tigrou-sait-tout.fr
Loisirs et Divertissements

Tir à l’arc : qu’est-ce que le tir instinctif ?

Notez cet article

Depuis des milliers d’années, les humains utilisent l’arc et les flèches pour la chasse et la guerre. Aujourd’hui, vous pouvez acheter des arcs équipés de dispositifs qui vous aident à viser avec précision et à toucher le centre de la cible presque chaque fois.

Le tir instinctif des anciens

Mais les anciens archers ont dû apprendre à viser sans innovation technologique. Cette habileté – appelée tir instinctif – nécessite des années d’essais et d’erreurs pour être maîtrisée. Grâce à une pratique constante, le corps et l’esprit apprennent intuitivement à ajuster la visée de l’arc pour s’adapter à différentes distances de tir. Le tir instinctif ressemble beaucoup au lancer d’une balle de baseball ou au tir d’un ballon de basket. Une fois que vous avez pratiqué ces compétences, vous ne pensez plus vraiment à viser lorsque vous lancez une balle de baseball ou que vous tirez un panier. Vous le faites simplement. D’une certaine manière, votre esprit et votre corps sont capables de calculer le bon angle et la force nécessaire pour lancer la balle afin de s’assurer qu’elle touche votre cible, ou du moins qu’elle s’en approche très près.

Essayer de ne pas essayer

En raison du lien corps-esprit inhérent au tir à l’arc traditionnel, les archers de l’Antiquité – en particulier ceux de Chine – utilisaient souvent l’arc comme une métaphore philosophique. Par exemple, Confucius était un professeur de tir à l’arc et utilisait cette pratique comme une analogie pour le wu-wei, ou l’action sans effort. Pour réussir à tirer à l’arc et aux flèches intuitivement, il faut essayer de ne pas essayer, car dès que l’on commence à trop viser, on finit par manquer complètement la cible. C’est ainsi que cela se passe dans la vie aussi.
Ce qui est drôle avec le tir à l’arc instinctif et toute cette idée de ne pas essayer, c’est que pour arriver à cet état, il faut être intensément attentif et délibéré. Il faut essayer d’essayer, avant de pouvoir essayer de ne pas essayer.
Si le tir à l’arc instinctif semble être un domaine dans lequel vous pourriez vous lancer, mais la dernière fois que vous avez tiré à l’arc et aux flèches, c’était en colonie de vacances quand vous étiez enfant, aujourd’hui, nous allons décomposer les étapes du tir à l’arc instinctif. Avec du temps et de l’entraînement, votre tir à l’arc devrait atteindre un état de wu-wei, c’est-à-dire une action sans effort.
Avant de vous entrainer, procurez-vous un arc basique dans une armurerie de loisir ou essayez d’en fabriquer un en bois.

Comment tirer instinctivement à l’arc et à la flèche ?

– Adopter une position détendue

Tenez-vous debout, les épaules perpendiculaires à votre cible, les pieds écartés à la largeur des épaules. À partir de là, vous avez deux possibilités pour placer vos pieds. Si vous débutez, une position carrée – dans laquelle vos deux pieds sont parallèles à la ligne de tir – est la meilleure solution, car elle vous permettra de vous mettre en place de la même manière.
Après un peu d’entraînement, vous pourriez envisager d’expérimenter une position ouverte/oblique. Avec une position ouverte, le pied de tête pointe vers la cible. Cette position est bonne si vous êtes sur un terrain inégal, et elle vous évite de trop tirer sur votre arc. L’inconvénient est que, comme elle fait tourner vos hanches vers la cible, lorsque vous reculez, vous avez tendance à utiliser vos bras plutôt que les muscles du dos.

– Armer la flèche pour un tir instinctif

Placez le fût de la flèche sur le repose-flèche de votre arc. Fixez l’encoche de la flèche – la partie plastique rainurée à l’extrémité de la flèche – à la corde de l’arc. Votre arc doit être muni d’un ou deux encoche(s) indiquant l’endroit où la flèche doit être placée, et assurez-vous que l’encoche est toujours au même endroit chaque fois que vous tirez. Si votre corde n’a qu’un seul repère, encochez votre flèche juste sous la perle. Si elle en a deux, placez la flèche entre les deux perles.

– Lâcher la flèche

En gardant votre bras d’arc stable, il suffit de pousser vos doigts sur la corde d’arc pour l’écarter du chemin de la corde. La ficelle s’avancera et votre flèche se mettra à voler.
Mais tirer une flèche ne s’arrête pas à la libération. Tout comme vous devez aller jusqu’au bout lorsque vous lancez une balle de base-ball pour lancer la balle avec précision, vous devez aller jusqu’au bout lorsque vous lancez votre flèche. Une fois que vous avez lâché la corde d’arc, votre main de tirage doit continuer à reculer jusqu’à ce qu’elle atteigne le bas de vos oreilles. Ce mouvement fera aussi naturellement pencher un peu l’arc vers l’avant. Laissez faire. Ce suivi permet de s’assurer que toute l’énergie de l’arc est transférée proprement à la flèche.

D'autres articles

Vélo enfant : 5 bonnes raisons de lui faire aimer

Claude

Choisir une imprimante photo portable : 4 erreurs à éviter absolument

administrateur

Chasse au sanglier : les différentes techniques

Claude

Leave a Comment