tigrou-sait-tout.fr
Sténose œsophagienne bénigne
Sante et Beaute

Sténose œsophagienne bénigne : définition, cause, symptômes, traitement

La sténose œsophagienne bénigne (non cancéreuse) est une maladie dans le cadre de laquelle du tissu cicatriciel provoque le rétrécissement du diamètre de l’œsophage. L’œsophage est le tube qui achemine les aliments et les liquides de la bouche à l’estomac.

Même quand cette sténose n’est pas cancéreuse, elle peut provoquer de graves problèmes médicaux. Le rétrécissement de l’œsophage peut entraîner des difficultés de déglutition et augmenter le risque de suffocation.

Causes

La sténose œsophagienne bénigne peut être provoquée par des lésions de l’œsophage résultant en la formation de tissu cicatriciel. La cause la plus fréquente de cette pathologie est la brûlure d’estomac chronique, connue sous le nom de reflux gastro-œsophagien (RGO), qui provoque la remontée d’acide gastrique corrosif dans l’œsophage, créant ainsi une sensation de brûlure dans la partie inférieure du thorax. Une exposition fréquente à de l’acide gastrique nocif peut entraîner la formation de tissu cicatriciel et un rétrécissement subséquent de l’œsophage.

Le RGO affecte environ 40 % des adultes, et des sténoses œsophagiennes se produisent chez 7 à 23 % des patients souffrant de RGO non traités (Mukherjee, et al, 2012).

Exemples d’autres causes de cette maladie :

  • utilisation prolongée d’une sonde nasogastrique (un tube inséré dans le nez et descendu jusque dans l’œsophage et l’estomac).
  • ingestion d’une substance acide ou corrosive, comme l’acide contenu dans les piles ou certains produits de nettoyage ménagers
  • lésions causées par un endoscope (un tube mince muni d’une lumière, utilisé pour obtenir des images à l’intérieur du corps)
  • traitement des varices œsophagiennes (veines de l’œsophage dilatées pouvant saigner et nécessiter une réparation, souvent avec un endoscope)
  • radiothérapie thoracique ou cervicale

Risques

Si vous avez souffert d’une cicatrisation de l’œsophage, vous courez des risques plus élevés de sténose œsophagienne bénigne. Le RGO est la cause de cicatrisation la plus fréquente. Il augmente le risque de développer une sténose.

Symptômes

Exemples de symptômes fréquents :

  • dysphagie : difficulté de déglutition, ou sensation que la nourriture ne passe pas normalement dans l’estomac
  • déglutition douloureuse
  • perte de poids non intentionnelle
  • régurgitation d’aliments ou de liquides : des substances de l’estomac remontent dans l’œsophage ou jusqu’à la bouche
  • brûlures d’estomac

Complications

Des problèmes de déglutition peuvent vous empêcher d’assimiler suffisamment de nutriments provenant de votre nourriture et de vos boissons, ce qui peut entraîner la déshydratation et la malnutrition.

Avec le rétrécissement de l’œsophage, les aliments plus denses, comme la viande, peuvent se loger dans l’œsophage au-dessus de la sténose, provoquant ainsi un étouffement ou des difficultés respiratoires.

La régurgitation d’aliments et de liquides peut résulter en une aspiration pulmonaire, qui se produit quand des aliments, des liquides ou du vomi pénètrent dans les poumons. Cela peut entraîner un étouffement ou une pneumonie par inhalation, maladie qui cause l’inflammation des poumons et des voies respiratoires qui y mènent.

Diagnostic

Le médecin peut diagnostiquer cette maladie au moyen de l’un des tests suivants :

Examen de repas baryté

Pendant ce test, une série de radiographies de l’œsophage sont prises pendant et après l’ingestion d’un agent de contraste au baryum. Cet agent de contraste est un liquide qui recouvrira temporairement les parois de l’œsophage afin qu’il apparaisse plus clairement sur les radios.

Endoscopie supérieure

Pendant ce test, un endoscope est inséré dans l’œsophage pour permettre d’examiner une sténose et d’en extraire un échantillon par biopsie dans le but d’en déterminer la cause.

pH-métrie œsophagienne

Pendant ce test, un tube est inséré dans la bouche et descendu jusque dans l’œsophage pour mesurer la quantité d’acide gastrique qui pénètre dans l’œsophage pendant une période de 24 heures.

Traitement

Le traitement varie en fonction de la gravité de la sténose, ainsi que de sa cause sous-jacente. Options de traitement :

Dilatation œsophagienne

Dans la plupart des cas, la dilatation œsophagienne est l’option de choix. Cette intervention se fait sous anesthésie générale ou locale pour des raisons de confort. Un endoscope est inséré dans la bouche jusque dans l’œsophage, l’estomac et l’intestin grêle. Un ballonnet à l’extrémité de l’endoscope est gonflé pour étirer l’œsophage.

