tigrou-sait-tout.fr
Chimiothérapie
Sante et Beaute

Chimiothérapie : définition, cause, symptômes, traitement

La chimiothérapie est une forme puissante de traitement médicamenteux visant à la destruction rapide de cellules qui grandissent dans l’organisme. Elle est utilisée contre le cancer parce que les cellules cancéreuses grandissent et se divisent plus rapidement que les autres cellules.

La chimiothérapie est souvent combinée avec d’autres traitements comme la chirurgie, la radiographie et l’hormonothérapie. Cependant, la décision dépend du stade et du type de cancer, de votre état de santé général, d’éventuels traitements anticancéreux antérieurs, de la localisation des cellules cancéreuses, et de votre choix.

Elle est considérée comme un traitement systémique, ce qui signifie qu’elle affecte l’ensemble de l’organisme.

S’il a été démontré que la chimiothérapie attaque efficacement les cellules cancéreuses, elle peut comporter de sérieux effets secondaires susceptibles d’affecter considérablement votre qualité de vie. Vous devriez comparer le désagrément de ces effets secondaires aux risques liés à l’absence de ce traitement pour prendre votre décision.

Utilisation

La chimiothérapie est principalement utilisée pour trois raisons :

  • diminuer le nombre total de cellules cancéreuses présentes dans l’organisme
  • réduire les risques de métastase
  • réduire la taille de la tumeur et soulager les symptômes

Si vous avez subi l’ablation d’une tumeur cancéreuse – en cas de cancer du sein par exemple – votre médecin prescrira peut-être une chimiothérapie pour s’assurer que d’éventuelles cellules cancéreuses errantes sont également détruites. (les médecins spécialistes du cancer sont appelés cancérologues.)

La chimiothérapie est également utilisée comme préparation pour d’autres traitements. Elle peut servir à réduire une tumeur afin de pouvoir procéder à son ablation chirurgicale ou en vue d’une radiothérapie.

En cas de cancer avancé, lorsqu’aucun traitement ne peut plus sauver le patient, la chimiothérapie peut être utilisée pour soulager la douleur.

En plus du traitement du cancer, la chimiothérapie peut aussi être utilisée dans le traitement des maladies suivantes :

  • maladies de la moelle osseuse : pour préparer un patient en vue d’une greffe de moelle osseuse
  • maladies du système immunitaire : des doses largement inférieures à celles utilisées pour le traitement du cancer peuvent servir à traiter des maladies – lupus ou polyarthrite rhumatoïde par exemple – dans lesquelles le système immunitaire attaque des cellules saines

Effets secondaires

La chimiothérapie détruit les cellules à division rapide. Si les cellules cancéreuses appartiennent à cette catégorie, c’est aussi le cas d’autres cellules présentes dans l’organisme. Des cellules présentes dans le sang, les cheveux, la peau et les parois de l’appareil intestinal peuvent être affectées.

Pour cette raison, la chimiothérapie comporte les effets secondaires suivants :

  • contusions multiples et saignements excessifs
  • diarrhée
  • bouche sèche et aphtes
  • fatigue
  • fièvre
  • perte de cheveux
  • perte d’appétit, nausée, vomissements, et perte de poids
  • douleurs liées à des lésions nerveuses
  • infections

Votre médecin pourra vous aider à mieux supporter ces effets secondaires avec des médicaments, des conseils pratiques concernant des changements dans le mode de vie, et d’autres méthodes.

La majorité des effets secondaires de la chimiothérapie diminue après l’arrêt du traitement. Il existe cependant un risque de conséquences à long terme, qui peuvent se développer parfois plusieurs années après le traitement, en fonction du type de chimiothérapie.

Les organes suivants peuvent être affectés :

  • coeur
  • reins
  • poumons
  • nerfs
  • organes reproducteurs

Il existe également un risque de développer un second cancer à cause de la chimiothérapie. Avant le début du traitement, conslutez votre médecin à propos des risques potentiels et des symptômes auxquels vous devez vous attendre.

Préparation

La chimiothérapie étant un traitement majeur destiné à une maladie grave, il est important de s’y préparer à l’avance. Votre médecin ou le personnel hospitalier vous aidera à anticiper les problèmes pouvant être liés au traitement.

Avant le début du traitement, vous subirez une série d’examens visant à s’assurer que vous êtes en assez bonne santé pour supporter la chimiothérapie. Vous subirez notamment des examens cardiaques et sanguins afin de déterminer l’état de votre foie. Ces examens aideront votre médecin à choisir le type de chimiothérapie à utiliser pour votre traitement.

Votre médecin pourra également vous recommander de vous faire examiner par votre dentiste avant le début du traitement. Une infection des gencives ou des dents pourrait se propager dans tout l’organisme parce que la chimiothérapie affecte la capacité à cicatriser.

