tigrou-sait-tout.fr
Urines sanglantes
Sante et Beaute

Urines sanglantes : définition, cause, symptômes, traitement

L’hématurie est le terme médical désignant la présence de sang dans les urines. Divers types de pathologies peuvent être à l’origine d’une hématurie. Il peut s’agir d’infections, d’une pathologie rénale, d’un cancer, ou d’autres affections sanguines rares. Le sang peut être visible ou présent dans des quantités si minimes qu’il n’est pas apparent à l’œil nu. Toute présence de sang dans les urines doit être traitée comme grave, même si cela ne se produit qu’une seule fois. Il est impératif de consulter un médecin dès que possible. Le fait d’ignorer une hématurie peut conduire à une aggravation de pathologies très graves, telles qu’un cancer ou une maladie rénale. Votre médecin pourra analyser vos urines ou prescrire des tests d’imagerie afin de déterminer la cause de cette hématurie. Il ou elle sera alors en mesure de traiter la cause.

Types

L’hématurie peut être macroscopique ou microscopique.

Hématurie macroscopique

S’il y a suffisamment de sang dans vos urines pour qu’elles apparaissent rosées ou rouge, ou encore qu’elles présentent des caillots ou points de sangs visibles, vous présentez une hématurie macroscopique.

Hématurie microscopique

Si vous ne voyez pas le sang parce qu’il est présent en quantités trop faibles, vous présentez une hématurie microscopique. L’hématurie microscopique ne peut être confirmée qu’à l’aide d’analyses en laboratoire qui vont permettre de détecter la présence de sang ou encore en observant l’échantillon au microscope.

Causes

Les origines possibles de l’hématurie sont nombreuses. Dans certains cas, le sang peut en fait provenir d’une autre source. Chez les femmes, la présence de sang qui semble apparaître dans les urines peut en fait être issue du vagin ; elle peut provenir d’une éjaculation chez les hommes, ou encore être une trace de selles pour les deux sexes. Si le sang provient effectivement de l’urine, les raisons peuvent en être multiples.

Infection

La présence d’une infection est la cause la plus courante de l’hématurie. Elle peut intervenir dans les voies urinaires, au niveau de la vessie ou encore des reins. Cette infection intervient lorsque les bactéries remontent l’urètre (le tube qui véhicule l’urine hors du corps depuis la vessie). L’infection peut remonter jusqu’à la vessie, voire jusqu’aux reins. Il en résulte une douleur et le besoin d’uriner fréquemment. L’hématurie sera alors éventuellement macroscopique ou microscopique.

Calculs

Autre cause courante de la présence de sang dans les urines : l’existence de calculs dans la vessie ou les reins. Il s’agit de cristaux qui se forment à partir des minéraux dans les urines. Ils peuvent se développer à l’intérieur des reins ou dans la vessie. Si les calculs sont gros, ils peuvent entraîner un blocage responsable de l’hématurie, et s’accompagnent d’une forte douleur.

Hypertrophie (ou hyperplasie) de la prostate

Chez les hommes de plus de cinquante ans, la cause la plus courante de l’hématurie est l’hyperplasie (bénigne) de la prostate. Cette glande se situe juste en-dessous de la vessie, à proximité de l’urètre. Si le volume de la prostate augmente, ce qui arrive fréquemment chez les hommes d’âge moyen, elle va comprimer l’urètre. Il en résulte des problèmes à la miction qui sont susceptibles d’entraîner une présence de sang dans les urines.

Maladie des reins

Une pathologie rénale sera moins fréquemment à l’origine de la présence de sang dans les urines. Si les reins présentent une affection ou inflammation, il en résulte une hématurie. Cette pathologie peut intervenir isolément ou dans le cadre d’une autre maladie telle que le diabète.

Chez les enfants de six à 10 ans, la pathologie rénale glomérulonéphrite (aiguë) post-streptococcique (GNAPS), qui peut éventuellement faire suite à une pharyngite streptococcique non soignée, pourra être responsable d’une hématurie. Cette pathologie peut se développer dans un délai d’une à deux semaines suivant une pharyngite streptococcique non soignée. Autrefois courante, cette pathologie est rare de nos jours, étant donné qu’il est facile de traiter les pharyngites à l’aide d’antibiotiques.

Cancer

Un cancer de la vessie, des reins ou de la prostate peut être responsable de la présence de sang dans les urines. Malheureusement, ce cas de figure intervient fréquemment une fois que le cancer a atteint un stade avancé. Il est possible qu’il n’y ait aucun signe antérieur de la présence d’un problème.

