tigrou-sait-tout.fr
Cathétérisme cardiaque
Sante et Beaute

Cathétérisme cardiaque : définition, cause, symptômes, traitement

Le cathétérisme cardiaque est une intervention médicale utilisée par les cardiologues (médecins spécialistes du cœur) pour évaluer la fonction cardiaque et diagnostiquer d’éventuelles conditions cardiovasculaires.

Lors d’une intervention de cathétérisme cardiaque, un long tube étroit (cathéter) est inséré dans une artère ou une veine à partir de l’aine, du cou ou du bras. Ce cathéter est enfilé dans un vaisseau sanguin jusqu’à atteindre le cœur. Un milieu de contraste sera éventuellement injecté via le cathéter afin de permettre au médecin d’observer les vaisseaux et cavités cardiaques à l’aide d’un appareil de radiographie spéciale. Une fois le cathéter en place, les médecins pourront s’en servir pour effectuer des tests de diagnostic.

Le cathétérisme cardiaque est effectué en milieu hospitalier par un cardiologue et une équipe de médecins, personnels infirmiers et techniciens.

Utilisation

Il se peut que votre médecin vous ait prescrit un cathétérisme cardiaque pour diagnostiquer un problème cardiaque, ou bien pour déterminer une cause potentielle de douleur thoracique.

Lors de l’intervention, le médecin pourra :

  • confirmer la présence éventuelle d’une malformation cardiaque congénitale (c’est-à-dire une anomalie présente à la naissance) ;
  • détecter la présence éventuelle de vaisseaux étroits ou obstrués susceptibles d’entraîner une douleur thoracique ;
  • repérer tout problème affectant les valves du cœur ;
  • mesurer la quantité d’oxygène dans le cœur (évaluation hémodynamique) ;
  • mesurer la pression à l’intérieur du cœur ;
  • effectuer une biopsie de tissus cardiaques ;
  • évaluer et déterminer la nécessité d’un traitement complémentaire.

Préparation

Demandez à votre médecin si vous pouvez manger ou boire avant l’intervention. Dans la plupart des cas, vous ne serez pas autorisé(e) à vous alimenter ni à boire à compter de minuit le jour de l’intervention. Le fait d’avoir des aliments ou liquides dans l’estomac pendant l’intervention étant susceptible d’augmenter votre risque de complications, il est possible que vous deviez fixer un autre rendez-vous si vous n’avez pas été en mesure de jeûner. Consultez également votre médecin à propos de la prise de tout médicament avant l’intervention.

Avant le début du cathétérisme, il vous sera demandé de vous déshabiller et d’enfiler une blouse de patient. Vous allez vous allonger sur un lit, et un(e) infirmier/infirmière va vous poser une perfusion en intraveineuse. L’intraveineuse (généralement placée sur le bras ou la main), va vous administrer des fluides et médicaments avant, pendant et après l’intervention.

L’infirmier ou l’infirmière devra éventuellement vous raser autour du site de l’insertion du cathéter. Vous recevrez également une injection de médicament anesthésiant qui va engourdir la zone avant l’insertion du cathéter.

Stades

Stades

Le cathéter est orienté par une courte gaine en plastique. Une fois le cathéter en place, votre médecin va procéder aux examens voulus pour établir le diagnostic de votre condition.

En fonction de la recherche, les médecins pourront effectuer :

  • un angiogramme coronarien : un milieu ou une teinture de contraste est administré en injection. Les médecins utilisent ensuite un appareil radiographique pour observer le déplacement de la teinture dans les artères, cavités, valves et vaisseaux cardiaques, afin de repérer la présence d’obstructions ou de rétrécissements éventuels des artères.
  • Biopsie cardiaque : votre médecin pourra prélever un échantillon de tissus du cœur (biopsie) aux fins d’examens complémentaires.

L’équipe médicale pourra procéder à une intervention supplémentaire si un problème potentiellement mortel est découvert lors du cathétérisme. Ces procédures vont inclure notamment :

