tigrou-sait-tout.fr
Deshydratation
Sante et Beaute

Déshydratation : définition, cause, symptômes, traitement

Il y a déshydratation lorsque le corps perd davantage de fluides que vous n’en absorbez. La cause la plus courante de la perte en hydratation est une transpiration excessive.

Pour une personne moyenne inactive, la quantité d’eau conseillée est de huit à 10 verres par jour. Les personnes actives qui bougent beaucoup, les athlètes, ainsi que tous ceux qui sont exposés à des températures élevées doivent augmenter leur consommation d’eau pour éviter la déshydratation.

Lorsque le corps perd trop d’eau, les organes, les cellules et les tissus ne fonctionnent pas normalement, ce qui peut conduire à des complications graves. Si la déshydratation n’est pas corrigée immédiatement, il peut en résulter un choc. La déshydratation peut être légère ou grave. Une déshydratation légère se traite généralement à domicile, tandis qu’une déshydratation sévère devra être traitée en milieu hospitalier ou dans un service d’urgence.

Risques

Les athlètes exposés à la lumière directe du soleil ne sont pas les seuls exposés à un risque de déshydratation. Les culturistes et les nageurs sont en fait parmi les athlètes les plus susceptibles de développer cette condition. La raison en est que dans le cadre de ces sports, il est déconseillé de boire pendant les séances d’entraînement ou avant les compétitions, ce qui peut induire une déshydratation volontaire. Et aussi étrange que cela puisse paraître, il est possible de transpirer dans l’eau. Les nageurs transpirent beaucoup quand ils nagent.

Certaines personnes sont exposées à un risque plus important de déshydratation que d’autres, il s’agit notamment :

  • des ouvriers exposés à des températures excessives (soudeurs, paysagistes, ouvriers de la construction, mécaniciens) ;
  • des seniors ;
  • des personnes atteintes de maladies chroniques ;
  • des athlètes (en particulier les coureurs, les cyclistes et les footballeurs) ;
  • des nourrissons et enfants en bas âge ;
  • des personnes qui résident en altitude.

Causes

Votre corps perd régulièrement de l’eau par la transpiration et la miction. Si cette eau n’est pas remplacée, il y a déshydratation. La déshydratation se produit lorsque le corps, en raison d’une situation ou condition donnée, perd plus d’eau que d’habitude.

Transpiration

La transpiration fait partie du dispositif de refroidissement naturel du corps. Lorsque vous avez chaud, les glandes sudoripares s’activent pour laisser s’évacuer de l’humidité du corps afin de tenter d’en abaisser la température. Cette chaleur s’élimine par évaporation. Lorsqu’une goutte de sueur s’évapore de la peau, elle emporte avec elle une petite quantité de chaleur. Plus vous produisez de sueur, plus il y a d’évaporation, et plus la température du corps s’abaisse. La sueur hydrate également la peau et préserve l’équilibre du corps en électrolytes. Le liquide que vous perdez par la sueur se compose essentiellement de sel et d’eau. Une transpiration excessive peut provoquer de la déshydratation, la quantité d’eau perdue étant importante. Le terme technique désignant une sudation excessive est l’hyperhidrose (ou hypersudation).

Maladie

Les maladies entraînant des vomissements ou diarrhées continues sont susceptibles de provoquer une déshydratation. En effet, les vomissements et diarrhées peuvent provoquer une élimination d’eau excessive. Ces processus entraînent également une perte importante d’électrolytes. Les électrolytes sont des minéraux utilisés par le corps pour contrôler les muscles, la chimie sanguine et le métabolisme organique. Ces électrolytes sont présents dans le sang, les urines, ainsi que d’autres fluides corporels. Les vomissements ou diarrhées peuvent entraver ces fonctions et provoquer des complications graves telles qu’un accident vasculaire cérébral ou un coma.

Fièvre

En cas de fièvre, le corps perd du liquide via l’épiderme dans un effort pour réduire sa température. Il est fréquent qu’en cas de fièvre la sudation soit si importante que si vous ne buvez pas pour reconstituer vos réserves en eau, vous risquez la déshydratation.

Miction

La miction est la manière naturelle pour le corps d’évacuer les toxines du corps. Certaines conditions peuvent entraîner des déséquilibres chimiques susceptibles d’augmenter votre production d’urine. Si vous ne remplacez pas les fluides perdus par une miction excessive, vous courrez le risque de vous déshydrater.

Symptômes

Les symptômes de déshydratation diffèrent en fonction de la gravité de la condition. Les symptômes de déshydration peuvent commencer à se manifester avant qu’une déshydratation complète n’intervienne.

Les symptômes de déshydratation légère à modérée incluent notamment les suivants :

  • endormissement ;
  • bouche sèche ;
  • soif intense ;
  • miction réduite ;
  • une moindre production de larmes ;
  • une sécheresse cutanée ;
  • constipation ;
  • vertiges ;
  • étourdissements ;
  • maux de tête ;
  • constipation.

