tigrou-sait-tout.fr
Perte de poids et âge
Sante et Beaute

Perte de poids et âge : définition, cause, symptômes, traitement

Il est important de maintenir un poids sain avec l’âge. L’excès de poids combiné aux tensions du vieillissement peut vous rendre plus vulnérable aux maladies et peut raccourcir votre durée de vie. Toutefois, les changements dans le métabolisme et la difficulté à éliminer les mauvaises habitudes du mode de vie peuvent faire qu’il est difficile de perdre du poids chez les personnes d’âge moyen et avancé.

À l’adolescence, à la vingtaine et à la trentaine, vous avez peut-être remarqué qu’il vous était facile de perdre du poids. Par exemple, il vous suffisait peut-être d’apporter des changements mineurs à vos habitudes alimentaires et à vos niveaux d’activité. Toutefois, perdre du poids exige davantage d’efforts lorsqu’on parvient à la quarantaine et cinquantaine en raison des facteurs suivants.

Le tissu musculaire rétrécit naturellement avec l’âge. On ne connaît pas la raison exacte de ce phénomène. Toutefois, il semble que l’usure des muscles, associée aux changements hormonaux, fait que le corps est moins efficace à renouveler les cellules musculaires une fois qu’elles ont été endommagées. Lorsque vos cellules musculaires diminuent, les calories non brûlées ont davantage tendance à se transformer en graisse. Cela ralentit la perte de poids pour les raisons suivantes :

  • les muscles peuvent devenir rigides avec l’âge et perdre de leur tonicité, même en faisant de l’exercice régulièrement ;
  • votre force et votre endurance à l’exercice est limitée ;
  • vous risquez d’avoir moins de motivation à perdre du poids étant donné que le corps maintient une apparence  » molle  » même en ayant un poids sain.

Changements hormonaux

Selon la Clinique Mayo, les changements hormonaux de la ménopause ne déclenchent pas nécessairement un gain de poids chez les femmes (clinique Mayo, 2010). Ils peuvent toutefois changer l’apparence de votre corps, car l’excès de poids a tendance à s’accumuler dans l’abdomen, plutôt que sur les hanches et dans les cuisses. Ceci, combiné aux effets émotionnels des changements hormonaux, peut entraîner des régimes chocs qui rendent au bout du compte la perte de poids saine et permanente plus difficile.

On pense que les changements hormonaux associés à l’âge chez les hommes et chez les femmes peuvent contribuer à la perte musculaire qui ralentit le métabolisme.

Tensions physiques

En vieillissant, il est possible que vous ne puissiez plus participer aux activités que vous aimiez étant jeune. Par exemple, vous devrez peut-être échanger la course par la marche, la musculation par le yoga et la randonnée par la natation. Bien que les activités à faible impact soient toujours efficaces, vous aurez besoin de les faire plus souvent ou pendant plus longtemps pour obtenir les mêmes résultats. Cela peut être difficile si vous avez l’habitude de consacrer une quantité de temps fixe à un exercice.

Parfois, les personnes âgées peuvent avoir des limitations de santé qui réduisent ou éliminent leur capacité à être actives. D’autres peuvent estimer qu’ils sont trop âgés pour l’exercice et éviter complètement l’activité.

Changements de mode de vie

En vieillissant, vous pouvez connaître de nombreux changements, à la fois bons et mauvais. La retraite peut réduire de façon spectaculaire la quantité d’activité physique que vous faites chaque jour. Après avoir travaillé toute votre vie, vous pouvez considérer cette période comme des vacances prolongées. Une telle relaxation entraîne souvent une trop grande indulgence pour les aliments malsains sans le bénéfice de l’exercice quotidien.

Il est possible que vous soyez également confronté(e) à la réalité de voir un nombre croissant d’amis tomber malades ou mourir en vieillissant. Cela peut entraîner une alimentation compulsive et un désir moindre de rester actif.