Au lieu d’utiliser un endoscope, le médecin pourra se servir d’un long tube flexible, appelé dilatateur, et obtenir les mêmes résultats.

Il faudra peut-être répéter cette intervention après un certain temps pour prévenir le retour de la sténose.

Placement d’un stent œsophagien

L’insertion d’un stent œsophagien peut soulager en cas de sténose. Un stent, aussi appelé endoprothèse, est un tube mince pouvant être fait de plastique, de métal expansif ou de maille flexible. Pendant cette intervention, un anesthésiant local est administré pour insensibiliser la gorge et l’œsophage. Le médecin utilisera un endoscope pour guider le stent pendant sa mise en place directement à l’endroit de la sténose.

Régime alimentaire et mode de vie

De bons choix en matière de mode de vie et de régime alimentaire quotidiens peuvent aider efficacement à gérer le RGO chronique, qui est la cause principale des sténoses. Exemples de recommandations :

  • éviter les vêtements trop serrés
  • élever la tête de son lit pour réduire le reflux du contenu de l’estomac
  • ne pas manger trois heures avant d’aller se coucher
  • perdre environ 5 % de son poids corporel
  • arrêter de fumer
  • éviter l’alcool
  • prendre de petits repas
  • éviter la nourriture qui provoque le reflux, notamment :
    • les aliments épicés
    • les aliments gras
    • les boissons gazeuses sucrées
    • le chocolat
    • le café et les boissons caféinées
    • les aliments à base de tomate
    • les agrumes

Les médicaments

Les médicaments peuvent aussi jouer un rôle important dans votre thérapie. Un groupe de médicaments qui bloquent l’acidité, connus sous le nom d’inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), sont l’option la plus efficace pour gérer le RGO et empêcher la remontée de l’acide gastrique qui peut endommager l’œsophage. Ces médicaments fonctionnent en obstruant les pompes qui envoient de l’acide dans l’estomac. Le médecin peut prescrire ces médicaments en vue d’un soulagement à court terme qui permettra à la sténose de guérir, ou comme thérapie préventive de longue durée.

Exemples d’IPP utilisés pour contrôler le RGO :

  • oméprazole
  • lansoprazole
  • pantoprazole
  • ésoméprazole

Autres médicaments pouvant être efficaces pour traiter le RGO et réduire le risque de sténose. On distingue :

  • les antiacides, qui apportent un soulagement à court terme en neutralisant les acides de l’estomac
  • le sucralfate, qui constitue une barrière tapissant l’œsophage et l’estomac pour les protéger des sucs gastriques acides
  • les médicaments comme la ranitidine et la famotidine, qui réduisent la sécrétion de l’acide

Chirurgie

En cas d’échec des médicaments et de la dilatation œsophagienne, le médecin pourra recommander une opération de l’œsophage. Une intervention chirurgicale peut réparer le sphincter œsophagien inférieur, qui est la valve entre l’œsophage et l’estomac. Quand elle fonctionne correctement, elle empêche le reflux d’acide dans l’œsophage ; cependant, en cas de RGO, elle est dysfonctionnelle. En la réparant, cette technique chirurgicale permet un contrôle complet des symptômes du RGO.

Le traitement peut être difficile dans les rares cas où la sténose est causée par un œsophage non fonctionnel. Dans ces cas extrêmes, un remplacement de l’œsophage peut être la seule option viable.

Long terme

Le traitement, bien qu’efficace, n’est pas toujours permanent. Vous devrez peut-être prendre des médicaments toute votre vie pour contrôler le RGO et réduire le risque de sténose. Parmi les patients qui subissent une dilatation œsophagienne, environ 30 % ont besoin d’une nouvelle dilatation dans l’année qui suit (Banki).

Prévention

Vous pouvez aider à prévenir la sténose œsophagienne bénigne en évitant les substances susceptibles d’endommager l’œsophage. Protégez vos enfants en gardant hors de leur portée tous produits ménagers corrosifs.

La gestion des symptômes du RGO peut réduire considérablement le risque de sténose. Suivez les instructions de votre médecin concernant les choix diététiques et de mode de vie pouvant minimiser le reflux d’acide dans l’œsophage, et prenez tous les médicaments prescrits pour contrôler les symptômes du RGO.

D'autres articles

Coloscopie virtuelle : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Hyperlipidémie (taux de cholestérol et de triglycérides élevés) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Incontinence anale (ou fécale) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Perte de poids et âge : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’histoire des parfums Guerlain

administrateur

Tremblement : définition, cause, symptômes, traitement

Irene