tigrou-sait-tout.fr
Fasciite plantaire
Sante et Beaute

Fasciite plantaire : définition, cause, symptômes, traitement

La fasciite plantaire cause des douleurs sur le dessous du talon. L’aponévrose plantaire est un ligament très fin qui connecte votre talon à l’avant de votre pied. Elle supporte la cambrure du pied et joue un rôle important en vous aidant à marcher.

La fasciite plantaire est l’une des plaintes les plus courantes en orthopédie. Le ligament de l’aponévrose plantaire s’use beaucoup lors des activités de la vie quotidienne. Normalement, ces ligaments servent d’amortisseurs en supportant la cambrure du pied. Une pression excessive sur votre pied peut endommager ou déchirer les ligaments. L’aponévrose plantaire devient enflammée, et l’inflammation cause de la raideur et des douleurs au talon.

Causes

Vous êtes plus susceptible de développer une fasciite plantaire si vous êtes obèse ou si vous avez une surcharge pondérale. Ceci est la conséquence de la pression accrue sur le ligament de l’aponévrose plantaire, en particulier si vous avez pris beaucoup de poids en peu de temps. Les femmes enceintes développent souvent une fasciite plantaire, en particulier vers la fin de la grossesse.

Si vous êtes un coureur de fond, vous serez plus susceptible de développer des problèmes affectant l’aponévrose plantaire. Vous êtes aussi particulièrement exposé(e) si votre travail nécessite que vous passiez beaucoup de temps sur vos pieds, comme des ouvriers dans une usine ou des serveurs dans un restaurant. Les hommes et les femmes actifs âgés de 40 à 70 ans sont les personnes les plus susceptibles de développer une fasciite plantaire. Ce trouble est un peu plus courant chez les femmes que chez les hommes.

Si vous avez des anomalies dans vos pieds, comme une cambrure excessive ou des pieds très plats, vous serez également plus susceptible de développer ce trouble. Un tendon d’Achille (le tendon attachant le muscle du mollet au talon) excessivement serré pourra également causer des douleurs associées à l’aponévrose plantaire. Le simple fait de porter des chaussures avec des semelles molles et un mauvais support de la cambrure peut également entraîner une fasciite plantaire.

La fasciite plantaire n’est pas causée par une épine calcanéenne. Une épine calcanéenne est un crochet osseux pouvant se former sur l’os du talon (calcanéus) du pied. Une personne sur dix a une épine calcanéenne, mais seulement une personne sur vingt ayant une telle épine ressent de la douleur, selon OrthoInfo.

Symptômes

La principale plainte des personnes ayant une fasciite plantaire est de la raideur et des douleurs sur le dessous du talon. Ce problème se développe progressivement. Il n’affecte généralement qu’un seul pied, mais il affecte parfois les deux pieds. Certaines personnes décrivent la douleur comme une douleur sourde, tandis que d’autres font état de douleurs aiguës ou d’une sensation de brûlure ou de douleur continue sur le dessous du pied en direction de l’extérieur du talon.

La douleur est généralement la plus pénible le matin lorsque vous sortez du lit, ou après avoir été assis(e) ou couché(e) pendant un certain temps. La raideur du talon peut avoir pour conséquence que vous aurez beaucoup de mal à monter des escaliers.

Après une activité prolongée, la douleur peut être ressentie de façon plus pénible en raison d’une inflammation accrue. Vous ne ressentirez généralement pas de douleur pendant l’activité, mais seulement après la fin de cette activité.

Diagnostic

Votre médecin effectuera un examen physique pour déterminer quelle partie de votre pied est sensible et l’emplacement exact de la douleur afin de s’assurer que celle-ci n’est pas causée par un problème différent du pied. Il pourra vous demander de plier votre pied pendant qu’il pousse sur l’aponévrose plantaire afin de déterminer si la douleur est plus forte lorsque vous pliez le pied et s’améliore lorsque vous l’étendez. Il notera aussi la présence éventuelle de rougeurs ou de gonflements.

Votre médecin évaluera la force de vos muscles et la santé de vos nerfs en contrôlant vos réflexes, votre tonus musculaire, vos sens du toucher et de la vue, votre coordination et votre sens de l’équilibre.

Une radiographie ou un examen d’imagerie à résonance magnétique (IRM) pourra être effectué pour s’assurer que votre douleur au talon n’est pas causée par autre chose, comme une fracture de l’os.

Traitement

La réduction de l’inflammation dans le ligament de l’aponévrose plantaire est une partie importante du traitement, bien que cela ne permette pas d’évaluer l’endommagement sous-jacent du ligament.

