tigrou-sait-tout.fr
Dépression de fontanelles
Sante et Beaute

Dépression de fontanelles : définition, cause, symptômes, traitement

L’enfant a plusieurs fontanelles à la naissance. Il s’agit d’un espace membraneux (non ossifié) sur le crâne. Elles apportent au crâne la flexibilité voulue pour faciliter l’accouchement. Cette flexibilité permet également au cerveau et au crâne du bébé de se développer au cours de la première année de vie. À la naissance, l’enfant a des fontanelles au sommet de la tête, en arrière de celle-ci, ainsi que sur les côtés.

Le nombre de fontanelles dépend de l’âge de l’enfant. Selon les instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH), la fontanelle qui se situe à l’arrière de la tête disparaît en principe autour d’un à deux mois. Celle qui se trouve au sommet de la tête reste cependant jusqu’à ce que l’enfant atteigne l’âge de 7 à 19 mois (NIH, 2011).

Les fontanelles sont normalement relativement fermes et légèrement incurvées vers l’intérieur. Si cette zone membraneuse est nettement en creux, il s’agit d’une dépression de fontanelle.

Cette condition nécessite une consultation médicale immédiate mais elle est généralement facile à traiter.

Causes

Selon un article paru en 2003 dans le périodique American Family Physician, la cause la plus courante de dépression de fontanelle est la déshydratation (Kiesler and Ricer, 2003). Cette condition intervient dès lors que l’organisme présente un déficit en hydratation et en d’autres liquides essentiels.

Selon les NIH, les nourrissons présentent un risque plus élevé de déshydratation que les adultes. Il y a deux raisons à cela : La masse corporelle du nourrisson est plus réduite, et ils éliminent l’eau et les électrolytes essentiels plus rapidement (NIH, 2011).

La dépression de fontanelle est l’un des symptômes caractéristiques de déshydratation chez les nourrissons. D’autres symptômes incluent notamment une diminution de la quantité d’urine (voire son absence dans les cas les plus graves), ainsi qu’une urine de couleur jaune foncé, des yeux enfoncés dans les orbites, ainsi qu’une léthargie (manque d’énergie).

Il pourra s’avérer utile de signaler ces symptômes supplémentaires lors de l’établissement du diagnostic.

Malnutrition

La malnutrition est la seconde explication possible de cette condition. Cet état intervient lorsque les nourrissons ne bénéficient pas de tous les nutriments nécessaires à une bonne santé. Cependant, il s’agit d’une cause moins probable, essentiellement dans le monde développé.

Symptômes

Si vous constatez que votre enfant (ou un autre nourrisson) présente une dépression de fontanelle (fontanelle en creux), consultez un médecin dans les meilleurs délais. Il ne s’agit pas d’un symptôme qui peut se traiter à domicile.

Diagnostic

Lorsqu’un professionnel de la santé examine un bébé ayant une dépression de fontanelle, le médecin va probablement suivre la démarche suivante :

il ou elle va procéder à un examen physique qui va notamment consister à examiner et palper la zone affectée. Selon toute probabilité, le médecin va évaluer également l’élasticité de la peau en la pinçant pour repérer un éventuel pli cutané (ou  » turgor « ). Une faible élasticité cutanée peut également constituer un signe de défaut d’hydratation. Le degré d’humidité dans les yeux et la bouche va également donner des indications sur le degré d’hydratation de l’enfant.

Le médecin va vous interroger ensuite sur les symptômes du bébé. Il est important de fournir autant d’informations que possible. Le médecin souhaitera probablement connaître :

  • la date de l’apparition du problème ;
  • votre avis sur la gravité du symptôme en fonction de l’aspect normal des fontanelles de l’enfant ;
  • toute information sur des maladies récentes éventuelles de l’enfant ;
  • le médecin voudra également savoir si le bébé a récemment eu des accès de diarrhées ou de vomissements ;
  • si récemment le bébé a transpiré plus que d’habitude ;
  • si le bébé semble avoir soif ;
  • si l’enfant est aussi éveillé/vif que d’habitude.

