tigrou-sait-tout.fr
L'épilepsie convulsive généralisée
Sante et Beaute

L’épilepsie convulsive généralisée (crises généralisées) : définition, cause, symptômes, traitement

L’épilepsie est un trouble neurologique, caractérisée par des crises (convulsions). Les crises d’épilepsie sont provoquées par de courtes décharges d’énergie électrique intense dans le cerveau.

Lorsque ces décharges interviennent sur un côté du cerveau, on parle de crise d’épilepsie partielle. Lorsqu’elles interviennent sur tout le cerveau, on parle de crise d’épilepsie généralisée. Ces crises provoquent des symptômes sur tout le corps.

Une crise d’épilepsie généralisée peut être également appelée crise tonico-clonique généralisée ou grand mal. On appelle parfois l’épilepsie trouble épileptique.

Causes

L’épilepsie peut être provoquée par des infections telles que :

  • la méningite (infections bactérienne du cerveau)
  • l’encéphalite (gonflement du cerveau)
  • le sida (infection provoquée par le virus VIH)
  • un abcès au cerveau (formations anormales remplies de liquide (infections))

Elle peut être également provoquée par des affections telles que :

  • la démence (la perte de la fonction cérébrale telle que la mémoire)
  • un accident vasculaire cérébral (AVC) (perte de la circulation sanguine dans le cerveau qui entraîne la mort de cellules cérébrales)
  • la sclérose tubéreuse de Bourneville (maladie génétique)
  • une malformation cérébrale congénitale (des problèmes cérébraux qui sont présents à la naissance)

Certains médicaments peuvent contribuer à l’épilepsie. Ils incluent :

  • les antidépresseurs (utilisés pour soulager la dépression)
  • le paracétamol (médicament antidouleur)
  • la cocaïne (drogue récréative illégale)
  • les amphétamines (des stimulants qui peuvent être légaux ou illégaux)

Selon la Fondation pour l’épilepsie (Epilepsy Foundation (EF)), la cause de l’épilepsie est inconnue chez sept patients sur dix (EF).

Symptômes

Les crises d’épilepsie généralisée suivent un schéma de base :

  • Rigidité des muscles – les muscles se raidissent soudainement
  • Violente contraction musculaire – les muscles sont secoués de spasmes
  • Perte de conscience – le patient n’a plus conscience de ce qui se passe, il perd connaissance

Au cours d’une crise d’épilepsie généralisée, le patient peut :

  • se mordre la joue ou la langue
  • serrer les dents
  • perdre le contrôle de sa vessie et/ou de ses intestins
  • connaître un bleuissement du visage

Avant la crise, beaucoup de patients ressentent des changements bizarres dans le goût, les émotions, la vision et l’odorat. Ils peuvent avoir des hallucinations (voir des images qui n’existent pas), ressentir des picotements ou se sentir désorientés. Cette expérience se nomme une aura.

Après la crise, il est possible que les patients ne se souviennent pas de l’événement. Ils peuvent se sentir à nouveau normaux ou ressentir :

  • une somnolence
  • un mal de tête
  • de la confusion
  • une paralysie de Todd – faiblesse temporaire sur un côté du corps

Diagnostic

Si vous pensez que vous ou quelqu’un qui vous est proche souffre d’épilepsie, vous devriez consulter un médecin. Prenez des notes de tout épisode inhabituel. Ces informations pourront aider votre médecin à établir un diagnostic. Vous pouvez diminuer vos chances de développer des complications, telles que des traumatismes, en traitant ce trouble de façon précoce.

En plus d’examiner vos antécédents médicaux, votre médecin vous fera sans doute passer un électroencéphalogramme (EEG) pour vérifier toute activité électrique anormale dans le cerveau.

Un EEG enregistre les ondes cérébrales qui sont captées par de petits fils rattachés à la tête du patient. Pendant les crises ou entre celle-ci, l’appareil peut enregistrer des schémas inhabituels Pour obtenir des relevés clairs, il est possible que vous deviez :

• faire un séjour à l’hôpital où votre cerveau pourra être surveillé par des spécialistes au moyen d’un écran vidéo (EEG vidéo)

• porter un EEG portable sur la tête pendant quelque temps Ceci est effectué en dehors de l’hôpital, pendant que vous menez vos activités normalement.