Traitements à domicile

Un traitement initial à domicile inclut du repos sans pression sur les pieds et l’application de glace pendant 15 à 20 minutes trois ou quatre fois par jour pour réduire le gonflement. Vous pouvez aussi essayer de réduire vos activités physiques ou de les modifier. L’utilisation de supports pour la cambrure du pied dans vos chaussures et des exercices d’étirement pourront également contribuer à soulager la douleur.

Des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) tels que de l’ibuprofène (p. ex., Motrin ou Advil) et du naproxène (p. ex., Aleve) sont souvent utilisés pour réduire l’inflammation du ligament.

Traitements médicaux

Si les traitements à domicile et les anti-inflammatoires en vente libre ne soulagent pas la douleur, une injection de corticostéroïdes directement dans la partie endommagée du ligament peut être effectuée. Votre médecin peut faire ceci dans son bureau. Il pourra s’appuyer sur une échographie pour aider à déterminer le meilleur endroit pour l’injection. Des corticostéroïdes peuvent également être administrés sur la peau de votre talon ou la cambrure de votre pied, après quoi un courant électrique indolore est appliqué pour permettre aux stéroïdes de traverser la peau et de pénétrer dans le muscle.

La rééducation est une partie importante du traitement de la fasciite plantaire. Elle pourra aider à étirer l’aponévrose plantaire et le tendon d’Achille. Un physiothérapeute pourra également vous montrer des exercices pour renforcer vos muscles dans la partie inférieure de la jambe, pour vous aider à stabiliser votre façon de marcher et pour réduire la charge sur l’aponévrose plantaire.

Si la douleur continue et si les autres méthodes ne donnent pas de résultat, votre médecin pourra recommander une thérapie extracorporelle à base d’ondes de choc. Des ondes sonores sont transmises à votre talon pour stimuler la guérison à l’intérieur du ligament. Ce traitement peut causer des meurtrissures, des gonflements, des douleurs et de l’engourdissement, et il n’a pas été démontré de façon satisfaisante qu’il parvient toujours à soulager les symptômes efficacement.

La thérapie la plus extrême, qui n’est utilisée que dans les cas où la douleur est très sévère, est une intervention chirurgicale. L’aponévrose plantaire peut être détachée partiellement de l’os du talon, mais la cambrure du pied est affaiblie et l’amplitude de mouvement peut être compromise. Une autre intervention chirurgicale peut consister à allonger le muscle du mollet, un processus appelé résection du muscle gastrocnémien.

Appareils orthopédiques et supports

Des attelles de nuit peuvent également être utilisées pour aider à étirer votre mollet et la cambrure de votre pied. Il s’agit d’un type d’appareil orthopédique qui maintient votre pied en position fléchie et allonge l’aponévrose plantaire et le tendon d’Achille pendant la nuit. Ceci peut éviter la raideur et des douleurs le matin au réveil.

Des appareils orthétiques pour le support de la cambrure du pied à placer dans la chaussure pourront alléger une partie de la douleur en répartissant la pression et éviter tous dommages additionnels à l’aponévrose plantaire. Une botte plâtrée peut être utilisée pour immobiliser votre pied et réduire la tension en attendant la guérison de l’aponévrose plantaire. Elle ressemble à une chaussure de ski et peut être retirée pour permettre de prendre un bain.

Pronostic

La plupart des gens n’ont pas besoin de chirurgie pour soulager la douleur. Cependant, un traitement peut devoir être administré pendant au moins plusieurs mois et jusqu’à deux ans avant que les symptômes ne s’améliorent.

Complications

Si vous ignorez ce problème, vous risquez de développer des douleurs chroniques au talon. Ceci peut changer la façon dont vous marchez et causer des lésions à vos jambes, vos genoux, vos hanches et votre dos.

Des injections de stéroïdes et certains autres traitements peuvent affaiblir le ligament de l’aponévrose plantaire et causer éventuellement une rupture du ligament.

Toute intervention chirurgicale implique un risque d’hémorragie, d’infection ou de réaction à l’anesthésie. Le détachement de l’aponévrose plantaire peut également causer des changements dans votre pied et endommager les nerfs. La résection du muscle gastrocnémien peut aussi endommager les nerfs.

D'autres articles

Hémorragie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Vaccins pour adultes : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Toxoplasmose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Démence vasculaire/infarctus cérébral : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Défibrillateur cardioverteur implantable (DCI) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Neuroblastome : définition, cause, symptômes, traitement

Irene