tigrou-sait-tout.fr
Biopsie-testiculaire
Sante et Beaute

Biopsie testiculaire : définition, cause, symptômes, traitement

La biospie testiculaire consiste à prélever un échantillon de tissu des testicules en vue de son analyse en laboratoire.

Les deux testicules sont les organes reproducteurs masculins. Ils produisent les spermatozoïdes et l’hormone sexuelle masculine, la testostérone. Les testicules sont situés dans le scrotum, la bourse de tissus qui se trouve sous le pénis.

Une biospie testiculaire peut être réalisée dans les buts suivants :

  • diagnostic de la localisation et du statut d’une protubérance dans les testicules
  • diagnostic des causes d’une infertilité masculine
  • prélèvement de spermatozoïdes pour une fécondation in vitro (FIV)

Il existe deux méthodes différentes pour la biopsie testiculaire.

La biopsie percutanée

Cette technique consiste à insérer une fine aiguille dans la peau. Une seringue est placée au bout de l’aiguille en vue du prélèvement de tissu testiculaire. Cette technique ne nécessite ni incision, ni points de suture. Elle est également appelée biopsie à l’aiguille fine.

La biopsie par forage est une variante de cette technique. Elle est pratiquée avec une aiguille creuse à ressorts pour prélever un fragment de tissu de forme cylindrique. C’est ce qu’on appelle un échantillon de carotte. La biopsie par forage prélève un échantillon plus gros que la biopsie à l’aiguille fine.

La biopsie ouverte

La biopsie ouverte est également appelée biopsie chirurgicale. Votre médecin commencera par pratiquer une ouverture dans la peau. Une incision sera également pratiquée dans le testicule. Ensuite un petit échantillon de tissu sera prélevé par l’ouverture. On refermera l’incision avec des points de suture.

Diagnostic

La biopsie testiculaire est un examen déterminant pour diagnostiquer les infertilités masculines. Cependant, elle ne constitue pas la première étape pour ce faire. La phase initiale d’un bilan de fertilité consiste en une analyse des antécédents médicaux, des analyses de sang et une analyse du sperme.

L’analyse du sperme (spermogramme) mesure le volume et la qualité du sperme. L’échantillon initial de sperme est généralement obtenu par masturbation.

L’analyse de sperme pourra permettre d’identifier les problèmes suivants :

  • niveaux de sperme anormalement bas
  • qualité insuffisante du sperme
  • azoospermie (absence de sperme)

Les analyses de sang et hormonales permettent souvent d’identifier les causes d’un niveau insuffisant de sperme. Cependant, si elle s’avèrent insuffisantes, vous devrez peut-être subir une biopsie testiculaire.

La biopsie testiculaire peut servir à :

  • déterminer si les problèmes de production de sperme sont liés à une obstruction ;
  • prélever du sperme en vue d’une FIV. Elle sera réalisée si des spermatozoïdes sont produits dans les testicules, mais ne sont pas présents dans le sperme.
  • diagnostiquer un cancer du testicule
  • déterminer la cause d’une masse testiculaire

Préparation

Les préparations nécessaire pour cet examen sont minimales.

Informez votre médecin si vous prenez des médicaments sur ordonnance ou en vente libre. Demandez-lui si vous pouvez les prendre avant et pendant l’examen.

Certains médicaments peuvent causer un risque particulier au cours de l’examen. Il s’agit des médicaments suivants :

  • anticoagulants
  • anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS), notamment l’aspirine et l’ibuprofène
  • tous médicaments affectant la coagulation du sang

Si la biopsie se fait sous anesthésie générale, vous devrez vous abstenir de manger ou de boire au moins huit heures avant l’examen. Si vous avez pris un sédatif chez vous avant la biopsie, vous ne pourrez pas conduire jusqu’au lieu de l’intervention.

Administration

Administration

La biopsie testiculaire est généralement une intervention en consultation externe. Elle peut être réalisée au cabinet du médecin ou à l’hôpital.

La biopsie dure généralement entre 15 et 20 minutes. Elle est pratiquée par un médecin ou un autre professionnel de santé formé à cette intervention.

On vous proposera peut-être un sédatif pour vous aider à vous détendre pendant l’examen. Comme vous devrez rester absolument immobile, certains médecins préfèrent pratiquer un anesthésie générale. Cependant, la technique de la biopsie reste la même.

On vous demandera de vous allonger sur le dos. Le scrotum sera nettoyé pour éliminer les bactéries. Une anesthésie locale endormira la peau du scrotum. Il est possible que vous éprouviez une légère sensation de piqûre.

