tigrou-sait-tout.fr
Sclérose Anémie
Sante et Beaute

Anémie : définition, cause, symptômes, traitement

L’anémie survient lorsque le nombre de globules rouges sains dans le corps est très faible. Les globules rouges transportent l’oxygène dans tous les tissus du corps ; par conséquent, une faible numération en globules rouges indique que la quantité d’oxygène dans le sang est plus faible que ce qu’elle devrait être. Un grand nombre de symptômes de l’anémie sont provoqués par la baisse de l’apport en oxygène vers les tissus et les organes.

L’anémie se mesure en fonction de la quantité d’hémoglobine, la protéine qui transporte l’oxygène dans les globules rouges. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit l’anémie comme moins de 13 g d’hémoglobine par décilitre pour les hommes et moins de 12 g d’hémoglobine par décilitre pour les femmes. Environ trois millions d’Américains souffrent d’anémie. Les femmes et les personnes atteintes de maladies chroniques sont exposées à un risque très élevé d’anémie.

Causes

L’apport alimentaire en fer, en vitamine B12 et en folates est essentiel pour que les globules rouges arrivent à maturité dans le corps. Normalement, les globules rouges sont remplacés à un taux quotidien de 0,8 à 1 %, et la durée de vie moyenne des globules rouges est de 100 à 120 jours. D’une manière générale, tout processus qui a un effet négatif sur cet équilibre entre la production de globules rouges et leur destruction peut provoquer l’anémie. Les causes de l’anémie sont généralement divisées en deux catégories : celles qui diminuent la production de globules rouges et celles qui augmentent la destruction des globules rouges.

Certains facteurs qui font décroître la production de globules rouges sont :

  • une stimulation inadéquate de la production de globules rouges par l’hormone érythropoiétine (sécrétée par les reins) ;
  • un apport alimentaire inadéquat en fer, vitamine B12, et en folates ;
  • une hypothyroïdie.

La carence en fer est la cause la plus courante de l’anémie

L’apport en fer est un indice majeur d’évaluation de la santé des nations. Selon l’OMS, on estime que 2,15 milliards d’individus dans le monde entier souffrent d’anémie due à une carence en fer.

Nutrition et anémie

Nutrition et anémie

Les besoins nutritionnels en vitamines et en fer varient selon le sexe et l’âge. Les femmes ont besoin de plus de fer et d’acide folique que les hommes en raison des pertes ferriques au cours du cycle menstruel et du développement fœtal durant la grossesse et la lactation.

Fer

Les Instituts nationaux de santé des États-Unis (National Institutes of Health (NIH)) stipulent que l’apport quotidien en fer chez les femmes âgées de 18 à 50 ans est de 18 mg. L’apport quotidien en fer chez les hommes du même âge est de 8 mg. Au cours de la grossesse, l’apport quotidien en fer doit augmenter à 27 mg, mais les femmes qui allaitent ont besoin de seulement 9 mg par jour. Les hommes et les femmes de plus de 50 ans ont besoin de 9 mg de fer par jour, selon le Bureau des compléments alimentaires (Office of Dietary Supplements). Un complément peut être nécessaire si des taux de fer adéquats ne peuvent pas être atteints par le biais de l’alimentation seule. Les bonnes sources de fer dans l’alimentation incluent le foie de volaille et de bœuf, les huîtres, la viande de dinde, le bœuf, les céréales fortifiées, la farine d’avoine, les lentilles, les haricots, et les épinards.

Folates (acide folique) :

Les folates sont une forme d’acide folique qui intervient naturellement dans le corps. Les hommes et les femmes de plus de 14 ans ont besoin de 400 μg d’acide folique par jour. Chez les femmes enceintes ou qui allaitent, le besoin d’acide folique augmente à 500 μg par jour. Des exemples d’aliments riches en acide folique sont les céréales fortifiées, le foie de bœuf, les lentilles, les épinards, les haricots blancs et les asperges.

B12

Les besoins quotidiens adultes en vitamine B12 sont de 2,4 µg. Les femmes enceintes et les adolescents ont besoin de 2,6 µg par jour et les femmes qui allaitent ont besoin de 2,8 µg par jour (Office of Dietary Supplements, NIH, 2011). Le foie de bœuf et les palourdes sont deux des meilleures sources en vitamine B12. D’autres sources importantes comprennent le poisson, la viande, la volaille, les œufs et d’autres produits laitiers. La vitamine B12 est également disponible en tant que supplément vitaminique pour les personnes qui n’en reçoivent pas suffisamment dans leur alimentation seule.

