tigrou-sait-tout.fr
Carcinome spinocellulaire
Sante et Beaute

Carcinome spinocellulaire : définition, cause, symptômes, traitement

Le cancer de la peau est causé par des mutations de l’ADN des cellules de la peau, qui entraînent à leur tour une prolifération incontrôlée de cellules anormales. Les rayonnements ultraviolets (UV) sont la cause la plus fréquente des mutations de l’ADN à l’origine du cancer de la peau. Les rayonnements UV proviennent de la lumière du soleil ainsi que des lampes à bronzer et des bancs solaires.

Il arrive que des personnes qui ne sont pas souvent exposées au soleil ou à des bancs solaires souffrent d’un cancer de la peau. Cela peut être dû à une prédisposition au cancer de la peau, à une exposition à des substances toxiques (arsenic par exemple), ou à un affaiblissement du système immunitaire ayant pour effet un risque accru de souffrir d’un cancer. Le fait d’avoir subi une radiothérapie dans le cadre du traitement d’autres maladies de peau peut également augmenter les risques de cancer de la peau (Mayo).

Types

Il existe trois principales formes de cancer de la peau : le carcinome spinocellulaire, le carcinome baso-cellulaire, et le mélanome.

La peau est constituée de plusieurs couches : la couche superficielle protectrice est appelée épiderme. L’épiderme se compose de trois types de cellules (cellules squameuses, cellules basales et mélanocytes) qui sont éliminées en permanence pour être remplacées par de nouvelles cellules.

Les cellules squameuses sont les plus proches de la surface de la peau, elles tapissent la peau. Les cellules basales sont situées au-dessous des cellules squameuses, et elles se divisent en permanence pour former de nouvelles cellules. Les mélanocytes sont situés en profondeur dans l’épiderme et produisent la mélanine – le pigment qui donne à la peau sa couleur.

Votre diagnostic et votre traitement dépendront de la couche de la peau touchée par le cancer.

Définition

Définition

Le carcinome spinocellulaire, également appelé carcinome épidermoïde cutané ou cancer de la peau autre que la mélanome, est un type de cancer de la peau qui se manifeste dans les cellules squameuses de l’épiderme. Ce cancer est lié à des mutations dans l’ADN de ces cellules, qui provoquent leur prolifération incontrôlée.

D’après la Skin Cancer Foundation, le carcinome spinocellulaire est la deuxième forme la plus courante de cancer de la peau. Chaque année aux États-Unis, environ 70 000 personnes sont atteintes de ce type de cancer de la peau.

Le carcinome spinocellulaire peut se développer à n’importe quel endroit, mais il se déclare le plus souvent dans les zones exposées au soleil.

Risques

Les facteurs de risque sont les suivants :

  • peau claire
  • surexposition au soleil
  • nombreux et sévères coups de soleil, notamment pendant l’enfance
  • exposition à des produits chimiques comme l’arsenic
  • cheveux clairs et yeux bleux, verts ou gris

Les Américains d’origine africaine ne sont pas épargnés par ce type de cancer ; de fait, il constitue la majorité des cas de cancer de la peau dans ce groupe. Parmi les Américains d’origine africaine, le carcinome spinocellulaire se développe généralement sur le site d’une autre maladie de peau ou d’une brûlure.

Symptômes

Ce cancer se développe souvent dans les zones exposées au soleil, mais il peut aussi affecter la bouche, la région anale et les parties génitales. À ses stades précoces, le carcinome spinocellulaire a souvent l’aspect d’un morceau de peau écailleux et rougeâtre. En progressant, il peut prendre l’aspect d’une bosse qui continue de grossir. Il arrive qu’elle saigne. Dans sa forme buccale, ce cancer prend l’aspect d’un ulcère ou d’une tache blanche.

Il arrive qu’une nouvelle grosseur apparaisse sur une ancienne cicatrice, un grain de beauté, une tache de naissance ou une verrue. Une lésion ou plaie qui ne cicatrise pas peut aussi signaler un carcinome spinocellulaire.

Si vous constatez l’un de ces symptômes, prenez rendez-vous chez votre médecin ou un dermatologue.

Diagnostic

Dans un premier temps, votre médecin vous examinera à la recherche d’autres régions potentiellement touchées. Il examinera ensuite les zones anormales et décidera peut-être de prescrire une biopsie.

La biopsie consiste généralement à prélever un petit échantillon de peau affectée afin de l’analyser et d’établir un diagnostic. Il arrive parfois que le médecin prélève une partie plus importante voire la totalité de la tumeur. Parlez à votre médecin de toute inquiétude éventuelle concernant des cicatrices ou la biopsie en général.

