tigrou-sait-tout.fr
Troubles du sommeil
Sante et Beaute

Troubles du sommeil : définition, cause, symptômes, traitement

Les troubles du sommeil affectent les gens qui ont du mal à dormir la nuit. Vous avez peut-être du mal à vous endormir, ou il se peut que vous vous réveilliez plusieurs fois pendant la nuit. Les troubles du sommeil, également appelés insomnie, peuvent affecter votre santé physique comme mentale. Le manque de sommeil peut affecter votre faculté de concentration pendant la journée ou vous causer des maux de tête.

La plupart des gens souffrent d’insomnie à un moment quelconque pendant leur vie. Selon les National Institutes of Health, environ 25 pour cent des Américains se plaignent de troubles occasionnels du sommeil. (NIH). La plupart des adultes ont besoin d’environ huit heures de sommeil chaque nuit pour être bien reposés. Cependant, certains adultes se sentent assez reposés après seulement six ou sept heures de sommeil.

Les signes des troubles du sommeil (insomnie) peuvent inclure les suivants :

  • incapacité de se concentrer pendant la journée
  • maux de tête fréquents
  • tendance à l’irritabilité
  • fatigue pendant la journée
  • réveil trop tôt
  • réveils fréquents pendant la nuit
  • besoin d’attendre plusieurs heures pour s’endormir
  • manque d’énergie pendant la journée
  • cercles noirs sous les yeux

Causes

Il peut exister de nombreuses raisons pour les troubles du sommeil, y compris vos habitudes en matière de sommeil, vos choix de style de vie et votre état de santé. Certaines causes sont mineures et vous pourrez les éliminer vous-même, mais d’autres peuvent nécessiter que vous consultiez un médecin.

Causes possibles des troubles du sommeil :

  • vieillissement
  • stimulation excessive avant le coucher (p. ex., en regardant la télévision, en jouant à des jeux vidéo ou en faisant de l’exercice)
  • consommation excessive de caféine
  • bruit ambiant
  • lit inconfortable
  • excitation
  • fait de dormir pendant la journée
  • manque d’exposition à la lumière du soleil
  • mictions fréquentes
  • douleurs physiques
  • stress et inquiétudes
  • emploi du temps professionnel
  • dépression
  • médicaments vendus sur ordonnance, notamment des médicaments pour la thyroïde et des médicaments contenant de l’éphédrine ou du phenylpropanolamine
  • décalage horaire

Chez certaines personnes, l’insomnie est causée par un trouble du sommeil. L’apnée du sommeil est un trouble dans lequel les voies respiratoires supérieures se bloquent, générant ainsi des pauses dans la respiration au cours de la nuit, avec des réveils fréquents accompagnés de bruits évoquant un étouffement.

Le syndrome des jambes sans repos peut également causer des troubles du sommeil. Cette affection cause des sensations inconfortables dans vos jambes, comme des fourmillements ou des picotements. Ces sensations vous incitent à bouger les jambes constamment pendant que vous vous reposez, ce qui peut interrompre votre sommeil.

Le trouble du sommeil retardé est un autre problème pouvant affecter votre sommeil. Ce trouble cause un décalage de votre cycle journalier de sommeil et d’éveil. Il se peut que vous n’ayez pas sommeil ou que vous ne vous endormiez pas avant le milieu de la nuit – entre 2 et 6 heures du matin. Ce cycle de sommeil a pour effet que vous avez du mal à vous réveiller le matin pour aller à l’école ou au travail, ce qui cause de la fatigue pendant la journée.

L’insomnie peut également affecter les nourrissons. Il est normal que des nouveau-nés se réveillent à de multiples reprises pendant la nuit. Cependant, la plupart des nourrissons dormiront sans se réveiller du tout pendant la nuit après avoir atteint l’âge de six mois. Si un nourrisson de plus de six mois semble insomniaque, ceci peut indiquer un problème, notamment qu’il :

  • est malade
  • a faim
  • est perturbé par des gaz ou d’autres problèmes de digestion
  • souffre de troubles de dentition

Diagnostic

Consultez un médecin si vos troubles du sommeil perdurent et affectent votre qualité de vie. Il essaiera d’identifier la cause sous-jacente de votre insomnie en conduisant un examen physique et en vous posant des questions sur votre sommeil.

