tigrou-sait-tout.fr
Douleurs abdominales
Sante et Beaute

Douleurs abdominales : définition, cause, symptômes, traitement

Les douleurs abdominales sont des douleurs qui interviennent entre la poitrine et la région pelvienne. Il peut s’agir de sensations comparables à des crampes, souffrances, douleurs sourdes ou aigües.

Les organes de l’abdomen sont les suivants :

  • intestins ;
  • reins ;
  • appendice ;
  • rate ;
  • estomac ;
  • vésicule biliaire ;
  • foie ;
  • pancréas.

Les inflammations ou maladies qui affectent ces organes sont susceptibles d’entraîner des douleurs dans l’abdomen. Les infections virales ou bactériennes qui affectent l’estomac et les intestins peuvent également entraîner des douleurs abdominales importantes. Les douleurs abdominales sont parfois désignées par le terme maux d’estomac .

Causes

Les douleurs abdominales sont susceptibles d’être dues à diverses maladies. Les principales causes en sont néanmoins des infections, des grosseurs anormales, inflammations, ainsi que d’autres pathologies intestinales.

Les infections de la gorge, des intestins et du sang sont susceptibles de provoquer la pénétration de bactéries dans l’appareil digestif, ce qui entraîne des douleurs abdominales. Ces infections peuvent également entraîner des changements digestifs, notamment des diarrhées ou constipations.

Parmi les autres causes communes de douleurs abdominales, on dénombre notamment :

  • constipation ;
  • diarrhée ;
  • gastroentérite (grippe intestinale) ;
  • reflux acide (le contenu de l’estomac remontant dans l’œsophage, d’où des brûlures d’estomac et d’autres symptômes) ;
  • vomissements ;
  • infection rénale ;
  • stress.

Les maladies affectant le système digestif peuvent également entraîner des douleurs abdominales chroniques. Les plus courantes sont :

  • le reflux gastro-œsophagien pathologique (GERD)
  • la gastroentérite (grippe intestinale) ;
  • le syndrome du côlon irritable (maladie d’origine inconnue entraînant douleurs abdominales, crampes et changements dans les selles) ;
  • la maladie de Crohn (pathologie intestinale inflammatoire) ;
  • l’intolérance au lactose (incapacité à digérer le lactose, à savoir le sucre contenu dans le lait et les produits laitiers).

Les causes de douleurs abdominales graves peuvent être les suivantes :

  • la rupture d’un organe (par exemple de l’appendice) ;
  • des calculs biliaires ;
  • des calculs rénaux ;
  • une infection rénale.

Emplacement

Emplacement

L’emplacement de la douleur dans l’abdomen peut constituer une indication de sa cause.

Une douleur généralisée à tout l’abdomen (et non pas limitée à une zone spécifique) pourra indiquer :

  • une appendicite (inflammation de l’appendice).
  • une maladie de Crohn ;
  • une lésion ;
  • un côlon irritable ;
  • une infection des voies urinaires ;
  • la grippe.

Une douleur localisée dans la partie inférieure de l’abdomen pourra éventuellement signaler :

  • une appendicite ;
  • des kystes ovariens ;
  • une occlusion intestinale ;
  • une grossesse extra-utérine (GEU), à savoir une grossesse intervenant en dehors de l’utérus.

Une douleur centrée sur la partie supérieure de l’abdomen pourra être due à :

  • des calculs biliaires ;
  • une crise cardiaque ;
  • une hépatite (inflammation du foie) ;
  • une pneumonie.

Une douleur au milieu de l’abdomen peut provenir :

  • d’une appendicite ;
  • d’une lésion ;
  • d’une urémie (accumulation de produits métaboliques et d’urée dans le sang) ;

une douleur centrée sur la partie inférieure gauche de l’abdomen pourra être due à :

  • la maladie de Crohn ;
  • un cancer ;
  • une infection rénale ;
  • des kystes ovariens ;
  • d’une appendicite ;

Une douleur dans la partie supérieure gauche de l’abdomen est parfois due à :

  • une hypertrophie de la rate ;
  • un fécalome (surcharge de matières fécales durcies qui ne s’éliminent pas) ;
  • d’une lésion ;
  • une infection rénale ;
  • une crise cardiaque.
  • Cancer

Les causes de douleurs dans la partie inférieure droite de l’abdomen peuvent être les suivantes :

  • d’une appendicite ;
  • une hernie (sortie d’un ou de plusieurs viscères au travers d’un point faible dans les muscles de l’abdomen) ;
  • une infection rénale ;
  • un cancer ;
  • la grippe ;

Une douleur dans la partie supérieure droite de l’abdomen peut provenir :

  • d’une hépatite ;
  • d’une lésion ;
  • d’une pneumonie ;
  • d’une appendicite.

Types

La douleur abdominale peut être décrite comme étant localisée, comparable à une crampe, ou liée à des coliques.

Une douleur localisée se limite à une zone de l’abdomen. Ce type de douleur est souvent dû à des problèmes liés à un organe donné. La cause la plus courante des douleurs localisées est l’ulcère à l’estomac (plaies ouvertes sur la paroi interne de l’estomac).

Des douleurs de types crampes pourront être associées à une diarrhée, constipation, ballonnements ou flatulences. Ce type de douleur peut intervenir et disparaître complètement de soi-même sans aucun traitement.

Les douleurs comparables à celles de coliques constituent un symptôme de condition plus grave, comme par exemple des calculs biliaires ou rénaux. Cette douleur apparaît d’un seul coup. Elle est éventuellement comparable à un spasme musculaire grave.

Obtenir de l’aide

Obtenir de l’aide

Les douleurs abdominales légères peuvent disparaître sans aucun traitement. Cependant, dans certains cas, ce type de douleur peut exiger une consultation chez le médecin.

Appelez les services d’urgence si vos douleurs abdominales sont graves ou liées à :

  • un traumatisme (par exemple en cas d’accident ou de lésion) ;
  • une pression ou douleur dans la poitrine.

Consultez immédiatement un médecin si :

  • la douleur est tellement forte que vous ne parvenez pas à conserver la position assise ou si vous avez besoin de vous rouler en boule pour la supporter ;
  • vos selles contiennent du sang, vous présentez des nausées ou vomissements persistants, votre peau ou vos yeux jaunissent, votre abdomen est enflé ou extrêmement sensible, ou vous avez des difficultés respiratoires ;

Prenez rendez-vous avec votre médecin si vous présentez l’un des symptômes suivants :

  • une douleur abdominale de plus de 24 heures ;
  • une constipation prolongée ;
  • des vomissements ;
  • une sensation de brûlure à la miction ;
  • de la fièvre ;
  • une perte d’appétit ;
  • une perte de poids inexpliquée.

Les femmes enceintes ou allaitant leur enfant doivent impérativement consulter leur médecin à tout moment en cas de douleur abdominale.

Diagnostic

La cause de la douleur abdominale sera diagnostiquée via une série de tests. Avant de prescrire des examens, votre médecin va procéder à un examen physique. Il ou elle procèdera à une palpation légère en divers points de votre abdomen afin de repérer les zones sensibles et enflées. Ces informations, ainsi que les indications fournies par la sévérité de la douleur et son emplacement dans l’abdomen, vont aider votre médecin à déterminer les examens à pratiquer.

Les examens par imagerie (IRM, échographie et radiographies) sont utilisés pour visualiser les organes, tissus, ainsi que d’autres structures de l’abdomen dans le détail. Ces examens peuvent contribuer à localiser des tumeurs, fractures, ruptures et autres inflammations.

La coloscopie sert à examiner l’intérieur du colon et des intestins. Un tube mince contenant une caméra à fibre optique est insérée dans le colon et les intestins. La caméra permet ainsi au médecin d’observer le détail complexe de la structure du côlon. Cet examen est fréquemment utilisé pour repérer d’éventuels blocages, inflammations et grosseurs anormales dans le côlon et les intestins.

L’endoscopie va servir à détecter une inflammation ou des anomalies au niveau de l’œsophage et de l’estomac. Dans le cadre de cette intervention, un petit tube est passé dans la gorge pour atteindre l’œsophage. Un minuscule microscope est glissé dans le tube afin de permettre au médecin d’observer l’intérieur de l’œsophage et de l’estomac.

L’examen gastro-intestinal est un examen spécial aux rayons X qui fait appel à un milieu de contraste pour repérer la présence de grosseurs, ulcères, inflammations, blocages et autres anomalies de l’estomac. Dans le cadre de cette intervention, vous allez absorber une solution contenant ce milieu de contraste. Après ingestion, vous allez faire l’objet d’une radiographie abdominale.

Des échantillons de sang, d’urine et de selles pourront également être prélevés afin de repérer une éventuelle infection bactérienne, virale ou parasitaire.

Prévention

Les douleurs abdominales ne peuvent pas être évitées dans tous les cas. Vous pouvez cependant minimiser le risque de développer des douleurs abdominales en prenant les précautions suivantes :

  • ayez une alimentation saine et équilibrée ;
  • buvez de l’eau fréquemment ;
  • faites régulièrement de l’exercice ;
  • prenez des repas plus légers.

Si vous présentez une maladie intestinale (par exemple une maladie de Crohn), suivez le régime qui vous a été prescrit afin de réduire la gêne. Si vous souffrez de reflux gastro-œsophagien pathologique, ne mangez pas juste avant d’aller vous coucher. Le fait d’aller se coucher trop tôt après avoir mangé peut provoquer des brûlures d’estomac et des douleurs abdominales. Essayez d’attendre au moins deux heures après chaque repas avant de vous allonger.

D'autres articles

Incontinence liée à la pression : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cardiomyopathie (dilatée) congestive : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitements du lymphome : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Analyse du cortisol urinaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Sténose œsophagienne bénigne : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Pourquoi utiliser la crème de bave d’escargot en soins du visage ?

Tamby