Traitement

Il existe plusieurs options thérapeutiques. Votre traitement dépendra de l’étendue et de la gravité du cancer, de votre âge et état de santé géméral, et de la localisation du cancer. S’il est diagnostiqué rapidement, le carcinome spinocellulaire peut être guéri. Il devient plus difficile de le traiter une fois qu’il s’est étendu. De nombreux traitements peuvent être pratiqués en consultation externe.

  • La chirurgie micrographique de Mohs (ou chirurgie de Mohs) : le chirurgien enlève la tumeur ainsi qu’une mince couche de tissu environnant. L’échantillon est alors immédiatement examiné au microscope. S’il reste des cellules cancéreuses dans l’échantillon, la procédure est répétée jusqu’à ce que le cancer soit complètement éliminé.
  • L’excision chirurgicale : le chirurgien enlève la tumeur, ainsi qu’une zone environnante de peau saine. La plaie est ensuite refermée par des points de suture. Le tissu enlevé est ensuite envoyé en laboratoire afin de s’assurer que l’intégralité de la tumeur cancéreuse a été enlevée.
  • L’électrocoagulation, ou curettage : le chirurgien enlève le tissu cancéreux en raclant la peau avec une curette, puis il cautérise la peau. La cautérisation permet aussi de tuer les cellules cancéreuses. Cette procédure est généralement réalisée plus d’une fois pour s’assurer d’un traitement complet et de la suppression complète de la tumeur cancéreuse.
  • La cryochirurgie : le chirurgien détruit les cellules cancéreuses en congelant le tissu cancéreux. Cette procédure est réalisée avec de l’azote liquide. Comme l’électrocoagulation, elle est répétée afin de s’assurer que tous les tissus cancéreux ont été détruits.
  • La radiothérapie emploie des rayons X à haute énergie pour éliminer les cellules cancéreuses. Elle est réalisée en externe par un appareil qui dirige les faisceaux de rayons X sur la zone touchée. La procédure est répétée plusieurs fois par semaine pendant plusieurs semaines.

Il existe d’autres traitements qui n’ont pas encore été approuvés par la FDA. Il s’agit photothérapie dynamique, de la chirurgie au laser et des traitements locaux.

La photothérapie dynamique, ou PDT, consiste à appliquer un produit photosensibilisant sur les tissus cancéreux. Le lendemain, les zones traitées sont exposées à une lumière vive. Cela permet d’activer le produit et de détruire les cellules cancéreuses.

La chirurgie au laser permet d’enlever les tissus cancéreux au laser.

Les traitements locaux employés pour le traitement d’autres cancers de la peau sont également envisagés pour le traitement du carcinome spinocellulaire.

Suivi

Après le traitement du carcinome spinocellulaire, il est important de prévoir des consultations de suivi chez votre médecin. Le carcinome spinocellulaire peut récidiver, et il est important de surveiller l’état de votre peau au moins une fois par mois à la recherche de zones précancéreuses ou cancéreuses.

Prévention

Prenez les précautions suivantes pour réduire les risques :

  • Limitez votre exposition au soleil.
  • Recherchez l’ombre pendant la partie la plus chaude de la journée, entre 10 heures et 16 heures.
  • Portez de la crème solaire et du baume pour les lèvres avec un indice de 15 ou plus avant chaque exposition au soleil.
  • Portez des lunettes de soleil offrant une protection aux UV.
  • Pensez à porter un chapeau lorsque vous travaillez en plein air pendant de longues périodes.
  • Évitez l’usage de bancs solaires et de lampes à bronzer.
  • Protégez votre peau même en hiver. Les UV peuvent être particulièrement dangereux en hiver.
  • Inspectez votre peau tous les mois à la recherche de tumeurs anormales ou nouvelles.
  • Faites-vous examiner une fois par an par un dermatologue pour un examen complet de la peau.

Pronostic

Un dépistage précoce est un élément essentiel d’un traitement efficace. S’il n’est pas traité reapidement, ce cancer peut s’étendre dans d’autres endroits du corps, notamment dans les nodules et les organes lymphatiques. Les conséquences peuvent être fatales.

Les personnes qui ont un système immunitaire affaibli à la suite d’une greffe d’organe ou du fait du VIH (sida) ou d’une leucémie, courent un risque accru de souffrir des formes plus sévères du carcinome spinocellulaire.

D'autres articles

E. coli Infection : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Hyperlipidémie (taux de cholestérol et de triglycérides élevés) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Quasi-noyade : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Quelles sont les personnes qui ne doivent pas se faire vacciner et pourquoi ?

Irene

Quelles sont les meilleures techniques pour une greffe de cheveux ?

administrateur

Quelle brosse à cheveux choisir pour mon type de cheveux

administrateur