Biopsie ouverte

Pour une biopsie ouverte, la procédure est généralement la suivante :

  • Votre médecin pratiquera une petite incision dans la peau.
  • Un minuscule fragment de tissu testiculaire de la taille d’un petit pois sera prélevé.
  • Au moment du prélèvement, vous sentirez une pression ou un léger inconfort. Vous ne devriez pas avoir mal.
  • Normalement, un point de suture fondant fermera l’incision dans le testicule. Un autre point de suture refermera la peau. Il ne sera pas nécessaire d’enlever les points de suture.
  • La même technique est utilisée pour le second testicule.

Biopsie percutanée

La technique de la biopsie percutanée dépend du type d’aiguille utilisée – trocart ou aiguille fine.

  • Dans les deux cas, un aiguille est insérée sous la peau du testicule.
  • Si vous subissez une biopsie par forage, vous entendrez un déclic ou un bruit soudain et fort, comme un bouchon qui saute, lorsque l’échantillon de tissu sera extrait.
  • Si vous subissez une biopsie à l’aiguille fine, l’échantillon de tissu sera extrait avec une seringue.
  • La même technique est utilisée pour le second testicule.

Cancer du testicule

Cancer du testicule

La biopsie testiculaire n’est que rarement utilisée pour le diagnostic du cancer du testicule. D’une manière générale, on y a recours seulement lorsque le diagnostic est incertain. En effet, malheureusement, la biopsie augmente les risques de métastase du cancer.

À la place, le médecin utilisera plutôt une échographie pour le diagnistic du cancer. Le testicule peut aussi être examiné et retiré lors d’une opération ouverte. Il s’agit de l’orchiectomie par voie inguinale.

L’orchiectomie par voie inguinale en vue du diagnostic du cancer est réalisée de la manière suivante :

  • Le médecin pratiquera une incision dans l’aine.
  • Les testicules seront ensuite extraits du scrotum et analysés.
  • Si un tissu anormal est observé, un petit fragment sera prélevé pour analyse.
  • Le tissu sera examiné par un pathologiste. Cet examen sera pratiqué immédiatement.
  • Si l’échantillon de tissu est bénin (non cancéreux), le testicule sera replacé dans le scrotum.
  • Si l’échantillon de tissu est cancéreux, le testicule sera retiré. Le cordon spermatique sera également retiré. Cela permettra d’éviter l’expansion des cellules cancéreuses dans le reste de l’organisme.

Rétablissement

Après la biopsie testiculaire, vous recevrez des directives précises qui vous aideront à récupérer et à éviter l’inconfort. Les directives varieront en fonction du type de biopsie.

Il pourra vous être recommandé :

  • de vous abstenir de relations sexuelles pendant une à deux semaines
  • de porter une coquille athlétique pendant quelques jours
  • de veiller à ce que l’endroit où la biopsie a été effectuée reste au sec et d’éviter de le laver pendant quelques jours
  • d’éviter l’aspirine pendant une semaine
  • d’utiliser du paracétamol pour soulager la douleur

Il est normal que vous éprouviez un gonflement, une décoloration et de l’inconfort pendant quelques jours. Un léger saignement est également fréquent. Votre médecin pourra aussi vous prévenir de certains effets secondaires courants pouvant dépendre de l’intervention.

Risques

La biopsie testiculaire peut aider votre médecin à résoudre un problème d’infertilité. Elle ne crée pas de risque d’érection ou de problèmes de fertilité après l’examen.

Les deux risques potentiellement sérieux sont un saignement prolongé et une infection post-opératoire. Ils sont rares cependant. Contactez votre médecin si vous éprouvez les symptômes suivants :

  • saignement engorgeant le pansement sur le site de la biopsie
  • hématome (accumulation de sang sous la peau)
  • douleur intense au niveau du scrotum ou gonflement
  • fièvre/frissons

Un autre risque potentiel est une lésion interne des testicules ou des régions avoisinantes. Cela se produit rarement.

Résultats

L’échantillon de tissu sera analysé au microscope. Le pathologiste pourra identifier des problèmes dans la production ou le développement du sperme.

Les résultats révéleront peut-être un développement spermatique normal. Si vous avez eu dans le passé un volume de spermatozoïdes de zéro, une obstruction peut être à l’origine de l’infertilité.

Il a été démontré qu’une obstruction dans le canal déférent peut provoquer ce type d’infertilité. Le canal déférent est le canal qui transporte les spermatozoïdes des testicules dans l’urètre. Une intervention chirurgicale pourra résoudre ce problème.

Des résultats anormaux peuvent aussi provenir des causes suivantes :

  • spermatocèle : kyste empli de liquides situé sur les conduits testiculaires
  • orchite : inflammation des testicules Cette inflammation est généralement liée à une maladie infectieuse. Cette maladie peut être sexuellement transmissible ou non.
  • cancer du testicule

D'autres articles

Hyperplasie surrénale congénitale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

E. coli Infection : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Brûlures chimiques : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Iléostomie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maladie de Krabbe : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Le CBD est-il bon pour les seniors ?

Journal