tigrou-sait-tout.fr
Cancer du larynx
Sante et Beaute

Cancer du larynx : définition, cause, symptômes, traitement

Le cancer du larynx est un type de cancer de la gorge qui affecte le larynx. Le larynx est le siège des cordes vocales – il contient les cartilages et les muscles qui permettent de parler.

Ce type de cancer peut affecter la voix. En l’absence de traitement rapide, il peut s’étendre à d’autres régions du corps.

D’après le National Cancer Institute, on comptait environ 3 650 décès et 12 360 nouveaux cas de cancer du larynx aux États-Unis en 2012 (NCI, 2012)

Le taux de survie à ce cancer varie en fonction de sa localisation exacte. Il dépend aussi de la précocité du diagnostic. D’après l’American Cancer Society (ACS), 90 pour cent des patients atteints d’un cancer de la glotte de stade 1 survivent au moins cinq ans. La glotte est la région du larynx où se situent les cordes vocales. En revanche, seulement 60 pour cent des patients atteints d’un cancer de stade 1 touchant les régions situées au-dessus de la glotte survivent cinq ans ou davantage. La région située au-dessus de la glotte contient l’épiglotte qui ferme le larynx lorsqu’on avale. Elle empêche aux aliments de pénétrer dans les voies respiratoires.

Causes

Les cancers ORL surviennent lorsque des cellules saines sont endommagées et prolifèrent de manière anormale. Ces cellules peuvent se transformer en tumeurs. Les cancers du larynx sont des tumeurs se formant dans les cordes vocales.

Les mutations qui endommagent les cellules du larynx sont souvent causées par le tabagisme. Elles peuvent aussi avoir pour cause :

  • l’abus d’alcool
  • une mauvaise alimentation
  • des troubles du système immunitaire
  • l’exposition à certaines toxines comme l’amiante au travail
  • certaines maladies génétiques, notamment l’anémie de Fanconi

Risques

Ce type de cancer touche généralement les adultes âgés de plus de 50 ans. La prévalence est 10 fois plus importante chez les hommes que chez les femmes. Certains choix de vie multiplient les risques. Par exemple :

  • fumer
  • mâcher ou chiquer du tabac
  • consommer peu de fruits et légumes
  • consommation d’alcool
  • exposition à l’amiante
  • antécédents familiaux de cancers de la gorge

Symptômes

Contrairement à d’autres cancers, le cancer du larynx est souvent facilement identifiable par la personne atteinte. Symptômes les plus courants :

  • voix enrouée
  • troubles respiratoires
  • toux excessive
  • toux sanguinolente
  • douleur au cou
  • maux de gorge
  • douleur à l’oreille
  • déglutition difficile
  • enflure ou bosse au niveau du cou
  • brusque perte de poids

Ces symptômes ne sont pas toujours le signe d’un cancer. Cependant, vous devez consulter votre médecin si l’un des ces symptômes persiste pendant plus d’une semaine. Un diagnostic précoce est essentiel au succès du traitement.

Diagnostic

Le diagnostic du cancer du larynx commence par une enquête sur les antécédents médicaux. Si vous présentez des symptômes possibles du cancer, votre médecin vous examinera attentivement et réalisera une série d’examens. Le premier est généralement une laryngoscopie. Le médecin examinera votre larynx au moyen d’un petit laryngoscope ou d’un miroir.

S’il détecte des anomalies, une biopsie pourra être réalisée. Le prélèvement d’un petit échantillon de tissu permet de dépister le cancer.

En général, on ne fait pas d’examen d’imagerie médicale pour le diagnostic du cancer du larynx. Cependant, il arrive qu’on fasse un scanner ou un IRM si le cancer s’est déjà métastasé.

Stades

Stades

Si vous avez été diagnostiqué d’un cancer, l’étape suivante est la détermination du stade du cancer. La stadification permet de déterminer dans quelle mesure le cancer s’est étendu. Les oncologues utilisent en générale la classification TNM pour déterminer le stade du cancer du larynx.

  • T: taille de la tumeur
  • N: la tumeur a-t-elle atteint les ganglions lymphatiques ?
  • M: le cancer s’est-t-il métastasé ? La métastase signifie que le cancer s’est étendu à d’autres organes. D’après l’American Cancer Society, le cancer du larynx s’étend le plus souvent aux poumons (ACS).

