhibiteurs de la cholinestérase incluent :

  • mémantine ;
  • nimodipine ;
  • hydrergine ;
  • acide folique :
  • CDP-choline.

Autres traitements médicamenteux :

  • Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) : des antidépresseurs qui peuvent aider la croissance des neurones et le rétablissement des connexions dans le cerveau ;
  • les inhibiteurs calciques pour la fonction cognitive à court terme ;
  • le traitement antihypertenseur aux inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine pour diminuer la tension artérielle ;

Traitements non conventionnels

Les suppléments à base de plantes sont très prisés en tant que traitement de la démence vasculaire. Cependant, un nombre insuffisant d’études ont été menées pour prouver une quantité significative de réussite du fait de leur utilisation. Des exemples de suppléments à base de plantes dont l’utilisation est actuellement à l’étude dans le traitement de la démence vasculaire incluent

  • l’absinthe officinale : utilisée pour améliorer la fonction cognitive ;
  • la mélisse (citronnelle) : utilisée pour retrouver la mémoire ;
  • le Brahmi : utilisé pour améliorer la mémoire et la fonction intellectuelle.

Assurez-vous toujours de discuter de ces suppléments avec votre médecin avant de les prendre, étant donné qu’ils pourraient parasiter l’action d’autres médicaments.

Les options non pharmacologiques de traitement incluent :

  • de l’exercice physique régulier pour renforcer le tonus musculaire ;
  • des exercices cognitifs pour retrouver la fonction mentale ;
  • la rééducation pour les problèmes de mobilité.

Pronostic

La démence vasculaire ne se guérit pas. Bien que les médicaments et des exercices cognitifs puissent aider à préserver la fonction mentale, le/la patient(e) continuera à décliner. La vitesse et la progression de la démence varient. Certains patients meurent peu de temps après le diagnostic de démence vasculaire, tandis que d’autres survivent plusieurs années.

Prévention

Aucune donnée n’établit de mesures efficaces pour éviter la démence vasculaire. Comme avec de nombreuses pathologies, la meilleure prévention est de prendre soin de son corps :

  • consultez régulièrement votre médecin ;
  • ayez un régime alimentaire équilibré ;
  • commencez ou continuez un programme d’exercice physique régulier.

D'autres articles

Traitements du lymphome : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Césarienne : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Diagnostic du cancer du col utérin : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La toux : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Néoplasmes vaginaux (tumeurs et cancer du vagin) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Quelle brosse à cheveux choisir pour mon type de cheveux

administrateur