Votre médecin pourra alors prescrire un ou plusieurs examens. Il pourra éventuellement s’agir d’une prise de sang, ainsi que de la collecte d’un échantillon d’urine pour analyse. Ces examens spécifiques pourront notamment inclure :

  • une formule sanguine : Cette analyse de sang consiste à mesurer le nombre de globules blancs et rouges, ainsi que leurs composantes, afin de repérer une éventuelle déshydratation.
  • Analyse d’urine : Ces analyses impliquent un certain nombre d’examens afin de repérer la présence éventuelle d’anomalies dans les urines susceptibles d’indiquer une déshydratation.
  • Panneau métabolique complet : Cette analyse de sang implique un certain nombre de tests destinés à évaluer la qualité de la dégradation de diverses substances chimiques et de l’assimilation des aliments. Elle permet également de repérer une éventuelle malnutrition.

En dernière analyse, si la déshydratation est confirmée, le bébé va recevoir une perfusion de liquides dans le bras. Cette démarche va probablement ramener le taux d’hydratation à la normale. En cas de malnutrition, l’enfant recevra également une perfusion d’éléments nutritifs, en plus des liquides.

Diagnostic

Lorsqu’un professionnel de la santé examine un bébé ayant une dépression de fontanelle, le médecin va probablement suivre la démarche suivante :

Il ou elle va procéder à un examen physique qui va notamment consister à examiner et palper la zone affectée. Selon toute probabilité, le médecin va évaluer également l’élasticité de la peau en la pinçant pour repérer un éventuel pli cutané (ou  » turgor « ). Une faible élasticité cutanée peut également constituer un signe de défaut d’hydratation. Le degré d’humidité dans les yeux et la bouche va également donner des indications sur le degré d’hydratation de l’enfant.

Le médecin vous interrogera ensuite sur les symptômes du bébé. Il est important de fournir autant d’informations que possible. Le médecin va probablement souhaiter connaître :

  • la date de l’apparition du problème ;
  • votre avis sur la gravité du symptôme en fonction de l’aspect normal des fontanelles de l’enfant ;
  • toute information sur des maladies récentes éventuelles de l’enfant ;
  • le médecin voudra également savoir si le bébé a récemment eu des accès de diarrhées ou de vomissements ;
  • si récemment le bébé a transpiré plus que d’habitude ;
  • si le bébé semble avoir soif ;
  • si l’enfant est aussi éveillé/vif que d’habitude.

Votre médecin pourra alors prescrire un ou plusieurs examens. Il pourra éventuellement s’agir d’une prise de sang, ainsi que de la collecte d’un échantillon d’urine pour analyse. Ces examens spécifiques pourront notamment inclure :

  • Formule sanguine : Cette analyse de sang consiste à mesurer le nombre de globules blancs et rouges, ainsi que leurs composantes, afin de repérer une éventuelle déshydratation.
  • Analyse d’urine : Ces analyses impliquent un certain nombre d’examens afin de repérer la présence d’anomalies dans les urines susceptibles d’indiquer une déshydratation.
  • Panneau métabolique complet : Cette analyse de sang implique un certain nombre de tests destinés à évaluer la qualité de la dégradation de diverses substances chimiques et de l’assimilation des aliments. Elle permet également de repérer une éventuelle malnutrition.

En dernière analyse, si la déshydratation est confirmée, le bébé va recevoir une perfusion de liquides dans le bras. Cette démarche va probablement ramener le taux d’hydratation à la normale. En cas de malnutrition, l’enfant recevra également une perfusion d’éléments nutritifs, en plus des liquides.

Prévention

La meilleure manière de prévenir une dépression de fontanelle est de prévenir une déshydratation, qui en est la cause la plus courante. Quelques conseils pour prévenir la déshydratation :

  • donnez à l’enfant les quantités de liquides adéquates ;
  • consultez immédiatement un médecin si vous avez un nourrisson malade susceptible d’être déshydraté ;
  • augmentez la quantité de liquides que vous lui donnez dès lors que bébé vomit ou s’il a de la diarrhée ;

Consultez votre pédiatre pour toute question sur l’allaitement, ou sur la quantité de lait maternisé lui donner.

D'autres articles

Neuropathie fémorale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Hypothyroïdie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cystinurie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Défibrillateur cardioverteur implantable (DCI) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Iléostomie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment se comporter en cas d’urgence médicale ?

Journal