tigrou-sait-tout.fr
Quasi-noyade
Sante et Beaute

Quasi-noyade : définition, cause, symptômes, traitement

La quasi-noyade est un terme utilisé pour décrire un état presque mortel en conséquence de suffocation sous l’eau. Il s’agit du dernier stade avant la noyade proprement dite, qui cause souvent la mort. La victime d’une quasi-noyade doit toujours faire l’objet de soins médicaux pour éviter des complications possibles pour la santé.

Selon un rapport publié récemment par les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis, 5 700 personnes ont été hospitalisées pour cause de quasi-noyade entre 2005 et 2009 aux États-Unis. Cinquante pour cent de ces victimes ont nécessité des soins supplémentaires (CDC, 2012).

La plupart des victimes sont de jeunes enfants, mais des accidents comme la noyade peuvent affecter des personnes de tout âge.

Causes

Une quasi-noyade survient quand vous ne pouvez pas respirer sous l’eau pendant un certain temps. En cas de quasi-noyade, l’absorption d’oxygène diminue et les principaux systèmes de l’organisme ne peuvent plus fonctionner en raison du manque d’oxygène. Dans certains cas (en particulier pour les jeunes enfants), ceci peut se produire au bout de quelques secondes seulement. Ceci prend généralement plus longtemps chez les adultes.

Il est important de se rappeler qu’il est souvent possible de réanimer une personne qui est restée sous l’eau pendant assez longtemps. Selon les National Institutes of Health des États-Unis, les chances de ressuscitation dans ce cas sont encore meilleures si la personne est jeune et/ou était dans de l’eau très froide (Heller et Zieve, 2011).

La majorité des cas de quasi-noyade est attribuée à des accidents qui surviennent dans l’eau ou près de l’eau. Les causes les plus courantes de la quasi-noyade sont :

  • ne pas savoir nager
  • paniquer dans l’eau
  • laisser des enfants sans surveillance près d’une étendue d’eau
  • une chute à travers une fine couche de glace
  • la consommation d’alcool par une personne en train de nager ou se trouvant sur un bateau
  • une concussion ou une attaque épileptique pendant que la personne est dans l’eau
  • une tentative de suicide

Symptômes

En cas de quasi-noyade, il est possible que la victime ait perdu connaissance. Bien que cela puisse se passer dans des cas de quasi-noyade, la personne affectée peut présenter d’autres symptômes, notamment :

  • peau froide ou bleuâtre
  • gonflement abdominal
  • douleurs thoraciques
  • toux
  • essoufflement ou à bout de souffle
  • vomissements
  • perte de conscience

Traitement

Une quasi-noyade survient le plus souvent quand il n’y a pas de maître nageur ou de professionnel de la santé à proximité. Vous pouvez tenter d’aider la victime à sortir de l’eau, mais seulement si cela ne présente pas de danger pour vous. Les NIH recommandent l’utilisation d’objets assurant la sécurité, comme le fait de lancer des bouées et des cordes, pour tenter de sauver une victime. Cependant, si une victime a perdu connaissance, elle ne pourra pas saisir d’objets. Vous pourrez alors envisager d’entrer dans l’eau vous-même, mais seulement si vous êtes assez bon nageur pour ne pas mettre votre vie en danger.

Il est également important de commencer à administrer la respiration artificielle dès que possible après que la victime a cessé de respirer. La réanimation cardio-pulmonaire (RCP) consiste à dispenser de l’oxygène à la victime par la méthode du bouche-à-bouche. Des compressions thoraciques sont également importantes, parce qu’elles aident à augmenter la circulation d’oxygène dans le sang pour prévenir des complications fatales.

Il est important de se souvenir de prendre des précautions lors du déplacement de la victime et de l’exécution de la RCP car il est possible que la victime ait subi une blessure au cou ou à la colonne vertébrale. Ne déplacez pas la victime et ne tournez pas son cou. Stabilisez son cou en l’attachant à une planche ou à un objet équivalent dur, ou en plaçant des serviettes ou d’autres objets autour du cou pour le soutenir.

Si la victime est tombée dans l’eau froide, retirez ses vêtements humides et couvrez-la avec des couvertures ou des vêtements chauds (en faisant attention de ne pas déplacer le cou) pour éviter l’hypothermie.

Appelez toujours les urgences avant de tenter de sauver quelqu’un ou d’administrer la RCP.

L’apprentissage de la RCP pourrait vous permettre un jour de sauver la vie d’un de vos proches. Envisagez de suivre un cours de RCP ou au minimum regardez une vidéo de formation. La Croix-Rouge des États-Unis a des informations sur des cours ainsi que des vidéos d’instruction sur son site Web : http://www.redcross.org/prepare/disaster/hands-only-cpr

Même si une personne est restée dans l’eau pendant un certain temps, une ressuscitation est peut-être toujours possible.