En plus des symptômes de déshydratation légère, une déshydratation grave est susceptible d’entraîner les états suivants :

  • soif excessive ;
  • défaut de production de transpiration ;
  • hypotension ;
  • rythme cardiaque élevé ;
  • respiration rapide ;
  • fièvre ;
  • yeux enfoncés dans les orbites ;
  • peau fripée ;
  • urine foncée.

Les symptômes de déshydratation grave constituent une véritable urgence médicale et doivent faire l’objet d’une consultation immédiate auprès de professionnels de la santé.

Urgences médicales

Les enfants et les seniors doivent faire l’objet d’un traitement immédiat, même en présence de symptômes de déshydration légère.

Cependant, si une personne (quelle que soit sa tranche d’âge) développe les symptômes suivants, consultez les services d’urgence :

  • diarrhée grave ;
  • présence de sang dans les selles ;
  • diarrhée d’une durée de trois jours ou plus ;
  • incapacité à conserver les liquides ;
  • désorientation.

Diagnostic

Avant de procéder à toute analyse, votre médecin va passer en revue tous les symptômes afin d’exclure d’autres conditions. Après avoir fait le point sur vos antécédents médicaux, le médecin va vérifier vos signes vitaux, y compris votre rythme cardiaque et votre tension sanguine. La présence d’une tension artérielle faible et d’un rythme cardiaque rapide vont signaler de la déshydratation.

Une analyse de sang pourra être effectuée pour vérifier le taux d’électrolytes qui constitue une indication de la quantité de fluide perdue. Des analyses de sang permettront également de déterminer le taux de créatinine dans le corps. Le médecin est alors mieux à même de déterminer la qualité du fonctionnement des reins.

L’analyse d’urine est un examen qui s’appuie sur un échantillon d’urine pour rechercher la présence de bactéries et la perte d’électrolytes. Le médecin pourra également s’assurer qu’il n’y a pas de déshydratation en vérifiant la couleur de l’urine.

Traitement

Les traitements de la déshydratation incluent notamment des méthodes de réhydratation, un remplacement des électrolytes, ainsi que, le cas échéant, un traitement anti-diarrhétique ou contre les vomissements.

Réhydration

Les méthodes de réhydratation passent par un remplacement des liquides qui seront absorbés par voie orale ou en intraveineuse. Pour les personnes atteintes de diarrhées et de vomissements, il est possible qu’il ne s’avère pas possible de boire : ces liquides seront alors administrés en intraveineuse. Pour ce faire, le médecin va insérer un mince tube de perfusion dans une veine du bras. La solution administrée en intraveineuse est souvent un mélange d’eau et d’électrolytes.

Pour les personnes qui sont en mesure de boire, le médecin va conseiller de l’eau, ainsi qu’une boisson réhydratante contenant des électrolytes telles que Gatorade (ou autre boisson sportive de ce type). Il est souvent recommandé aux enfants atteints de déshydration de boire du Pedialyte.

Solution de réhydratation maison

En l’absence de Gatorade, vous pouvez préparer votre propre solution de réhydratation :

  • 1/2 cuillerée à café de sel
  • 6 cuillerées à café de sucre
  • 1 litre d’eau

Il est impératif de bien veiller à la précision des doses. Un dosage excessif en sel ou en sucre peut s’avérer dangereux.

A éviter

N’essayez pas de vous soigner par vous-même en buvant du soda, des boissons extrêmement sucrées ou de la caféine. Ces boissons peuvent aggraver la déshydratation.

Complications

Une déshydratation non traitée peut conduire à des complications dangereuses, notamment :

  • épuisement dû à la chaleur ;
  • crampes de chaleur ;
  • coup de chaleur ;
  • convulsions (dues à la perte d’électrolytes) ;
  • faible volume sanguin ;
  • insuffisance rénale ;
  • coma.

Prévention

Si vous êtes malade, il convient d’augmenter la quantité de liquides que vous absorbez, en particulier si vous souffrez de vomissements ou de diarrhées. Si vous ne parvenez pas à garder de liquides, consultez un médecin.

Si vous devez pratiquer de l’exercice ou un sport, pensez à voire 1 à 3 verres d’eau avant de commencer. Reconstituez vos réserves de liquides régulièrement pendant l’exercice.

Portez des vêtements légers par temps chaud et évitez les expositions directes à la chaleur dans la mesure du possible.

Veillez à absorber les quantités de liquides recommandées même si vous n’êtes pas actif/active.

D'autres articles

Anémie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Incontinence liée à la pression : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Quelles sont les personnes qui ne doivent pas se faire vacciner et pourquoi ?

Irene

Néoplasmes vaginaux (tumeurs et cancer du vagin) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Quasi-noyade : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Analyse de l’hormone lutéinisante (LH) dans le sang : définition, cause, symptômes, traitement

Irene