Pendant votre rendez-vous, n’oubliez pas d’indiquer à votre médecin tous médicaments sur ordonnance, médicaments en vente libre et compléments à base de plantes médicinales que vous prenez. Certains médicaments et compléments alimentaires causent une stimulation excessive et peuvent perturber votre sommeil s’ils sont pris trop tard le soir.

Mentionnez également si vous avez d’autres problèmes (dépression, anxiété, douleurs chroniques, etc.) Ces facteurs peuvent également affecter votre capacité de dormir.

Pour déterminer la cause de l’insomnie, votre médecin pourra vous recommander de tenir un journal dans lequel vous inscrirez toutes vos activités de chaque jour et vos habitudes de sommeil, notamment :

  • les heures auxquelles vous vous couchez et vous vous réveillez
  • la quantité d’aliments et de boissons que vous consommez
  • vos humeurs
  • les médicaments que vous prenez
  • votre niveau d’activité
  • la qualité de votre sommeil

La tenue d’un journal de votre sommeil aidera votre médecin à identifier vos habitudes qui risquent de déclencher une insomnie.

En cas de suspicion d’apnée du sommeil, de syndrome des jambes sans repos ou d’un autre trouble du sommeil, il pourra vous prescrire une analyse du sommeil. Dans le cadre de cet examen, vous allez passer la nuit dans l’établissement hospitalier ou un centre d’étude du sommeil, sous observation auprès d’un spécialiste des soins du sommeil. La tension artérielle, le rythme cardiaque, la respiration, ainsi que les ondes sonores, feront l’objet d’un suivi tout au long de la nuit afin de repérer d’éventuels signes de troubles du sommeil.

Traitement

Le traitement pour votre insomnie dépend de sa cause. Dans certains cas, des remèdes maison ou de simples changements de votre mode de vie pourront améliorer la qualité de votre sommeil. Vous voudrez peut-être :

  • éviter la caféine et l’alcool pendant au moins huit heures avant de vous coucher
  • limiter toute sieste pendant la journée à une demi-heure
  • dormir dans une chambre sombre et fraîche
  • éviter toute activité stimulante avant de vous coucher
  • prévoir de dormir entre sept et huit heures chaque nuit
  • écouter de la musique apaisante avant de vous coucher
  • prendre un bain chaud avant de vous coucher
  • avoir des horaires de sommeil réguliers

Vous pouvez acheter certains médicaments pour vous aider à dormir qui sont vendus sans ordonnance. Il est important de lire attentivement l’étiquette et de prendre les médicaments comme indiqué. Ces médicaments peuvent causer de la somnolence pendant la journée si vous ne dormez pas sept ou huit heures la nuit. N’utilisez pas de somnifères tous les jours afin de ne pas vous y habituer.

Si un trouble médical ou un trouble du sommeil est la cause de votre insomnie, le problème sous-jacent devra être traité pour que votre sommeil puisse s’améliorer. Par exemple, si vous dormez mal à cause d’anxiété ou de dépression, votre médecin pourra prescrire un anxiolytique ou un antidépresseur pour vous aider à lutter contre les inquiétudes, le stress et le désespoir.

Complications

S’ils ne sont pas traités, les troubles chroniques du sommeil peuvent affecter considérablement la qualité de votre vie. Votre délai de réaction quand vous conduisez peut augmenter, ce qui accroît votre risque d’accident. Un sommeil de mauvaise qualité peut également réduire votre niveau de performance au travail ou à l’école, et affaiblir votre système immunitaire – causant plus de rhumes et d’autres maladies.

Selon la National Sleep Foundation, les personnes souffrant d’insomnie sont absentes du travail plus souvent, courent un risque de dépression accru, sont plus souvent malades et sont en moins bonne santé en général que le reste de la population. (National Sleep Foundation)

D'autres articles

Qu’est-ce que le décollement prématuré du placenta et pour quelles raisons faut-il s’en soucier ?

Irene

Infection fongique (champignons) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Incontinence anale (ou fécale) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dépression de fontanelles : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Sclérose tubéreuse : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Crises : définition, cause, symptômes, traitement

Irene