tigrou-sait-tout.fr
Dépression
Sante et Beaute

Dépression – présentation générale : définition, cause, symptômes, traitement

La dépression est une maladie mentale qui affecte un américain sur 10. La dépression clinique ne consiste pas simplement en une perte de moral. Il s’agit d’un trouble de l’humeur caractérisé par la persistance de sentiments de tristesse, de désespoir, et d’inutilité qui ne disparaissent pas de soi. Il est normal et important de ne pas avoir le moral de temps en temps. C’est la vie, et il est essentiel de savoir le reconnaître. Chacun connaît des événements tristes, pénibles et bouleversants. Il est sain de réagir de manière émotionnelle. Cependant, il est anormal d’être constamment malheureux et de perdre tout sentiment d’espoir. Il s’agit d’une condition grave.

La dépression se manifeste de diverses manières en fonction de la personne. Il est fréquent qu’elle interfère dans les relations et responsabilités quotidiennes de la personne. En l’absence de traitement, cette condition peut durer des mois, voire des années, et peut souvent s’aggraver. Cependant, la dépression est une pathologie qui peut être traitée. Les personnes suivant un traitement constatent souvent une amélioration de leurs symptômes.

La dépression entre dans la catégorie des troubles de l’humeur. Elle affecte les personnes de manière très différente. Il existe également divers types de dépression. Le type de dépression détermine largement le type de traitement à préconiser. Selon le manuel de statistiques et de diagnostic des pathologies mentales de l’APA, il existe deux principales catégories de dépression : le trouble dépressif majeur et la dysthymie, ainsi qu’un regroupement des autres types de dépression moins courants. Il existe également un certain nombre d’autres troubles de l’humeur susceptibles d’entraîner des symptômes dépressifs.

Trouble dépressif majeur

La dépression majeure se définit comme un état quasi-constant de tristesse, vacuité et désespoir pendant au moins deux semaines. Il est possible que les personnes affectées ne soient pas en mesure d’apprécier des activités qu’elles pratiquaient auparavant avec plaisir. Elles auront éventuellement du mal à s’alimenter, à dormir, travailler ou communiquer avec les autres. Le trouble dépressif majeur est une pathologie débilitante susceptible d’affecter la santé, le bien-être et la vie toute entière de la personne affectée. En l’absence de traitement, les épisodes de dépression majeure sont d’une durée moyenne de six mois, bien que pour quelques 20 pour cent des patients, cette condition puisse durer jusqu’à deux ans. Les personnes atteintes de dépression majeure présentent un risque de récurrence de 50 pour cent.

Bien que beaucoup de personnes utilisent le terme de dépression pour décrire ce trouble de l’humeur, le corps médical préfère utiliser les expressions trouble dépressif majeur ou dépression majeure , toutes deux étant plus précises au plan clinique, puisqu’elles décrivent une condition médicale, au lieu d’un groupe de comportements généraux. Le trouble dépressif majeur désigne également ce que l’on entend en général par dépression clinique .

Dans certains cas, le trouble dépressif majeur s’accompagne de certains comportements. Il est dû à des facteurs spécifiques qui rendent les symptômes et le déroulement final de l’affection nettement différents de l’ordinaire. Les professionnels de la médecine décomposent ces cas spécifiques en cinq sous-types de troubles dépressifs majeurs :

Dépression atypique

Tandis que les personnes atteintes de dépression majeure sont uniformément déprimées, les patients atteints de dépression atypique présentent une réactivité de l’humeur. À savoir qu’elles éprouvent des états euphoriques passagers à l’annonce de bonnes nouvelles et déprimés en cas de mauvaises nouvelles. Certains spécialistes de la santé mentale estiment que la dépression atypique pourrait bien être une forme atténuée d’un trouble bipolaire, la cyclothymie. La dépression atypique se manifeste souvent pour la première fois à l’adolescence, pour se poursuivre à l’âge adulte.

La dépression post-partum

La dépression post-partum est une forme de dépression modérée à sévère susceptible d’intervenir chez les femmes après l’accouchement. Cette dépression se distingue du baby blues , qui est un syndrome normal dû à une fluctuation hormonale. Les symptômes sont notamment les suivants : difficultés à s’alimenter ou à dormir ; sentiment de nullité, agitation, voire paranoïa. Ils peuvent se manifester peu de temps après la naissance et jusqu’à une année plus tard.