Facteurs qui augmentent la destruction des globules rouges

N’importe quel trouble qui détruit les globules rouges à un taux plus rapide que leur fabrication peut provoquer une anémie. Des exemples des troubles qui provoquent l’anémie du fait de l’augmentation de la destruction des globules rouges sont :

  • les hémorragies dues à des accidents, les lésions gastro-intestinales, les règles, l’accouchement, les saignements utérins excessifs ou les opérations ;
  • la cirrhose (lésions du foie) ;
  • la fibrose (tissu cicatriciel) au sein de la moelle osseuse ;
  • l’hémolyse (rupture) des globules rouges (peut intervenir avec certains médicaments ou en présence d’une incompatibilité de rhésus) ;
  • les troubles du foie et de la rate ;
  • les troubles génétiques tels que le déficit en G6PD, la thalassémie, et la drépanocytose ;

Symptômes

Les personnes anémiques sont pâles et se plaignent souvent d’avoir froid. Elles peuvent également ressentir des étourdissements, surtout lorsqu’elles sont actives ou quand elles se tiennent debout. Si l’anémie est sévère, des évanouissements sont possibles. D’autres symptômes regroupent : ongles cassants, essoufflement, et douleurs thoraciques. Les taux d’oxygène dans le sang peuvent être également tellement faibles qu’une personne peut avoir une crise cardiaque. Certaines personnes atteintes d’anémie ont des envies inhabituelles telles que de vouloir manger de la glace, de la glaise, ou de la terre. Elles se plaignent souvent d’être fatiguées et d’avoir des problèmes de constipation et de concentration.

L’examen physique peut montrer :

  • hypertension ou hypotension ;
  • teint pâle ;
  • jaunisse ;
  • augmentation de la fréquence cardiaque ;
  • souffle au cœur ;
  • ganglions lymphatiques enflés :
  • splénomégalie ou hépatomégalie.

Les personnes qui présentent des symptômes d’anémie devront consulter un médecin.

Diagnostic

Un diagnostic d’anémie commence par les antécédents médicaux et familiaux du patient suivis d’un examen physique. Les analyses de laboratoire aident les médecins à identifier la cause de l’anémie. Des antécédents familiaux de certains types d’anémie comme la drépanocytose peuvent être utiles. De même, des antécédents d’exposition à des agents toxiques au domicile ou sur le lieu de travail peuvent également isoler une cause environnementale.

Les analyses pour diagnostiquer l’anémie incluent :

Numération formule sanguine (NFS)

Cette analyse de sang permet d’obtenir le nombre et la taille des globules rouges. Elle montre également si d’autres cellules du sang telles que les globules blancs et les plaquettes sont normales.

Taux de fer sérique

Cette analyse de sang montre si la carence en fer est la cause de l’anémie.

Analyse de la ferritine

Cette analyse de sang analyse les réserves ferriques.

Dosage de la vitamine B12

Cette analyse de sang montre les taux de vitamine B12 et détermine s’ils sont trop faibles.

Dosage de l’acide folique

Cette analyse de sang révèle si les taux d’acide folique sont trop faibles.

Recherche de sang dans les selles

Cette analyse applique un produit chimique à un échantillon de selles pour voir si du sang est présent. Si le test est positif, cela signifie que du sang est perdu à un endroit quelconque du tube digestif, allant de la bouche jusqu’au rectum. Les problèmes tels que les ulcères duodénaux, la rectocolite hémorragique et le cancer du côlon peuvent entraîner la présence de sang dans les selles.

En fonction des résultats de ces analyses, le médecin pourra vous faire passer d’autres tests tels que gorgée ou repas baryté, lavement baryté, radiographie des poumons, ou tomodensitométrie de l’abdomen.

Traitement

Le traitement de l’anémie dépend de sa cause. L’anémie provoquée par des quantités inadéquates de fer dans l’alimentation, de vitamine B12 et d’acide folique est traitée au moyen de compléments nutritionnels. Le médecin et le nutritionniste pourront prescrire un régime qui contient des quantités suffisantes de vitamines, minéraux, et autres nutriments. Un régime équilibré peut aider à prévenir la récurrence de ce type d’anémie. Dans certains cas, si l’anémie et sévère, les médecins utilisent des injections d’érythropoiétine pour augmenter la production de globules rouges dans la moelle osseuse. Si une hémorragie survient ou que le taux d’hémoglobine est très faible, une transfusion sanguine risque d’être nécessaire. Le pronostic de l’anémie dépend de sa cause et de la réponse au traitement.

D'autres articles

La maladie cœliaque (intolérance au gluten) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Syndrome de Guillain-Barré : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maladie de la vésicule biliaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Incontinence liée à la pression : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitement du rhume par la médecine non conventionnelle : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Qu’est-ce que le décollement prématuré du placenta et pour quelles raisons faut-il s’en soucier ?

Irene