Il est important de perdre du poids si vous êtes déjà en surpoids lorsque vous approchez de la cinquantaine, ou si vous remarquez que vous prenez du poids au fur et à mesure que vous vieillissez. Au fur et à mesure que vos muscles se transforment en graisse (et que d’autres facteurs peuvent aussi éventuellement vous faire prendre du poids), vous êtes exposé(e) à un risque de pathologies graves, notamment (Clinique Mayo, 2010) :

  • maladie cardiovasculaire ;
  • diabète de type 2 ;
  • cancer du côlon ;
  • cancer du sein (une prise de poids de seulement 2,05 kg à l’âge de 50 ans ou plus peut augmenter le risque de cancer du sein de 30 %) ;
  • accident vasculaire cérébral (AVC) ;
  • mobilité médiocre due à la tension exercée sur les articulations et les muscles.

Un grand nombre de ces pathologies sont une menace si vous êtes en surpoids, quel que soit votre âge. Si vous n’êtes pas atteint(e) de ces pathologies à la cinquantaine, votre risque peut augmenter si vous restez en surpoids. Ceci est dû au vieillissement des organes et des muscles, et à la tension que l’excès de poids exerce sur le corps. Si vous êtes atteint(e) de l’une de ces pathologies à la cinquantaine, elle risque d’être plus difficile à prendre en charge si vous ne perdez pas de poids.

Vous avez plus de chances de lutter contre les kilos en trop en vieillissant si vos parents ont eu des problèmes de poids en vieillissant. Vos problèmes de poids peuvent refaire surface, persister ou empirer avec l’âge si vous avez des antécédents de surpoids ou d’obésité.

Les visites médicales annuelles sont importantes. Votre médecin pourra surveiller votre poids et dépister les problèmes qui pourront être plus facilement traités s’ils sont identifiés de manière précoce.

Votre médecin pourra également faire des suggestions pour vous aider à perdre du poids. Notamment :

  • suivre un régime spécifique ou un programme de perte de poids ;
  • suivre un programme d’activité physique ou s’inscrire à une salle de musculation ;
  • identifier quelle(s) activité(s) physique(s) corresponde(nt) à votre âge et à votre profil de santé ;
  • vous fixer une cible de poids réaliste par rapport à votre corps.

Dans ce cas, votre médecin pourra vous adresser chez un spécialiste dans les domaines tels que la diététique, la kinésithérapie, la santé cardiovasculaire et les soins de chiropraxie. Ces professionnels de la santé pourront vous aider à vraiment personnaliser un régime et un mode de vie sains. Ils pourront également recommander des exercices pour vous aider à rester actif/-ive.

Chirurgie de l’obésité

Si vous présentez une obésité morbide (vous êtes plus de 50 kg au-dessus de votre poids idéal ou vous possédez un indice de masse corporelle de 35 ou 40 ou davantage) il est possible que vous ayez besoin d’une aide plus agressive pour perdre du poids. Votre médecin pourra suggérer une chirurgie de l’obésité. Ces interventions réduisent la taille de l’estomac, généralement au moyen d’un anneau ou de points de sutures. Les chirurgiens pratiquent généralement ces interventions par laparoscopie. Le chirurgien pratique une petite incision dans l’abdomen et utilise une petite caméra et des outils chirurgicaux pour pratiquer un pontage gastrique (clinique de Cleveland, 2009).

Le médecin décidera si vous êtes un(e) candidat(e) approprié(e) à la chirurgie en fonction de :

  • votre poids actuel ;
  • vos antécédents de perte de poids ;
  • votre âge ;
  • votre santé ;

Selon une étude réalisée en 2009 au Centre médical de l’université de Baylor (Baylor University Medical Center), les personnes âgées qui subissent une chirurgie de l’obésité ne sont pas confrontées à des risques supplémentaires de complications en raison de leur âge et présentent des bénéfices de perte de poids similaires à ceux des jeunes patients (ASMBS, 2009).

Les personnes qui subissent une chirurgie de l’obésité reçoivent souvent des conseils nutritionnels pour essayer de faire durer la perte de poids. Toutefois, cette chirurgie comporte certains risques. Par conséquent, la plupart des médecins ne la recommandent pas sauf si le régime et l’exercice ont échoué et que vous courez un risque de problèmes de santé liés à l’obésité.

D'autres articles

Neuroblastome : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Sclérose tubéreuse : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Hyperlipidémie (taux de cholestérol et de triglycérides élevés) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Infection fongique (champignons) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Anémie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Frottis du liquide cérébro-spinal : définition, cause, symptômes, traitement

Irene