Prévention

Des milliers de cas de quasi-noyade surviennent chaque année. Malheureusement, beaucoup de ceux-ci surviennent en conséquence d’accidents qui pourraient être évités. Pour éviter des accidents affectant des adultes, veillez à faire ce qui suit :

  • évitez les étendues d’eau stagnante
  • ne conduisez pas sur des routes inondées
  • ne courez pas au bord d’une piscine
  • évitez de boire de l’alcool pendant que vous nagez ou faites du bateau
  • suivez un cours sur la sécurité aquatique

Vous pouvez aussi envisager de prendre un cours de RCP pour aider les victimes de quasi-noyade. N’oubliez pas que la RCP peut aider à faciliter la respiration, mais qu’elle ne devrait pas être utilisée à la place d’une assistance médicale d’urgence.

La prévention de la quasi-noyade pour les enfants nécessite des précautions supplémentaires. Voici quelques mesures de sécurité à mettre en œuvre tous les jours :

  • bloquer l’accès aux plans d’eau pour les enfants
  • ne jamais laisser de jouet dans une piscine (ceci peut inciter un jeune enfant à tenter de récupérer le jouet).
  • nager avec de jeunes enfants à une distance qui n’est pas supérieure à la portée du bras
  • ne jamais laisser un enfant seul dans une baignoire
  • garder les enfants à distance des puits, criques, canaux, lacs et cours d’eau
  • vider les piscines gonflables ou en plastique pour les enfants après chaque emploi et les retourner (étant donné que sinon de l’eau de pluie pourrait s’y accumuler)
  • installer des alarmes aux portes et fenêtres, en particulier si vous avez une piscine ou si vous habitez près d’un plan d’eau
  • avoir des objets de secours et un téléphone à proximité lorsque vous allez nager
  • veiller à ce que le siège des toilettes soit baissé (un enfant peut se noyer dans seulement quelques centimètres d’eau)

Selon un rapport publié récemment par les Centers for Disease Control des États-Unis, les noyades sont la principale cause d’accidents mortels pour les enfants âgés de un à quatre ans aux États-Unis (CDC, 2012).

Idées fausses

Idées fausses

Des leçons de natation sont idéales, en particulier pour les enfants âgés de un à quatre ans. Cependant, même si vos enfants savent nager, cela ne signifie pas pour autant qu’ils ne risquent pas de se noyer. Supervisez toujours les jeunes enfants et assurez-vous qu’aucun enfant ne nage jamais tout seul. Il est recommandé que les nageurs ayant peu d’expérience portent des gilets de sauvetage plutôt que des dispositifs de flottaison gonflables.

Une autre idée préconçue est que vous ne courez aucun risque si vous êtes plus grand que l’étendue d’eau auprès de laquelle vous vous trouvez. Rappelez-vous cependant qu’il est possible de se noyer dans quelques centimètres d’eau.

Pronostic

Une quasi-noyade n’est pas fatale comme une noyade accidentelle, mais elle peut néanmoins conduire à des complications pour la santé.

Une quasi-noyade cause le plus souvent des complications pulmonaires comme la pneumonie et des troubles respiratoires. Bien qu’une victime puisse donner l’impression d’être en train de récupérer après une quasi-noyade, elle peut déjà avoir été exposée aux graves répercussions d’un manque de circulation d’oxygène dans le corps. Un dommage au cerveau est une autre complication dangereuse associée à une quasi-noyade, et il peut mettre la victime dans un état végétatif permanent. Des blessures corporelles telles que des déséquilibres chimiques et liquides sont également possibles.

La plupart des victimes peuvent survivre à une quasi-noyade pendant 24 heures après l’incident initial mais risquent néanmoins de mourir ensuite de complications associées.

Demandez de l’aide immédiatement pour maximiser les chances de récupération.

Même si une personne est restée sous l’eau pendant très longtemps, il peut toujours être possible de la ressusciter. N’essayez pas de deviner si elle est restée trop longtemps ou non dans l’eau pour pouvoir être sauvée. Appelez les urgences et effectuez une réanimation cardio-pulmonaire. Vous sauverez peut-être une vie.

D'autres articles

Césarienne : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Ablation chirurgicale de la glande parathyroïde : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Plantes et compléments alimentaires pour le diabète : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment se comporter en cas d’urgence médicale ?

Journal

Hypothyroïdie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Bronchopneumonie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene