tigrou-sait-tout.fr
pose parquet
Immobilier Maison et Jardin

Comment se pose le parquet flottant ?

Comment se pose le parquet flottant ?
5 (100%) 1 vote[s]

La pose de parquet flottant est un exercice délicat qui nécessite non seulement un savoir-faire avéré, mais aussi un soin particulier, autant dans la technique de travail que dans la finition. Bien effectuée, elle permet de profiter de tout le charme qu’offre ce type de revêtement.

Le parquet flottant ou contrecollé est en effet l’une des meilleures solutions de revêtement de sol. Résistant et accessible, la facilité attachée à sa pose n’a d’égal que son aspect moderne et épuré. Il s’agit de l’option parfaite pour un revêtement au goût du jour.

Préparation du sol, sens de la pose, découpe d’ajustement, assemblage et réalisation des finitions, réussir la pose de parquet flottant nécessite, outre la maitrise à avoir, de prendre en compte un nombre d’aspects importants.

Le parquet flottant : Un revêtement économique et durable

Les particularités du parquet flottant

Le parquet contrecollé ou flottant est composé de 3 couches de bois :

  • La couche supérieure faite de bois noble révèle une belle finition ;
  • La couche intermédiaire en bois souple assure une bonne résistance ;
  • La couche inférieure joue un rôle de contre-balancement, garantissant à l’ensemble une parfaite stabilité.

Le parquet flottant désigne plus précisément un type de pose sans colle qui peut aussi s’appliquer au parquet stratifié. Cette technique de pose sans colle consiste à clipser les lames entre elles, sans les fixer au sol.

Bien qu’elle soit relativement aisée à réaliser, il est préférable de confier la pose de parquet flottant à un professionnel tel que Jarente-frères.

Fort de sa longue expérience, ce spécialiste de la rénovation et de la pose de parquet assure un accompagnement professionnel, tant dans le choix du parquet adapté à chaque pièce que dans la réalisation de tout type de pose.

Les avantages du parquet flottant

Le parquet flottant présente de multiples avantages :

  • L’aspect esthétique et moderne ;
  • Le faible coût ;
  • La durabilité et la résistance ;
  • La facilité et la rapidité d’installation ;
  • La possibilité de montage sur tout type de sol : carrelage, chape ou encore PVC ;
  • Le caractère naturel des matériaux de fabrication ;
  • La possibilité de remise à neuf par ponçage.

La pose de parquet flottant en 4 étapes

La préparation du sol

Avant de démarrer la pose de parquet flottant, il est impératif de préparer le sol en l’aplanissement et en le débarrassant de toute impureté à l’aide d’un balai ou d’un aspirateur. Le sol devant accueillir le parquet doit en effet être parfaitement plan, propre et sec.

Le parquet flottant peut être aisément posé sur du carrelage ou sur un sol PVC. Pour la moquette, il faudra préalablement consulter le fabricant. Il convient par ailleurs de retirer les plinthes existantes et de dégonder les portes pour plus d’aisance.

Le choix du sens et du motif

Le choix du sens de la pose est aussi important que la pose de parquet flottant elle-même. La tendance générale consiste à poser le parquet dans le sens de la longueur de la pièce. Mais d’autres éléments peuvent être pris en compte tels que l’équilibrage des volumes, l’exposition ou la forme de la pièce.

Quant au motif à réaliser, plusieurs schémas sont possibles : à la française, à l’anglaise, en échelle, en coupe de pierre ou à bâtons rompus par exemple. La réalisation de certains motifs peut s’avérer fastidieuse.

Il est par ailleurs nécessaire d’installer une sous-couche en polyéthylène afin de garantir une bonne isolation phonique et thermique. Cliquez ici pour en apprendre plus sur les propriétés isolantes du polyéthylène.

La pose proprement dite

La pose du parquet se fait à partir d’un angle de la pièce, le côté creusé de la lame vers le mur. La lame suivante est ensuite clipsée sur le côté arête, dans le sens de la longueur et l’on continue ainsi, jusqu’au bout de la ligne avant de démarrer une nouvelle rangée.

Les cales de dilatation doivent être placées entre le mur et les lames.

Des découpes s’avèrent nécessaires, notamment au bout de chaque ligne, à la fin de chaque rangée, dans les angles sortants et autour des tuyaux. Il convient alors de reporter les mesures sur le parquet à poser et de réaliser minutieusement la coupe à l’aide d’une scie.

Les finitions : Plinthes et seuils de porte

Une fois toute la surface recouverte, les cales de dilatation peuvent être retirées. Il ne reste alors plus qu’à poser les plinthes en les découpant selon la hauteur voulue puis en les fixant à l’aide de la colle à bois.

Les seuils de portes peuvent enfin être placés pour aboutir à une finition esthétique de la pose de parquet flottant.

D'autres articles

Qu’est-ce qu’un lit cabane ?

administrateur

Ramonage : que dit la loi ?

La rédaction

Entretenir sa maison : pourquoi faire appel à un employé de maison ?

administrateur

Leave a Comment