Traitements médicamenteux

Certains médicaments peuvent entraîner une hématurie. Il peut s’agir notamment de la pénicilline, de l’aspirine, de fluidifiants tels que l’héparine et la warfarine, ainsi que d’un médicament anticancéreux, la cyclophosphamide.

Causes moins courantes

Il existe un certain nombre d’autres causes de l’hématurie qui n’ont rien de courant. Certaines pathologies sanguines rares, telles que la drépanocytose (également appelée hémoglobinose S, sickémie ou anémie à cellules falciformes), le syndrome d’Alport et l’hémophilie peuvent être responsables de la présence de sang dans les urines. Une activité physique ardue ou un choc sur les reins peuvent également entraîner une présence de sang dans les urines.

Assistance

Assistance

Certaines des causes de la présence de sang dans les urines étant extrêmement graves, il est impératif de consulter un médecin dès la toute première apparition de ce symptôme. Même une très petite quantité de sang dans les urines ne doit pas être ignorée. Si vous ne voyez pas de sang dans vos urines mais que vous éprouvez des mictions fréquentes, difficiles ou douloureuses, ainsi que des douleurs abdominales ou au niveau des reins, consultez un médecin. Il peut s’agir d’indications d’une hématurie microscopique.

Consultez en urgence si vous ne parvenez pas à uriner, si vous constatez la présence de caillots dans le sang à la miction, ou si le sang dans les urines s’accompagne de nausées, vomissements, frissons et douleurs dans le côté, le dos ou l’abdomen.

Conséquences

Conséquences

Nombre des causes de la présence de sang dans les urines étant très sérieuses, le fait d’ignorer ce symptôme peut avoir des conséquences extrêmement graves. Si le sang est dû à un cancer, le fait de l’ignorer peut conduire à la progression de la ou des tumeurs jusqu’à un stade où il n’est plus possible de les traiter. Des infections non traitées peuvent conduire à une défaillance partielle ou complète des reins.

Si la cause de l’hématurie est une hypertrophie de la prostate, le traitement pourra contribuer à réduire les symptômes. Le fait de l’ignorer peut conduire à une gêne, les mictions étant plus fréquentes, voire à une douleur sévère, ou même à un cancer. Le fait d’ignorer une hématurie en présence de calculs peut s’avérer extrêmement douloureux. Les calculs peuvent s’évacuer naturellement, mais ce processus peut être facilité par des médicaments et traitements sur ordonnance qui vont les fractionner en plus petits segments.

Rendez-vous

Rendez-vous

Si vous consultez votre médecin pour une hématurie, vous devrez répondre à de nombreuses questions. Votre médecin vous interrogera sur la quantité de sang constatée, ainsi que sur le moment où vous en constatez sa présence lors de la miction. Il ou elle pourra vous interroger sur la fréquence de la miction, sur la douleur que vous éprouvez, sur la présence éventuelle de caillots, ainsi que sur les médicaments que vous prenez.

Votre médecin vous examinera ensuite et vous demandera un échantillon d’urine pour analyse. L’analyse d’urine va permettre de confirmer la présence de sang et détecter une éventuelle bactérie en cas d’infection. En l’absence de bactérie, votre médecin pourra prescrire des tests d’imagerie tels qu’une tomographie assistée par ordinateur faisant appel à des rayons pour réaliser une image de votre corps.

Votre médecin pourra éventuellement vous prescrire une cytoscopie. Cet examen implique l’utilisation d’un petit tube muni d’une caméra qui va remonter l’urètre jusqu’à la vessie. Avec la caméra, votre médecin va examiner l’intérieur de la vessie et de l’urètre afin de déterminer la cause de l’hématurie.

Prévention

La prévention de l’hématurie passe par une prévention des causes sous-jacentes. Pour éviter les infections, buvez beaucoup d’eau tous les jours, urinez immédiatement après des rapports sexuels et pratiquez une bonne hygiène quotidienne. Pour éviter les calculs, buvez beaucoup d’eau et évitez les aliments trop salés, ainsi que certains aliments tels que les épinards et la rhubarbe. Pour éviter un cancer de la vessie, évitez de fumer, limitez votre exposition aux produits chimiques et buvez beaucoup d’eau.

D'autres articles

5 parfums féminins qui ont marqué l’année 2021

administrateur

Traitement du rhume par la médecine non conventionnelle : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Reconstruction du ligament croisé antérieur du genou : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dépression – présentation générale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Coloscopie virtuelle : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Calculs rénaux : définition, cause, symptômes, traitement

Irene