  • une ablation cardiaque : cette intervention vise à corriger une arythmie cardiaque (battement de cœur irrégulier). L’énergie administrée sous la forme de chaleur (énergie de radiofréquence) ou de froid (oxyde d’azote ou laser) détruit des tissus du cœur pour mettre fin à l’arythmie (battement de cœur irrégulier).
  • Angioplastie : un petit ballonnet est inséré dans votre veine, puis gonflé pour aider à élargir l’artère rétrécie. L’angioplastie peut être associée à la mise en place d’un stent (petit ressort , ou dispositif maillé tubulaire placé dans une artère obstruée ou bouchée afin de contribuer à prévenir des problèmes de rétrécissement ultérieurs).
  • Valvuloplastie par ballonnet : un cathéter à ballonnet est gonflé dans les valves cardiaques rétrécies afin de favoriser l’ouverture de l’espace restreint.
  • La thrombectomie (traitement de caillots sanguins) : pour éviter qu’un caillot ne se déloge pour se déplacer vers des organes ou tissus (entraînant alors un accident vasculaire ou autre problème potentiellement mortel), votre médecin pourra se servir d’un cathéter pour orienter un caillot dans un vaisseau sanguin de manière sûre. Une fois en place, le cathéter peut être utilisé pour éliminer le caillot sanguin.

Vous recevez un sédatif pour l’intervention, mais vous resterez suffisamment alerte pour répondre aux instructions des médecins et infirmières.

Lors du cathétérisme, il pourra vous être demandé de :

  • retenir votre souffle ;
  • inspirer profondément ;
  • tousser ;
  • placer vos bras dans diverses positions.

Votre équipe soignante sera ainsi mieux à même d’obtenir une image de qualité de votre cœur et de vos artères.

Avantages

Avantages

Le cathétérisme cardiaque pourra aider votre médecin à diagnostiquer et traiter des problèmes qui, à défaut, entraîneraient des difficultés plus graves, par exemple une crise cardiaque ou un accident vasculaire. Si votre médecin est en mesure de corriger les problèmes qui apparaissent lors de l’intervention, vous serez éventuellement en mesure de prévenir une crise cardiaque ou d’empêcher un accident vasculaire.

Risques

Toute intervention affectant le cœur est assortie d’un ensemble de risques. Cependant, le cathétérisme cardiaque est considéré comme une intervention à relativement faible risque, très peu de personnes étant confrontées à des problèmes. Les risques de complications, bien que rares, sont supérieurs en cas de diabète ou de pathologie rénale, ou si vous avez plus de 75 ans.

Les risques liés au cathétérisme incluent notamment :

  • une réaction allergique au support de contraste ou aux médicaments utilisés au cours de l’intervention ;
  • des saignements, infections et ecchymoses sur le site de l’insertion du cathéter ;
  • la formation de caillots sanguins, susceptibles d’entraîner une crise cardiaque, un accident vasculaire ou autre problème grave ;
  • des lésions à l’artère dans laquelle a été inséré le cathéter, ou aux artères dans lesquelles le cathéter se déplace dans le corps ;
  • un rythme cardiaque irrégulier (arythmies) ;
  • des lésions rénales dues à l’agent de contraste ;
  • hypotension ;
  • une déchirure de tissu cardiaque.

Pronostic

Le cathétérisme cardiaque est une intervention très rapide, dont la durée ne dépasse généralement pas une heure. Bien qu’elle soit effectuée relativement rapidement, il vous faudra plusieurs heures pour récupérer.

Une fois l’intervention terminée, vous serez transporté(e) en salle de réveil où vous allez vous reposer pendant que l’effet des sédatifs s’estompe. Le site d’insertion du cathéter pourra être refermé à l’aide d’une suture ou d’un bouchon (dont la matière va fonctionner avec votre corps pour former un caillot naturel qui va reboucher l’artère).

Pour éviter tout saignement grave et permettre à l’artère de guérir complètement, vous allez devoir vous reposer pendant plusieurs heures après l’intervention. Il est probable que vous serez renvoyé(e) chez vous le jour même. Si vous êtes déjà pris en charge à l’hôpital et que le cathétérisme s’inscrire dans le cadre d’une démarche générale de diagnostic et de traitement, vous serez renvoyé(e) dans votre chambre pour récupérer.

Des séjours plus prolongés sont généralement nécessaires en cas d’intervention supplémentaire (angioplastie ou ablation, par exemple) lors du cathétérisme.

Votre médecin doit en principe être en mesure de discuter des résultats de votre cathétérisme peu après l’achèvement de l’intervention. (Les résultats de la biopsie peuvent prendre du temps.) Votre médecin pourra recommander des interventions supplémentaires en fonction des résultats.

D'autres articles

Maladie de Krabbe : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Démence vasculaire/infarctus cérébral : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Ablation chirurgicale de la glande parathyroïde : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Votre allié contre le vieillissement cutané : L’huile de mais, découvrez ses bienfaits

administrateur

Acné : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Neuropathie fémorale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene