tigrou-sait-tout.fr
maladie cœliaque
Sante et Beaute

La maladie cœliaque (intolérance au gluten) : définition, cause, symptômes, traitement

La maladie cœliaque est une maladie digestive. Elle est causée par une réaction immunitaire au gluten. La maladie cœliaque est aussi connue sous le nom de :

  • cœliaquie
  • sprue nostras
  • intolérance au gluten
  • entéropathie sensible au gluten

Le gluten est une protéine présente dans les aliments contenant du blé, de l’orge, du seigle et du triticale. Il se trouve également dans les aliments à base d’avoine qui ont été produits sur des chaînes de production qui manipulent d’autres céréales. Le gluten peut se trouver dans certains médicaments, vitamines et rouges à lèvres.

Dans la maladie cœliaque, la réaction immunitaire au gluten produit des toxines. Celles-ci endommagent les villosités intestinales, des saillies microscopiques en forme de doigts qui se trouvent dans l’intestin grêle. Leur endommagement diminue la capcité de l’organisme à absorber les substances nutritives. Cela entraîne la malnutrition.

Le traitement de la maladie coeliaque consiste simplement en l’élimination de toutes les sources de gluten dans l’alimentation. Cela signifie qu’il faut exclure la plupart des produits à base de pain, les gâteaux et les biscuits, la bière, et même certains produits comme des glaces dans lesquels le gluten est parfois utilisé comme ingrédient équilibrant.

Risques

La maladie coeliaque a un caractère génétique. Les proches parents d’une personne coeliaque ont une chance sur 22 d’être atteints. Aux États-Unis, la prévalence dans l’ensemble de la population est de 1 sur 133.

Les personnes atteintes d’autres maladies immunitaires et de certains troubles génétiques courent un risque accru de contracter la maladie cœliaque. On compte parmi les maladies associées à la maladie cœliaque :

  • la polyarthrite rhumatoïde
  • le diabète de type 1
  • la thyroïdite
  • l’hépatite auto-immune
  • la maladie d’Addison
  • le syndrome de Gougerot-Sjögren
  • le lupus
  • le syndrome de Down
  • le syndrome de Turner
  • l’intolérance au lactose
  • le cancer de l’intestin grêle
  • le lymphome intestinal

Symptômes

Les symptômes de la maladie cœliaque peuvent être associés aux intestins et au système digestif, mais ils peuvent aussi affecter d’autres parties du corps. Enfants et adultes tendent à présenter des synptômes différents.

Symptômes chez l’enfant

Les enfants atteints de la maladie cœliaque peuvent être émotionnellement irritables. Il sont en général plus petits que la moyenne et ont une puberté tardive. Ils peuvent avoir des défauts de l’émail dans leurs dents définitives. Autres symptômes :

  • perte de poids
  • vomissements
  • ballonnement abdominal
  • douleur abdominale
  • diarrhée persistante
  • selles claires et graisseuses d’odeur nauséabonde

Symptômes chez l’adulte

Les adultes atteints de la maladie cœliaque présentent moins de symptômes abdominaux. Les symptômes peuvent être associés à d’autres organes. Ils peuvent être les suivants :

  • anémie ferriprive
  • arthrite
  • douleurs musculaires et articulaires
  • ostéoporose et fractures
  • fatigue
  • engourdissement et picotements dans les mains et les pieds
  • crises
  • aphtes
  • menstruations irrégulières
  • infertilité et fausses couches

La dermatite herpétiforme est un autre symptôme de la maladie cœliaque. La dermatite herpétiforme est une fulgurante éruption cutanée entraînant des démangeaisons. Elle peut affecter les coudes, les fesses et les genoux. Près d’un quart des personnes atteintes de la maladie cœliaque souffrent de dermatite herpétiforme. Elles ne souffrent généralement pas de symptômes digestifs.

L’éruption des symptômes peut être modifiée en cas d’alimentation au sein – un allaitement au sein prolongé, par exemple, peut retarder la survenue des symptômes.

La durée de la maladie et la quantité de gluten dans l’alimentation jouent également un rôle dans la manifestation des symptômes. Des complications peuvent survenir en cas de diagnostic tardif.

Certaines personnes atteintes de la maladie cœliaque ne présentent pas de symptômes. Elles risquent toutefois des complications à long terme résultant de la malabsorption de vitamines et de substances nutritives essentielles.

Diagnostic

Le médecin commencera par un examen médical et une discussion de vos antécédents médicaux.

Les personnes atteintes de la maladie cœliaque ont souvent un niveau élevé d’anticorps anti-endomysium et anti-transglutaminase. Ils peuvent ètre détectés par les analyses de sang. Les analyses sont plus fiables si sont réalisées lorsque l’alimentation contient encore du gluten.

D’autres analyses de sang pourront être réalisées :

  • numération et formule sanguine (NFS)
  • enzymes hépatiques (transaminases)
  • cholestérol, le niveau peut être inférieur à la normale
  • facteurs de coagulation
  • phosphatase alcaline, peut révéler une perte de sang
  • albumine

Une endoscopie de l’intestin grêle pourra aussi être pratiquée pour dépister la maladie cœliaque. Un tube appelé endoscope sera introduit par la bouche dans l’intestin grêle. Il permettra au médecin d’examiner les intestins et de pratiquer une biopsie. Le médecin pourra ensuite examiner d’éventuelles lésions des villosités.

Une biopsie de surface pourra aider le médecin à diagnostiquer la maladie cœliaque chez les patients souffrant de dermatite herpétiforme Si la biopsie de surface et l’analyse de sang sont positives, une biopsie interne ne sera peut-être pas nécessaire.

Traitement

Le seul traitement de la maladie cœliaque est la suppression permanente du gluten dans l’alimentation. Cela permettra aux villosités intestinales de guérir et d’améliorer l’absorption des nutriments.

Votre médecin pourra recommander la prise de vitamines et de nutriments minéraux si le régime sans gluten ne vous procure pas une alimentation suffisante. Chez certaines personnes, un court traitement aux stéroïdes peut être nécessaire.

Les symptômes pourront se résorber dans un délai de quelques jours après la suppression du gluten dans l’alimentation. Cependant, vous ne devez pas commencer un régime sans gluten avant l’établissement du diagnostic. La suppression prématurée du gluten risque de fausser les résultats de l’analyse.

Précautions alimentaires

Précautions alimentaires

Il n’est pas facile de respecter un régime sans gluten. Heureusement, un nombre croissant d’entreprises proposent des produits sans gluten. Il existe même du pain et des pâtes sans gluten !

Si vous avez la maladie cœliaque, il est important que vous sachiez quels aliments vous pouvez prendre sans danger. Les médecins de la Clinique Mayo ont mis au point une série de recommandations destinées aux personnes atteintes de cette maladie.

Évitez absolument les aliments et boissons qui contiennent les ingrédients suivants :

  • blé
  • épeautre (une catégorie de blé)
  • seigle
  • orge
  • triticale
  • boulghour
  • blé dur
  • farina
  • farine complète
  • semoule

Les céréales et amidons suivants sont sans gluten

  • sarrasin
  • maïs
  • amarante
  • marante
  • semoule de maïs
  • farine à base de riz, soja, maïs, pommes de terre et fèves.
  • tortillas au maïs pur
  • quinoa
  • riz
  • tapioca

Les aliments suivants sont sans gluten et aident à assurer une alimentation équilibrée :

  • viandes fraiches, poissons et volailles n’ayant pas été panés, enrobés ou marinés
  • fruits
  • la majorité des produits laitiers
  • pommes de terre, y compris patates douces
  • riz
  • légumes
  • vin, liqueurs distillées, cidres et alcools

Les aliments suivants doivent être évités, à moins que le label n’indique qu’ils sont sans gluten :

  • bière
  • pain
  • gâteaux et tartes
  • bonbons
  • céréales
  • biscuits
  • crackers
  • croûtons
  • jus de viande
  • substituts de viandes et crustacés
  • flocons d’avoine
  • pâtes
  • repas industriels
  • assaisonnenments pour salades
  • sauces (y compris sauces de soja)
  • volaille enduite d’ingrédients contenant du gluten lors de la cuisson
  • soupes

D'autres articles

Les techniques de massage : plus de secrets !

Tamby

Trouble de l’hyperhidrose (transpiration excessive) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’histoire des parfums Guerlain

administrateur

Dépression de fontanelles : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Troubles du sommeil : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Syndrome de Guillain-Barré : définition, cause, symptômes, traitement

Irene