Votre médecin installera une chambre implantable si la chimiothérapie doit être injectée par voie intraveineuse. Une chambre implantable est un instrument implanté dans le corps, en général sur la poitrine, près de l’épaule. Elle facilite les injections intraveineuses et les rend moins douloureuses. Pour chaque traitement, une intraveineuse sera introduite dans la chambre implantable. Après son installation initiale, les traitements – tout au moins la premère injection – seront indolores.

Envisagez les préparatifs suivants avant une chimiothérapie.

Prenez vos dispositions au travail.

La majorité des gens sont en mesure de travailler pendant une chimiothérapie, mais il peut être opportun d’alléger votre charge de travail jusqu’à ce que vous sachiez quels effets secondaires se manifestent.

Faites les préparatifs nécessaires à la maison.

Faites la lessive, les courses, et les autres choses que vous serez trop faible pour faire après le premier rendez-vous.

Prenez vos dispositions pour avoir de l’aide.

Il pourra être très bénéfique de vous faire aider par un proche ou un ami pour les tâches ménagères ou de lui confier la garde d’un animal domestique ou d’un enfant.

Anticipez les effets secondaires.

Demandez à votre médecin quels effets secondaires vous risquez de subir et organisez-vous en conséquence. Par exemple, vous pourriez envisager de recueillir du sperme ou des ovaires fertilisés si vous souhaitez avoir un enfant, si l’infertilité est un effet secondaire potentiel. Vous envisagerez peut-être l’achat de couvre-chefs ou d’une perruque si une perte de cheveux est probable.

Entamez des sessions de psychothérapie ou rejoignez un groupe de soutien.

Parler à quelqu’un d’extérieur à votre famille et à votre cercle d’amis de l’épreuve que vous traversez pourra vous aider à rester optimiste. Cela pourra aussi vous aider à calmer la peur que sucite peut-être le traitement.

Interventions

Vous déciderez avec votre médecin du déroulement du traitement, après examen de toutes les variables. La chimiothérapie est généralement administrée, soit par des comprimés, soit directement par injection dans les veines ou par un tube intraveineux. Il existe cependant d’autres méthodes d’administration.

Les méthodes d’administration de la chimiothérapie sont les suivantes :

  • directement dans la tumeur : cela dépend de l’emplacement de la tumeur. Si vous êtes opéré pour une ablation de la tumeur, votre médecin pourra implanter des disques à dissolution lente qui dégageront progressivement les médicaments
  • crèmes: certains cancers de la peau peuvent être traités avec des crèmes de chimiothérapie
  • traitements localisés : la chimiothérapie peut être dirigée sur une partie précise du corps, par exemple l’abdomen, la poitrne, le système nerveux central, ou la vessie (par l’urètre)
  • comprimés : certains types de chimiothérapies sont administrables par voie orale
  • piqûres ou perfusions : les médicaments de chimiothérapie liquides peuvent être administrés par piqûre, ou en insérant une aiguille dans une chambre implantable préalablement installée. La perfusion par chambre implantable n’est douloureuse au niveau du site d’injection que lors de la première visite. Cependant, la chambre implantable risque de se desserrer en fonction de votre niveau d’activité.

Le lieu du traitement dépendra de la méthode d’administration choisie. Par exemple, si vous utilisez des crèmes ou des comprimés, vous pourrez vous administrer le traitement chez vous. D’autres interventions sont généralement pratiquées dans un hôpital ou un établissement spécialisé.

Le programme de la chimiothérapie, notamment la fréquence des traitements, sera personnalisé pour vous. Il pourra être modifié si votre organisme ne supporte pas bien le traitement, ou augmenté ou diminué en fonction de la réaction des cellules cancéreuses aux traitements.

Suivi

Votre médecin et l’équipe médicale surveilleront régulièrement l’efficacité des traitements. Ils pourront le faire au moyen de techniques d’imagerie, d’analyses de sang et peut-être d’autres techniques.

Votre médecin pourra ajuster votre traitement.

votre traitement se déroulera d’autant mieux que vous tiendrez votre médecin informé de la manière dont la chimiothérapie vous affecte. Il est important que vous l’informiez rapidement de tout effet secondaire ou de tout problème lié au traitement afin qu’il puisse réaliser les ajustements nécessaires.

D'autres articles

Quelles sont les personnes qui ne doivent pas se faire vacciner et pourquoi ?

Irene

Infection fongique (champignons) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Vaccins pour adultes : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’épilepsie convulsive généralisée (crises généralisées) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Neuropathie fémorale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Acné : définition, cause, symptômes, traitement

Irene