Dépression saisonnière

Les personnes atteintes de dépression saisonnière traversent une période de dépression tous les ans à la fin de l’automne ou au début de l’hier en raison du déficit de lumière dû au changement de saisons. Les symptômes (tristesse, retrait social, anxiété, désespoir, lassitude et fatigue) peuvent s’aggraver au fil de l’hiver.

Dépression mélancolique

Les personnes souffrant de dépression mélancolique présentent généralement un anhédonie sévère (incapacité à trouver du plaisir dans des choses positives), une perte de poids significative, une agitation psychomotrice, ainsi qu’un sentiment de culpabilité. Elles ont également tendance à souffrir d’insomnie et à se réveiller plus tôt le matin qu’elles ne le souhaiteraient.

Dépression catatonique

Il s’agit peut-être du sous-type de dépression majeure le plus rare. Les dépressifs catatoniques présentent des troubles psychomoteurs graves, impliquant soit une incapacité soudaine à se déplacer, ou inversement, une surabondance de mouvement apparemment sans but.

Bien qu’elle s’accompagne généralement de moins de symptômes (plus légers) que la dépression majeure, la dysthymie est tout aussi grave parce qu’elle dure plus longtemps. Cette condition se caractérise par une humeur déprimée la plupart du temps depuis au moins deux ans, ainsi que par au moins deux des symptômes suivants : mauvaise estime de soi, désespoir, difficultés de concentration, perte d’appétit ou suralimentation, insomnie ou sommeil excessif, indécision, ou manque d’énergie.

Trouble dépressif sans autre spécification

Il arrive que les patients présentent un trouble qui se caractérise par des symptômes dépressifs, mais que cela ne s’inscrive pas dans les catégories dépression majeure, dysthymie, ou autre trouble de l’humeur. Quelques exemples de troubles dépressifs sans autre spécifications :

Trouble dépressif mineur

Parfois également désignée par le terme de dépression mineure , le trouble dépressif mineur est marqué par au moins deux symptômes dépressifs d’une durée de plus de deux semaines.

Dépression brève récurrente

Cette classification de la dépression indique des symptômes d’une durée de deux jours à deux semaines, intervenant au moins une fois par mois pendant douze mois. Il s’agit d’une forme plus légère de dépression généralement traitée par une thérapie.

Trouble d’adaptation avec humeur dépressive

De manière occasionnelle, un événement ou facteur de stress peut provoquer une réaction psychologique si intense qu’elle entraîne une humeur suffisamment négative pour être considérée comme un type de dépression. Cette condition est désignée comme un trouble d’adaptation assorti d’humeur dépressive. Cette condition est en règle générale temporaire.

Troubles de l’humeur provoquant des symptômes dépressifs

Il existe un certain nombre de troubles de l’humeur à l’origine de symptômes dépressifs, mais il ne s’agit pas pour autant de dépression. Il est essentiel de distinguer ces troubles de la dépression, leur traitement pouvant s’avérer très différent de celui de la dépression. Les troubles de l’humeur entraînant des symptômes dépressifs incluent notamment :

Trouble bipolaire ou psychose maniacodépressive

Le trouble bipolaire se caractérise par des sautes d’humeur intenses variant de la dépression profonde à une euphorie intense. Chacun peut présenter des changements d’humeur plusieurs fois par an ou plusieurs fois par jour. Les troubles bipolaires sont une condition affectant le patient sa vie durant. Ils sont pris en charge par les médicaments et le traitement.

Cyclothymie ou trouble cyclothymique

La cyclothymie est une forme de trouble bipolaire atténuée dans laquelle les personnes souffrent de changements d’humeur, de la dépression modérée à l’euphorie. Les changements d’humeur sont moins graves que dans le trouble bipolaire, les cyclothymiques ayant tendance à garder les pieds sur terre. La cyclothymie est une condition à long terme susceptible d’exiger un traitement médicamenteux et thérapeutique à vie.

Dépression psychotique

La dépression grave peut s’accompagner de symptômes psychotiques (illusions ou hallucinations). Le contenu des illusions psychotiques a tendance à correspondre aux sentiments de dépression : une personne qui par exemple souffre de dépression psychotique va entendre des voix lui disant qu’elle est moins que rien et qu’elle ne mérite pas d’être vivante.

D'autres articles

Morsure de tique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Remplacement de l’articulation du genou : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Ablation chirurgicale de la glande parathyroïde : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Calculs rénaux : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Incontinence anale (ou fécale) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Guide nutritionnel et alimentaire pour le reflux acide : définition, cause, symptômes, traitement

Irene