Votre médecin pourra également utiliser des méthodes d’imagerie pour examiner votre cerveau au scanner et rechercher des formations anormales. Ces méthodes d’imagerie peuvent inclure la tomodensitométrie ou l’imagerie par résonance magnétique (IRM).

Vous pourrez subir des analyses telles que :

  • chimie sanguine
  • glycémie
  • numération globulaire complète (NGC)

Il est possible que l’on teste votre fonction rénale et hépatique ou que l’on recherche des maladies connues comme provoquant l’épilepsie.

Selon la Fondation pour l’épilepsie, certaines personnes peuvent connaître une crise, mais cela ne veut pas dire qu’elles soient épileptiques. Une crise d’épilepsie unique peut être causée par :

  • une fièvre élevée
  • un traumatisme crânien grave
  • une perte d’oxygène (EF)

Traitement

Les médicaments utilisés pour prévenir les crises se nomment des anticonvulsifs. Pour faire effet, ils doivent être pris tels qu’ils ont été prescrits.

Une opération pourra être effectuée afin de :

  • retirer des cellules cérébrales anormales qui provoquent les crises
  • placer un stimulateur du nerf vague (SNV) pour aider à réduire les crises
  • retirer des tumeurs ou traiter tous vaisseaux sanguins anormaux ou saignement dans le cerveau

Certains enfants et adultes peuvent être mis à un régime spécial pour diminuer le risque de crise d’épilepsie.

Si vous êtes épileptique, certains facteurs liés au mode de vie peuvent augmenter le risque de crise. Ils incluent :

  • le stress émotionnel
  • de nouveaux médicaments, vitamines ou suppléments
  • le manque de sommeil
  • la grossesse
  • l’alcool ou l’utilisation de drogues récréatives
  • une maladie ou une infection

Votre médecin pourra vous recommander le port d’un bracelet médical d’alerte. Celui-ci aide les personnes de votre entourage à savoir que vous êtes en train de faire une crise d’épilepsie.

Certains états peuvent vous empêcher de conduire. Il est conseillé d’éviter les activités qui peuvent provoquer des blessures corporelles graves en cas de perte de conscience.

Complications

Les complications associées à l’épilepsie incluent :

  • une lésion cérébrale permanente, tel qu’un AVC
  • des difficultés d’apprentissage
  • l’inhalation de corps étrangers dans les poumons pendant une crise, provoquant une pneumonie par aspiration
  • un traumatisme
  • des effets secondaires dus aux médicaments, tels que des malformations congénitales

Vous devez appeler les secours si quelqu’un :

  • fait une crise d’épilepsie pour la première fois
  • connaît une crise plus longue ou inhabituelle (s’il/si elle déjà fait des crises)
  • fait des crises multiples sur plusieurs minutes
  • ne se réveille pas entre les crises
  • connaît de nouveaux symptômes, tels qu’une mauvaise coordination de ses mouvements, des nausées ou des vomissements

Pronostic

L’épilepsie est une affection chronique qui est contrôlée plutôt que guérie. Un traitement continu risque d’être nécessaire pour réduire le nombre de crises. Grâce au traitement adapté, y compris des médicaments et des changements dans le mode de vie, certaines personnes parviennent à avoir peu de crises, voire aucune.

Prévention

Il n’existe pas de moyen de prévenir le développement de l’épilepsie. Si vous avez reçu un diagnostic d’épilepsie, le fait de suivre un mode de vie sain en dormant suffisamment et en mangeant bien peut vous aider à diminuer vos chances d’avoir une crise.

D'autres articles

Hémorragie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Coloscopie virtuelle : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cancer du cerveau : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Chimiothérapie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Douleurs abdominales : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Guide nutritionnel et alimentaire pour le reflux acide : définition, cause, symptômes, traitement

Irene