Les petites tumeurs qui ne se sont pas métastasées et n’ont pas atteint les ganglions lymphatiques sont les cancers les moins graves. Plus les tumeurs grossissent et plus elles sont dangereuses. Le taux de survie diminue fortement lorsque le cancer s’est métastasé ou a atteint les ganglions lymphatiques. Ces cancers sont considérés comme les plus avancés ou de stade avancé.

Traitement

Le traitement dépendra de l’étendue du cancer.

Débarrasser votre organisme du cancer

La radiothérapie et la chirurgie peuvent être utilisées en début de traitement. La chirurgie est souvent utilisée dans un premier temps pour retirer la tumeur. Ensuite, la radiothérapie tente d’irradier les cellules cancéreuses restantes. La radiothérapie peut aussi être utilisée pour le traitement de petits cancers.

La chimiothérapie est un autre type de traitement du cancer. Elle peut être utilisée :

  • pour détruire les cellules cancéreuses ayant échappé à la chirurgie et à la radiothérapie
  • en complément de la radiothérapie pour le traitement d’un cancer avancé, lorsque la chirurgie est inadaptée
  • seule, pour le traitement des symptômes d’un cancer avancé ne pouvant être entièrement guéri

Les médecins recommandent parfois un traitement initial non chirurgical. C’est généralement le cas en présence d’une petite tumeur pour laquelle la chirurgie n’est pas nécessaire. C’est également le cas lorsqu’il est trop tard pour que la chirurgie soit totalement efficace. Dans les deux cas, il s’agit d’améliorer votre quotidien.

Les cancers du larynx les plus avancés nécessitent souvent une combinaison de chirurgie, radiothérapie et chimiothérapie.

Traitement des lésions des cordes vocales

Vous pourrez perdre une partie ou la totalité de vos cordes vocales après un traitement chirurgical. Cependant, cela ne signifie pas que vous ne pourrez plus parler. Un orthophoniste pourra vous enseigner de nouvelles façons de communiquer. Si le larynx tout entier a dû être retiré, une autre intervention pourra vous permettre de recouvrer la parole. Votre voix sera différente. Néanmoins, la majorité des patients recouvrent partiellement l’usage de la parole, grâce à l’une des solutions suivantes :

  • voix œsophagienne : un orthophoniste vous montrera comment ingérer de l’air et le renvoyer par la bouche
  • fistule trachéo-œsophagienne : Cette intervention met en place un mécanisme plus simple d’expulsion d’air des poumons vers la bouche. Le chirurgien réalise une connexion entre la trachée et l’œsophage au moyen d’un instrument appelé fistule. On installe ensuite une valve devant la gorge. Vous pourrez parler en la couvrant avec le doigt.
  • électrolarynx : ce dispositif électrique permet de produire mécaniquement la parole.

Traitements alternatifs

Au cours du traitement du cancer du larynx, vous pourrez trouver utiles certains traitements alternatifs, tels que :

  • méditation
  • yoga
  • acupuncture
  • massages

Pronostic

Il est essentiel de commencer le traitement le plus tôt possible. Le taux de survie est beaucoup plus élevé lorsque le cancer ne s’est pas métastasé et n’a pas atteint les ganglions lymphatiques. Les cancers du larynx ayant fait l’objet d’un dépistage précoce ont un taux de rémission de plus de 90 pour cent.

Les complications liées au traitement chirurgical ne sont pas rares. Le risque est plus élevé si le cancer a eu le temps de se métastaser. Certains patients éprouvent les symptômes suivants :

  • troubles respiratoires et de la déglutition
  • déformation du cou
  • perte ou altération de la voix
  • cicatrices permanentes au cou

Prévention

Pour atténuer les risques de cancer du larynx, vous pouvez décider d’apporter certaines modifications à votre mode de vie :

  • Limitez ou supprimez la consommation de tabac sous toutes ses formes.
  • Consommez l’alcool avec modération.
  • Utilisez un équipement de protection adapté si vous êtes exposé à de l’amiante ou à d’autres toxines au travail.
  • Ayez une alimentation saine.

D’après la Clinique Mayo, la consommation d’aliments riches en antioxydants peut contribuer à réduire les risques de cancer (Mayo Clinic, 2012).

D'autres articles

Hémorragie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Chimiothérapie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maladie de l’artère carotide (ou  » artériopathie carotidienne « , autrement désignée  » sténose carotidienne « )

Irene

Incontinence liée à la pression : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Urgences ophtalmiques : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Stéatose hépatique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene